•  

    Cet été j'ai fait quelques incursions dans la campagne bourbonnaise à la découverte des églises peintes  et à cette occasion je suis tombée  sous le charme d'une campagne souriante et toute en douceur...

     

     

     

     

    avec des villages très homogènes , aux toits bruns , tapis derrière de grands arbres ...

     

     

    Verneuil 

     

    et qui ont conservé tout un patrimoine architectural témoin de leur riche passé ,

     

     

    Charroux

     

    avec de  nombreux pigeonniers 

     

     

     

     

     

     

     

     

     de vieilles églises

     

     

    Jenzat 

     

    dont certaines pourvues d'un  "caquetoire " 

     

     

    Eglise de Louchy 

     

    Des manoirs et des châteaux partout ...

     

     

     

     

     Château de la Motte (Vicq)

     

     

     Des abbayes ...

     

     

    Abbaye de Chantelle 

     

    Les villes avaient opté pour la gaieté 

     

     

    Saint- Pourçain

     

     Gannat

     

     

    Une prochaine fois je vous montrerai quelques églises  peintes ...si vous le voulez bien !

     

     


    18 commentaires
  •  

     

    C e château recèle un ensemble de "grotesques" remarquable par son ampleur .

    Les voûtes du vestibule , les volées et paliers d'escaliers notamment en sont ornés .

     

     

    Le château de Chareil-Cintrat ( suite )

    Ce style est apparu dans la décoration après qu'en 1480 de jeunes Romains soient tombés dans un trou  et qu'ils aient découvert une cavité dont les murs étaient ornés de fresques étranges .La nouvelle se répandit , il y eut un engouement pour ces fresques  et on donna à tout naturellement à ce style le nom de "grotesques" puisqu'on l'avait découvert dans ce qui ressemblait à une grotte .En fait , il s'agissait des vestiges de la villa de l'empereur Néron , édifice gigantesque et extravagant , qu'il s'était fait construire à la suite de l'incendie de Rome et qui  au fil des siècles  avait été enseveli sous des constructions nouvelles et des remblais .

    Dans ce style , il n'y a aucune logique ; on y voit des êtres étranges  , quelques allusions mythologiques , des objets bizarres , des fleurs au visage de femmes . Tout est relié à tout et une symétrie parfaite gouverne l'ensemble .

     

     

    Le château de Chareil-Cintrat ( suite )

     

     

    Le château de Chareil-Cintrat ( suite )

     

     

    Dans la plus grande salle du premier étage , le décor de grotesques entoure des médaillons .Dans chacun  figure une planète représentée par une divinité .

    Dans les roues des chars se trouvent des signes du Zodiaque

     

     

    Le château de Chareil-Cintrat ( suite )

     

     

    Le château de Chareil-Cintrat ( suite )

     

     

     

    Au centre se trouve le soleil , Apollon .

     

     

    Le château de Chareil-Cintrat ( suite )

     

     

    Le maniérisme est lui aussi présent dans une série de trois tableaux qui racontent la vie d'Adonis , thème issu des Métamorphoses d'Ovide très à la mode à l'époque .

    Myrrha , fille d'un roi de Chypre , était folle amoureuse de son père et se débrouilla pour se retrouver dans son lit incognito .De cet inceste dont elle était seule coupable naquit un fils , Adonis ,alors qu'en punition elle était transformée en arbre .

     

     

    Le château de Chareil-Cintrat ( suite )

     

     

    Cet Adonis devint un très beau jeune homme qui fut aimé d'Aphrodite .Elle était coutumière des infidélités à son époux mais son amour pour Adonis prit des proportions telles qu'elle suscita cette fois la jalousie des dieux . Elle  s'inquiétait beaucoup pour lui  , l'incitant à la prudence .

     

    Le château de Chareil-Cintrat ( suite )

     

     

    Adonis mourut à la chasse , d'une blessure infligée par un sanglier et certaines versions de la légende disent que ce sanglier n'était autre qu'Arès , amant officiel d'Aphrodite . C'est d'une goutte de sang d'Adonis mêlé aux larmes d'Aphrodite que jaillit l'anémone .

     

     

    Le château de Chareil-Cintrat ( suite )

    Le maniérisme apparaît dans ces tableaux fans l'usage d'une lumière froide , acide , et la représentation des corps en mouvement .

     

     

    Les combles permettent d'admirer les charpentes qui conservent des éléments d'origine .

     

     

    Le château de Chareil-Cintrat ( suite )

     

     

    La visite du château terminée , on peut se rendre dans la vigne qui le surplombe et qui est devenue un conservatoire des anciens cépages des pays de Chareil et de Saint-Pourçain .Depuis 2004 on réalise la cuvée du conservatoire avec les 10 cépages blancs présents .

     

     

    Le château de Chareil-Cintrat ( suite )


    11 commentaires
  •  

     

    Le département de l'Allier est le deuxième département de France par le nombre de ses châteaux  : on en a recensé pas moins de 574  ; vous les apercevez de loin en rase  campagne ou en découvrez , cachés derrières de hauts murs mystérieux au creux  de grands parcs au coeur des villages . La puissance protectrice des ducs de Bourbon autrefois explique sans doute cette pléthore  qui donne beaucoup de charme et d'imprévu à cette région , même si la plupart de ces belles demeures ne se visitent pas .

    Celui de Chareil-Cintrat s'élève dans un paysage doucement vallonné , au pied d'une colline .

     

     

    Ce fut  l'origine une forteresse médiévale , un des fiefs de la famille de Bourbon .

    Il fut acquis au milieu de XVIe siècle par un contrôleur ordinaire des guerres que ses fonctions avaient conduit en Italie , ce qui avait influencé ses goûts en matière d'architecture et de décoration . Il fit construire un nouvel édifice contre l'enceinte du château médiéval dont il subsiste des tours .

    Ce château fut acquis par l'Etat en 1958 et de nombreux travaux de restauration ont été accomplis .

     

     

     

    On n'en visite que quelques pièces qui ne sont pas meublées mais dont le décor très marqué par la seconde Renaissance Française est d'un remarquable raffinement  qui suffit amplement à vous séduire .La référence  à l'architecture et à la décoration romaines y est très présente .

     

    Au rez-de-chaussée , une des salles possède une cheminée monumentale .Le linteau supporté par des colonnes est ornée d'une frise dorique  enrichie de motifs figurant des  têtes de boeuf ( bucranes ) et aussi représentant des coupes à boire (patères) .Le manteau est orné de 2 cariatides à ses extrémités et dans le décor central on trouve des masques et des angelots joufflus ( putti ) .On notera l'inscription "Honor , Virtus et Gloria"

     

     

     

     

     

     

     

    A l'étage, une salle possède une cheminée dont le foyer est encadré  de pilastres doublées de colonnes surmontées de chapiteaux à volutes caractéristiques du style ionique.Le manteau porte une inscription latine qu'on peut traduire par : " Ne donne pas la gloire à nous Seigneur , pas à nous mais à ton nom "... peut-être pour contrebalancer l'orgueil affiché  sur la cheminée précédente

     

     

      

     

     

     

     

     

     

     

    La chronologie des styles dorique , ionique et corinthien se retrouve à chaque étage .Dorique pour ke rez-de-chaussée, ionique pour le deuxième et corinthien pour le troisième  tant dans la décoration extérieure

     

     

     

     

    qu'à l'intérieur celle des colonnes , pilastres et frises ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La suite demain pour ceux qui ne sont pas allergiques aux châteaux ...

     


    13 commentaires
  •  Aujourd'hui , j'emmène ceux qui le voudront bien remonter le temps dans les rues de Charroux .

    Les gourmets connaissent le nom de ce village pour la moutarde qui y est élaborée ici et dont la particularité tient au cépage du Saint-Pourçain qui est utilisé dans sa composition .

    On se trouve ici à une vingtaine de kilomètres de Saint-Pourçain (03) 

    Au XIIIe sièle , Charroux , ville franche , comptait parmi les places fortes du Bourbonnais avec sa citadelle , ses églises , son tribunal , son couvent  et sa commanderie de templiers .

    C'était une ville de riches bourgeois où vivaient aussi un nombreux clergé et beaucoup d'artisans comme en témoignent encore des noms de rues .

     

     

    Charroux . .

    La halle , du XIXe siècle , qui servait pour le marché au petit bois .

     

     

    Charroux . .

    L'église , dont la partie la plus ancienne est du XIIe siècle , avec son mystérieux clocher tronqué .

     

     

    Charroux . .

    Le beffroi, dont l'horloge sonne les heures depuis 1549 .

     

     

    Charroux . .

    Un des nombreux puits du village .

     

     

    Charroux . .

    Maison à colombage , du XIVe siècle .

     

     

    Et voici quelques échoppes parmi toutes celles que vous offre ce village accueillant , où vous pouvez  trouver ce qui constitue les menus plaisirs du quotidien ou ce qui peut embellir votre décor ...

     

     

    Charroux . .

    Produits à base de sucre roux bio issu du commerce équitable .

     

     

     

    Charroux . .

    Cette savonnerie où on peut dénicher 80 variétés de savons bio s'abrite au Ier étage d'une ancienne tour de guet

    Charroux . .

     

     

     

     

    Charroux . .

    A l'enseigne " Fil de verre " , petite boutique réunissant les créations de 4 artistes travaillant la soie , les fleurs pressées

    et les abat- -jours , les vitraux et objets en verre , et enfin les objets en bois peint .

     

     

     

    Charroux . .

    Pour les gourmands , une multitude de saveurs...

     

     

     

    Charroux . .

    La boutique d'un artisan qui travaille la nacre du monde entier et aussi l'ambre...

     

     

     

    Charroux . .

     

     

     

    Charroux . .

     

     

     

     

     

     

     

     


    10 commentaires
  •  

     

     

     

    Je ne sais pas si vous avez entendu parler du château de Veauce ...

    Hier , je me trouvais dans l'Allier à côté d'Ebreuil , et en regardant la carte pour choisir un itinéraire de retour avec des surprises , j'ai vu ce nom .

    Cela m'a aussitôt rappelé une émission que j'avais vue dans les années 80 , où un vieux monsieur souriant expliquait que son château était hanté .Une équipe de reporters avait fait le voyage et il y avait là aussi un parapsychologue ...et tous auraient été témoins de l'apparition sur les hauteurs du château d'une forme blanche . Il en aurait été conservé des enregistrements .

     

     Château-fort des XIe et XIIIe siècles dont l'origine remonterait à l'an 808  , ce beau et vaste château  flanqué de 5 tours a été remanié presque à chaque siècle  et constitue un ensemble imposant .

    J'arrive donc dans ce tout petit village avec l'intention de visiter une  demeure aussi tentante .

    L'endroit est sympathique :il y a de jolies maisons en pierre blanche coiffées de hauts  toits bruns , de petites maisons plus modestes aussi parmi les roses trémières qui fusent un peu partout  ;on entend des rires et des conversations ici et là , à l'ombre , sur les terrasses .

    Arrivée devant le château , je vois une pancarte :"Closed "!

    Le château est actuellement fermé pour restauration .

     On n'en voit rien du tout à cet endroit , si ce n'est des armoiries .

     

     

     

    J'ai donc pris une petite route espérant tout de même en découvrir quelque chose , sans succès , sinon sans doute des communs - pleins  de charme .

     

     

     

     

    Fantôme ?

     

     

    En face , une curieuse petite maison très vieille

     

     

     

     

    Du vieux cimetière tapi autour de l'imposante église du village , j'ai pu apercevoir quelques bribes ...

     

     

     

     

     

     

    Je devrai donc imaginer encore le décor où Lucie ( je crois me souvenir que c'est ainsi qu'elle s'appelait) domestique de 18 ans issue d'une famille noble ruinée , fut courtisée par le baron de l'époque .Alors qu'il était parti guerroyer - milieu du XVe siècle ! - son épouse jalouse emprisonna sa rivale dans une des tours où elle ne tarda pas à mourir de froid , de faim et de peur .C'est son fantôme qui depuis hanterait le château .

     

     


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique