•  

      Le château de Val vu par les peintres .

    1976  Bernard Buffet .

     

     

    Le château de Val vu par les peintres .

     

    1977  Carzou .

     

     

    Le château de Val vu par les peintres .

    1980  Jean Jansem .

     

     

    Le château de Val vu par les peintres .

    1983 Baboulène .

     

     

    Le château de Val vu par les peintres .

    1983 Guido de Bonis .

     

     

    Le château de Val vu par les peintres .

    1983  Jacques Bouyssou .

     

     

    Le château de Val vu par les peintres .

    1984  Yves Brayer .

     

     

    Le château de Val vu par les peintres .

    1990  Guy Rocagel

     

     

    Le château de Val vu par les peintres .

    1991  Sebire .

     

     

    Le château de Val vu par les peintres .

    1994  Murayama

     

     

    Le château de Val vu par les peintres .

    1997  Pierre Lavarenne .

     

     

    Le château de Val vu par les peintres .

    2000  Bernard Gantner

     

     

    Le château de Val vu par les peintres .

    2003  Jean Lacalmontie .

     

     

    Le château de Val vu par les peintres .

    2009  André Fialip .

     

     

     

     


    20 commentaires
  •  

    Le château de Val .

     

    L'imposant château de Val ( Cantal ), à proximité de Bort-les-Orgues (Corrèze  ) doit sa situation actuelle sur un ilot rocheux au milieu des eaux à l'édification du barrage de Bort , pièce maîtresse de l'aménagement hydro-électrique de la Dordogne .La retenue est en partie alimentée par les eaux de la Rhue , affluent de la Dordogne .

    Initialement , le château devait être englouti et ce sont des contraintes techniques qui ont fait qu'il eut une destinée plus heureuse et que seul le parc disparut sous les eaux .

     

     

    Le château de Val .

     

     

    Le château de Val .

     

    Ce château fut édifié au  début du XVe  par Guillaume IV d'Estaing  et au cours des siècles suivants   des familles s'y succédèrent  .Il resta habité jusqu'au début des années 40 .

    En 1946 , les propriétaires  (famille d'Arcy ) furent expropriés en vue de l'inondation de la vallée Propriété d'EDF ,le château resta un temps à l'abandon .Il sera pillé jusqu'en 1951 , date à laquelle le Syndicat d'Initiative de Bort y installa  un gardien . En 1953 , EDF le revendit  à la ville de Bort  pour   1 Franc symbolique  et bien qu'il se situe sur la rive auvergnate du lac (sur la petite commune de Lanobre) . EDF  consentit à la construction d'une jetée permettant l'accès au château .

    C'est le Syndicat d'Initiatives de Bort qui gère désormais l'édifice  et  en fait  le théâtre d'expositions  (peintures ,sculptures photos...) Des concerts et des représentations théâtrales y sont organisés .

    Une base nautique et des plages ont été aménagées sur les bords du lac .

     

     

    Le château de Val .

     

     

    Le château de Val .

     

     

    J'y suis allée un soir de mi-septembre quand il n'y avait plus de touristes .En juillet-août , il y a un monde fou .

    Un vent léger , des vaguelettes , une légère odeur de marée et une grande effervescence parmi les choucas des tours .C'était délicieux...mais pas pour les photos (contre-jour assassin !)

    La visite de l'intérieur vaut la peine et elle est très bien organisée puisque ,s'il n'y a plus de visites accompagnées  en septembre , il suffit  d'appuyer  sur un bouton dans chaque pièce pour avoir des explications -et on peut prendre tout son temps !

     

     

    Le château de Val .

     

     

    Le château de Val .

     

     

    Le château de Val .

     

     

    Le château de Val .

     

     

    Le château de Val .

     

     

    Le château de Val .

     

     

     

     


    20 commentaires
  • On franchit la porte , vestige des anciens remparts , pour monter à la place centrale du village .

     

     

     

     

    Les maisons sont solidement campées , souvent d'une belle ampleur , accueillantes .

     

     

     

     

    Il y en a de toutes vieilles qui attendent en silence ceux qui , peut-être ,leur redonneront vie un jour ...

     

     

     

     

    Beaucoup ont du caractère ...

     

     

     

     

    Il y a des fleurs partout .

     

     

     

     

     

     

     

     

    Parfois affleurent encore des vestiges de la vie rurale d'autrefois

     

     

     

     

    On se dit qu'il doit faire bon vivre dans ce village ...

     

     

     

     

    L'église de l'ancienne abbaye renferme d'impressionnantes fresques du XIVe siècle (il y a aussi un superbe cloître que je n'ai pas visité, il était fermé )

     

     

     

     

    Si on emprunte de petites rues qui descendent

     

     

     

     

    On arrive à la rivière , la Senouire ...

     

     

     

     

     

     

    Nous sommes à Lavaudieu , en Haute-Loire , à 7 km au sud-est de Brioude ..


    17 commentaires
  •  

    Pendant que nous étions tous à regarder les chapiteaux , j'avais remarqué sur le seuil un petit personnage  qui n'appréciait pas du tout , mais alors pas du tout ! Etre là à prendre racine alors qu'il y avait tant de bonnes odeurs sur les trottoirs et dans les petits chemins , et qu'il fait un si beau soleil !

     

     

    Journées du patrimoine ...

     


    15 commentaires
  •  

    Les Journées du patrimoine étaient l'occasion de visiter de nombreuses petites églises romanes qui sont fermées dans le courant de l'année et d'avoir parfois la chance de profiter  des explications fournies par des personnes compétentes et passionnées .

    Ce fut le cas pour la petite église de Mailhat , hameau de la commune de Lamontgie ( à une dizaine de km au sud-ouest d'Issoire  - 63 ) 

     

     

    Notre Dame de Maihat  date de la fin du XIIe siècle .

    Je reprends ici quelques précieuses explications fournies par la petite brochure d'Isabelle Grosjean ((Notre Dame de Mailhat , un chemin vers l'éternité ) qui est concise très intéressante pour comprendre  non seulement cet édifice , mais l'esprit de l'art roman en général .

     J'ai donc opéré une petite sélection .

    Au Moyen-Âge , si les moines étaient très instruits , le peuple était  souvent illettré et c'est dans les églises qu'il accédait à l'instruction religieuse par l'intermédiaire des lectures faites aux  offices et des sermons et par l'observation  des peintures , des vitraux et aussi des sculptures qu'on a parfois qualifiées de "Bible de pierre".

    La lutte entre le Bien et le Mal est un des thèmes essentiels au Moyen Âge .

     

    Lorsque le chrétien s'apprêtait à entrer dans l'église ,il recevait déjà les messages des sculptures du portail . En voici quelques unes :

     

     

    Femme nue allaitant 2 serpents entrecroisés ..Elle évoque l'abandon déréglé aux plaisirs charnels .

     

     

    Traditionnellement c'est le péché d'avarice qui est ainsi représenté mais ici , on peu douter de cette signification .C'est un moine dont la bure recouvre une cotte de maille, donc un combattant  qui prend soin de son bien tout en étant actif et généreux , peut-être le seigneur de Bensat  réputé pour son avarice mais donateur de l'église au prieuré de Sauxillanges à son départ pour la 1ère croisade  -invitation à la charité ?

     

     

    L'Eglise , communauté des chrétiens est souvent comparée à un garde-fou qui empêche de tomber dans l'erreur et qui protège des attaques du Malin 

     

     

    Quand on fait le tour de l'église ,l'attention est attirée par les 27 modillons , ces pierres sculptées placées à intervalles réguliers sous la corniche , qui délivrent aussi leur message . On passe de modillons décoratifs et abstraits à des représentations animales puis à des visages humains à mesure qu'on s'approche du porche d'entrée .

     

     

    Le singe en rut , image de l'homme dégradé par la luxure et la malice...

     

     

    Adam croquant le fruit défendu ?

     

     

    L'homme est animé par le souffle de Dieu .

     

     

    A l'intérieur , les chapiteaux poursuivent la tâche d'enseignement et d'édification .

     

     

    Pour les pèlerins en route pour Compostelle .

     

     

    La colombe envoyée par Noé pour vérifier que les eaux se sont retirées et que la végétation a repris:annonce d'une vie qui renaît , du salut .

     

     

    La colonne représente l'Arbre de Vie , instrument de la rédemption .

    Les deux hommes du chapiteau du milieu sont nus , l'un est moustachu l'autre est barbu .Ce sont des hommes de la Chute , leur nudité révèle leur fragilité , ils sont courbés mais l'un d'eux se redresse et regarde devant lui .Il parvient à échapper à son humanité.

    Sur le chapiteau suivant , cet homme a les pieds un peu décollés du socle , des ailes lui ont poussé .Il s'est élevé à force d'ascèse et de prières .

     

     

     

     

    Il a échappé au démon tentateur ici représenté par les sirènes .

     

     

    La chouette , animal ailé, est symbole de spiritualité et de sagesse.Dévorant le crapaud , elle illustre le triomphe du Bien sur le Mal

     

     

    Identifié au Christ , l'aigle exprime à la fois son ascension et sa royauté .

     


    15 commentaires