•  

     

    Rencontres de poids .

     

     

    Rencontres de poids .

     

     

    Rencontres de poids .

     

     

    Rencontres de poids .


    18 commentaires
  • Je suis allée voir  les transformations que les quelques jours de températures diurnes exceptionnellement clémentes  avient opérées dans les environs .

    Autour du bras mort de l'Allier ,tout est encore bien sec

     

    A la découverte ;

     

    Les épines ,  omniprésentes le long du sentier que nous nous frayons ,  ne nous font pas de cadeau

     

    A la découverte ;

     

    Au sol le sedum reprend vie et apporte sa jolie teinte rouge d'avant floraison

     

    A la découverte ;

     

    J'ai eu la bonne surprise de rencontrer un renard mais il a filé comme un éclair ...

    Autre surprise : les tortues , que je ne voyais plus , sont toujours là , mais elles sont très méfiantes malgré leur air assoupi et plongent dans l'eau au moindre bruit .

     

    A la découverte ;

     

    A la découverte ;

     

    Un peu plus loin , dans la Forêt de la Comté ( classée Natura 2000 pour son intérêt écologique  et faunistique ) ,le printemps semble encore devoir se faire attendre

     

    A la découverte ;

     

    A la découverte ;

     

    Et pourtant ,lorsque j'arrive près du petit étang , j'entends un extraordinaire concert de batraciens : une sorte de roulement continu et des notes brèves qui ressemblent à des chants d'oiseau ; à chacun de mes pas , que j'essaie pourtant de rendre le plus discrets possible , une multitude de bestioles sautent dans l'eau . C'est le royaume des batraciens !

     

    Il y en a partout , dans l'eau ,dans la vase , dans l'herbe sur les bords de l'étang

     

    A la découverte ;

     

    A la découverte ;

     

    Quelques fleurs agrémentent ce spectacle 

     

    A la découverte ;

     

    A la découverte ;

     

     

    A la découverte ;

     


    13 commentaires
  •  

     

    Le cadre : un petit étang , bras mort de l'Allier et dont les eaux montent ou descendent selon les caprices de la rivière .A 1km à peine d'un village . Le silence n'est troublé que par le bruit des trains , au loin.

    Végétation maigrelette :arbustes rabougris , beaucoup de ronces .Quelques roseaux , des épilobes,des molènes ,des cardères ,une herbe rase et sèche ...Seuls ,l'orage , le soleil et les nuages donnent un peu de vie à ce lieu muet .

     

    Tortues .

     

     

    Pas un chant d'oiseau  De temps à autre , un héron vient vérifier vite fait qu'il a raison de ne pas séjourner là . Un canard solitaire et pressé barbote quelques minutes sans conviction avant de rejoindre ses congénères ; quelques ablettes et une multitude de grenouilles exultantes peuplent ces eaux souvent encombrées d'algues .

    Les berges n'étant plus entretenues , les promeneurs se font rares au grand désespoir des moustiques qui pullulent ...

    C'est dans ce décor qu'un beau matin en mai dernier , je vis au loin , sur la rive opposée de celle où je me trouvais ...des tortues : l'une dérivait lentement  sur une pièce de bois...

     

    Tortues .

     

    Tortues .

     

      Les autres étaient affalées sur la berge , cou tendu , aussi impassibles que des statues.

     

    Tortues .

     

     

    Tortues .

     

     

    Cette vision  me fit un effet bizarre : j'étais contente que de la vie se manifeste mais j'avais l'impression , dans ce décor lugubre , d'avoir basculé dans un autre âge ...

    Et j'étais intriguée et inquiète de leur sort ... 

    Comment ces tortues étaient-elles arrivées là ? D'où venaient-elles ? Qu'allaient-elles devenir ?

    Quatre jours plus tard , elles avaient disparu ...

     


    14 commentaires
  •  

    On a tous un petit coup de coeur pour elle depuis l'enfance, à cause d'Alphonse Daudet , et de la chèvre de Monsieur Seguin...

     

     

    Bestiaire enfantin : la chèvre.


    votre commentaire
  • Qui n'a pas appris à l'école les vers de  de Francis Jammes:

     

    J'aime l'âne si doux

    marchand le long des houx

    Il a peur des abeilles

    et bouge ses oreilles.

    Il va près des fossés

    d'un petit pas cassé

    Il réfléchit toujours

    Ses yeux sont de velours...

     

     

    Bestiaire enfantin : l'âne


    votre commentaire
  • Il suscite la sympathie des enfants :

    Pour ceux qui n'aiment pas aller chez le coiffeur car il est lui aussi déshabillé de sa toison...

    Et puis il y a  l'agneau ,dévoré par le méchant loup : compassion sincère,et petite angoisse aussi...

     

     

    Bestiairevenfantin : le mouton.

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique