•  

     

    Les bras du vent .

    Lire la suite...


    18 commentaires
  •  

     

    Les débuts d'après-midi d'automne lorsqu'il y a du soleil et que l'air est doux, c'est très agréable d'aller au bord de l'eau contempler les jeux de la lumière et de la brise à travers les reflets aux couleurs magiques . 

     

     

    L'affût .

     

     

    D'un affût aménagé au bord d'un étang , j'aime alors observer en catimini les  oiseaux hôtes de ces lieux, quelques couples de colverts  , des foulques , petites taches noires avec une virgule blanche , une petite colonie de cormorans qui se disputent le privilège de se percher sur les  branches  dépassant de l'eau , et quelques hérons , silhouettes incroyablement immobiles sur la rive d'en face .

     

     

    L'affût .

     

     

    L'affût .

     

     

    L'affût .

     

     

     

    L'affût .

     

     

    Comme on le voit , je n'ai toujours pas l'équipement  qui serait nécessaire pour faire de vraies photos d'oiseaux mais j'emporte tout de même mon APN  à tout hasard , pour saisir quelque chose d'insolite ou tout simplement une atmosphère  , un graphisme , une jolie surprise ...

    J'étais ainsi installée dans l'affût et je scrutais l'eau quand prit place à côté de moi un chasseur d'images muni d'un appareil haut de gamme monté d'un objectif gros comme mon bras ....Quelques minutes après , un deuxième personnage arriva et s'installa à son tour avec un équipement du même niveau mais plus récent .

    L'ambiance dans l'affût était à la concentration . S'il y avait encore eu des mouches , on les aurait entendues respirer !Pas un mot échangé . Mises au point luxueusement silencieuses et déclenchements feutrés .

    Dans ces conditions , j'avais décidé de m'abstenir de toute photo mais soudain , en voyant un grand V se dessiner dans l'eau et venir vers nous à toute vitesse , j'oubliai toute abstinence et me mis à photographier le ragondin qui arrivait au pied de l'affût . Mises au point longues et claironnantes , déclenchements tonitruants : on n'entendait que moi ! Ce qui me rappela la différence qu'il y a entre le claquement de portière d'une prestigieuse limousine et celui d'une voiture plébéienne ...Confuse , j'ironisai platement sur mon attirail et mon voisin ,abaissant son regard vers le misérable intrus , laissa tomber , en guise de consolation :"Ce n'est pas non plus le même budget ! "

    Du coup , j'ai même raté le ragondin ...

     

     

    L'affût .


    15 commentaires
  •   

    Dans la famille des tachinidés .

    Tachina fera

     

     

     

    Lire la suite...


    18 commentaires