•  

     

    C'était à l'époque des révisions du bac ...

    Grandiose , j'avais décidé d'aller les faire sous les toits , dans une chambre de bonne qui servait de remise .Comme il y avait là une chambre à coucher ancienne en bois noir , très ouvragée , j'avais résolu d'y coucher .Cela flattait mon romantisme : il arrivait bien à Sarah Bernhardt  de dormir dans son cercueil !

    Bref , un  retraite , en somme ...sauf que j'avais pris avec moi mon "transistor" qui pouvait hurler sans offenser  les oreilles parentales .

    Le premier soir , alors que j'allais éteindre la lumière , pas trop rassurée parce que j'entendais des menus  bruits dans le grenier , je vis ,près du plafond à côté de la fenêtre, la tapisserie déchirée à cet endroit se soulever en ondulant et en  sortir une patte puis tout le corps d'une monstrueuse araignée .

    J'étais tétanisée et , sans quitter des yeux la bestiole velue , je pris mes cliques et mes claques et redescendis vite fait à l'appartement !

    J'ai eu hier la même sensation en soulevant un coussin dans un abri de jardin ...

     

     

     

    L'araignée .


    14 commentaires
  • Arachné .

     

     

    Lire la suite...


    16 commentaires
  • La mort dans les pétales .

    Misumène

    Lire la suite...


    18 commentaires
  • Araignées .

     

     

     

    Lire la suite...


    19 commentaires
  • Eh non , nous n'allons pas voir le ballet-pantomime d'Albert Roussel  mais une scène ordinaire dans nos parcs et jardins , qui se déroule souvent sur les pétales d'une tendre et inoffensive rose.

    L'araignée a besoin se se nourrir ...

    L'homme aussi , mais devant son steak  il se dit  qu'il pourrait être végétarien ....

    Je ne suis pas spécialiste mais je  pense qu'il s'agit ici d'une araniella cucurbitina , dite encore araignée-courge ou épeire concombre avec son abdomen vert -pistache et ses 4 points noirs sur les côtés et sa tache rouge à l'extrêmité de l'abdomen , petite araignée dont le corps mesure 7mm chez la femelle et 5 mm chez le mâle .

    La couleur de cette araignée change avec celle de la végétation : verte au printemps , brun sale en hiver .

    Le mâle a intérêt à ne pas s'attarder après l'accouplement car la femelle pourrait bien le dévorer .

     

     

    Le festin de l'araignée .

     

     

    Le festin de l'araignée .

     

     

    Le festin de l'araignée .


    11 commentaires
  •  

    "Au bord du chemin , les ronciers pleins d'araignées sont disposés en haies d'horreur "   Aphorismes sous la lune et autres pensées sauvages  Sylvain Tesson .

     

     

    Repas copiieux .

     

     

    Mais non ...je me raisonne et je dirai comme Victor  Hugo :

    "J'aime l'araignée et j'aime l'ortie

    Parce qu'on les hait 

    Et que rien n'exauce et que tout châtie

    Leur moindre souhait ."


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique