• Casse-tête en cuisine .

     

    Nostalgie ...

     

     

    La cuisine , pièce anodine en apparence , est devenue un lieu où règne la perplexité ...

    Avant , on avait parfois peur de rater ses plats , aujourd'hui on redoute d'empoisonner ses convives . 

    J'allume la radio et je tombe sur quelqu'un en train d'expliquer doctement que la grippe nous attend au coin de la rue et que la menace est d'autant plus grave  si nous sommes stressés , si nous ne faisons pas de sport et si nous avons une nourriture mal conçue...

    Je change de station  et là j'entends un savant personnage  faire d'un ton tragique le procès du sucre et démontrer qu'avec celui de  la boisson du matin , de  la confiture sur les biscottes et d'un simple jus de fruit dans la journée on a déjà presque atteint la quantité permise , et nous inciter à utiliser d'urgence le sucre de la fleur de coco , du  sirop d'agave etc...Le diabète est là , tapi , qui nous guette sournoisement au coeur d'une bouchée , en compagnie   d'autres pathologies dont je vous épargne l'énumération .  Danger qui se cumule avec celui des  matières grasses ...Bref , pas de salut si nous  ne pesons  pas tout ce que nous allons mettre  dans nos assiettes  après l'avoir anxieusement choisi ( lunettes indispensables dans les magasins pour lire les petites lettres ).

    Se nourrir  - et encore plus nourrir les autres - est devenu extrêmement  stressant.

    Mais l'époque n'est pas à une contradiction près : il faut bien faire bouillir la marmite !

    A la télé on nous gave d'émissions culinaires à la présentation délicieusement radoteuse . 

    Là , on ne lésine pas sur le foie gras , abomination au XXI ème siècle , ni sur la viande "bien élevée et bien tuée " ( !!! ) , ni sur le beurre ni sur la crème  . On grossit rien qu'à regarder tous ces  les plats ornés , pour accéder à l'aristocratie du goût , des indispensables graffiti de sauces ...

    Il y a aussi les émissions vouées à la pâtisserie où , entre deux jets de pubs à tuer un boeuf, on nous exhorte à savamment  empiler les textures différentes et les saveurs itou , le tout recouvert du sacro-saint glaçage , blanc , rouge , rose , vert , bleu , chocolat , peu importe le colorant pourvu que ça brille et que ça en jette ! Il faut saliver avant de déguster si on n'est pas une bête !

    Les concurrents fébriles au trône  du meilleur confectionneur de ces merveilles  se fourragent  dans les cheveux  et de se tripotent le visage pour  montrer leur stress,  et  se lèchent à tout bout de champ  leurs doigts aux ongles démesurés ...

    Les effets sur la santé de ces chefs - d'oeuvre "in ",  que leurs auteurs assurent " leur ressembler " - ce qui est la marque de l'artiste inspiré  ?

    La question  a miraculeusement disparu...

    Et je n'ai pas parlé  des substituts aux protéines animales , qu'on nous recommande tant et qui sont souvent importés de pays lointains , ce qui n'est pas très écologique ...

     

    Quand nous étions enfants , on nous apprenait simplement qu'"il faut manger pour vivre et ne pas vivre pour manger ! " comme disait déjà Molière .

    Moyennant quoi nous pouvions déguster dans la bonne humeur  des desserts tout simples  sans que notre mère ne culpabilise : tarte aux pommes qui embaumait la maison  ,  riz au lait , oeufs à la neige , mousse au chocolat , tarte à la vergeoise etc ...Nous n'étions pas des goinfres et nous n'étions pas obèses ...

    Et cuisiner n'était pas un casse-tête !

     

     

    Nostalgie ...

     

    « Instruments du monde à Landogne (63) -1 .Une petite différence ... »

  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Janvier à 11:27

    eh bien c'est trés bien vu ton article 

     oui la bonne cuisiner  d' autrefois 

    nous avons été  élevées avec  ( enfin moi ) 

     chez ma grand  Mére  que des plats fait par elle   classique   mais avec des produits du pays 

     

     dommage pour nos  jeunes qui  vont aux fast foods

     

     bonne journée pour toi Sophie 

     kénavo

    2
    Mardi 15 Janvier à 11:49

    Perso je n'ai aucun problème avec la nourriture, j'ai appris à cuisiner toute jeune et j'ai toujours privilégié les produits du jardin, du verger et de la ferme

    meme encore aujourd'hui et surtout aujourd'hui.

    3
    Mardi 15 Janvier à 13:39

    Bonjour Sophie tu nous offre un article de toute beauté rien de tel que notre simple cuisine avec des bons produits je ne suis pas pour allée dans des quicks ou autre chose de ce genre le naturel est le meilleur bonne journée bisou Claudine Daniel

    4
    queline
    Mardi 15 Janvier à 13:50

    Merci pour ce réquisitoire contre un fait de société quotidien : on en reste "baba"!

    5
    Mardi 15 Janvier à 15:28

    Excellent ton article !
    C'est vrai que la cuisine est devenu le lieu de notre empoisonnement au quotidien si l'on n'y fait pas très attention.
    J'ai été élevée avec de la nourriture saine, cultivée sans pesticide, sans scandale dans les abattoirs , mais... nous n'en étions pas encore à l'élevage intensif ni à la mondialisation alimentaire. Nous mangions les produits de saison, achetées chez des producteurs locaux, des oeufs provenant des fermes alentours, tout comme la volaille d'ailleurs. 
    Aujourd'hui, il est difficile d'être certain de manger des produits sains.
    C'est un challenge au quotidien, et les fruits, légumes et fruits secs ne sont pas épargnés. Il faut apprendre a détailler les emballages.
    Merci pour ce billet.
    Bises et bonne journée

    6
    Mardi 15 Janvier à 16:52

    Moi je reste classique dans la cuisine et fais des excès occasionnellement !

    C'est vrai que les émissions de cuisine ne nous incitent pas à faire de la cuisine light !!

    Bonne fin de journée Sophie gros bisous 

    7
    Mardi 15 Janvier à 17:07

    Bonsoir Sophie, j'arrive juste à pic, il est 17 h, l'heure du goûter, que je ne prends pas souvent, mais aujourd'hui tu m'as fait envie avec ton énumération : tarte aux pommes, riz au lait, œufs à la neige, mousse au chocolat, je me demande ce que je vais choisir hi hi  ... Ton article met le doigt sur un point sensible, la nourriture qui nous a tous empoisonnés, nous qui avons du diabète, du cholestérol, etc ...  Perso j'essaie de cuisiner le + simple possible, et surtout pas de plats déjà cuisinés, c'est un minimum. Je te souhaite une bonne soirée, bisou smile

    8
    Mardi 15 Janvier à 18:45

    Bonjour Sophie.

     J'aime cet article particulièrement révélateur d'une société de consommation, mais avec des consommateurs aux vues parfois diamétralement opposées,

     quant aux sources  de  notre  nourriture. Mais qu'on me laisse manger ce que j'ai envie, bon sang !

     Bises

    9
    Mardi 15 Janvier à 21:04

    merci Sophie pour ce superbe article et ces tableaux en photos !!  j'aime +++ 

    gros bisous belle semaine A + 

    10
    Mercredi 16 Janvier à 11:24

    Bonjour Sophie

    Ça oui ils nous gavent de cuisine la télé quand c'est pas une chaine c'est une autre, moi je ne regarde plus.

    Je n'aime pas cuisiner des longues préparations, il faut que ce soit du vite fait

    Hier soir j'ai fait une quiche il en reste pour ce midi comme entrée, ensuite ragoût de mouton et comme dessert j'ai fait des cannelés Bordelais j'avais fait la pâte hier, je trouve que c'est déjà pas mal

    Je te souhaite une très bonne journée, bisous

    11
    Mercredi 16 Janvier à 15:46
    francinea

    Bonjour, j'ai éliminé le sucre "ajouté", pas  le naturel; je passe beaucoup de temps à  décrypter les étiquettes, j'achète bio et local, je cuisine, néanmoins on n'échappe pas complètement  aux produits industriels je te souhaite une bonne journée, bisous

    12
    Mercredi 16 Janvier à 16:21

    Bonjour Sophie,

    J'ai beaucoup aimé lire ton article et j'ai pu sourire lorsque tu mentionnes de ne pas oublier nos lunettes afin de pouvoir lire !

    Oui, j'ai ce problème et je trouve que tout est écris si petit !

    J'ai beaucoup cuisiné faisant tout moi-même. J'avais 3 ados à la maison.  Je n'avais à l'époque aucun problème dans l'achat des produits et la confection des repas.

    Aujourd'hui, c'est compliqué et surtout le goût de cuisiner m'est passé.

    Depuis presque 5 ans, nous ne mangeons plus ni viande ni charcuterie. Donc, il faut remplacer et que je le veuille ou pas il me faut cuisiner.  Nous mangeons le plus sain et le plus simplement possible.

    Et toi ..... dis nous que manges-tu ?

    Bonne fin de journée.
    Pensées ensoleillées de Haute Provence

      • Jeudi 17 Janvier à 09:56

        Moi aussi j'ai beaucoup cuisiné autrefois ?C'était le temps où mon père , jeune retraité , avait décidé d'avoir un jardin où poussaient fruits et légumes sans engrais ni pesticides ...J'ai été élevée à la campagne où nous pouvions nous approvisionner dans les fermes - et cela imprime les goûts pour la vie Aujourd'hui Comme toi je ne mange plus de viande si ce n'est, parfois , de la volaille .Pour le reste , je me débrouille avec l'approvisionnement dont je dispose , et choisis de préférence les légumes et fruits bio s'ils sont frais - et c'est là tout le problème dans mon coin !

         

    13
    Jeudi 17 Janvier à 01:01

    Coucou Sophie,

    mais bien entendu il faut se nourrir comme on le faisait autrefois, avec de bons légumes du jardin de chez soi ou de quelqu'un qui les fait comme autrefois. Jamais nous n'avons mis de pesticides ou autres cides... dans nos jardins, c'est quand on a commencé à acheter des produits tout fait qu'on a commencé à avoir des problèmes (et ils sont sérieux si l'on se penche sur les ingrédients mis dans les aliments (heu est-ce que ça a encore ce droit d'appellation?).

    Quand aux sucres c'est vrai qu'il faut avoir la main très légère, mais par contre ne pas fuir les graisses les bonnes uniquement: huile d'olive, de colza, de noix et autres bonnes pressées à froid. Manger du beurre du vrai à 80% de MG. Et surtout ne pas acheter de trucs light! Qui sont bourrés de cochonneries. Bon on est obligé maintenant de faire attention à ce qu'on mange comme poissons et autres bonnes choses de l'eau, car ils sont bourrés de plastique (de toutes façons il y en a déjà dans le sel!) On est tous bourré de plastiques. Eviter absolument la coquille St Jacques qui en rapporte le plus (snif snif c'est que je les aime!!) Bon le meilleur dans la mer ce sont les anchois, sardines harengs les petits poissons qui en ont le moins et sont bourrés d'Oméga3.

    Mais contrairement aux idées reçues les sucres sont nos ennemis et les bonnes graisses sont nos amis.

    Manger des protéines le matin c'est ce qu'il y a de mieux pour éviter la fringale de 11h (chez nous il y avait toujours des trucs salé le matin oeufs jambon poissons fumés, ce qui faisait rire les copines des filles c'était de voir un pot de cornichon sur la table du petit déjeuner. Déjà chez mes parents je mangeai 2 oeufs à la coque chaque matin (un collègue de Papa qui venait chaque lundi de se campagne nous fournissait en bons oeufs frais). Et je n'ai jamais eu de cholestérol.

    Mais je n'ai jamais eu d'aussi bons résultats d'analyse sanguine, que depuis que pour des raisons de fibromyalgie, j'ai atténué pas mal de douleurs grâce au régime sans gluten ni lactose ni sucre blanc. Je mange peu de sucre, je suis bec salé. Mais pas trop.

    Cuisiner n'est un casse tête que lorsque mes enfants et petits enfants viennent. J'aime pas ci pas ça??

    Quand même tu as réussi à nous mettre deux superbes photos!

    Bisous et bon jeudi.

      • Jeudi 17 Janvier à 10:00

        Dans cet article je visais surtout les stupides contradictions de notre époque et cette société de consommation qui , à grand coup de publicités et d'émissions tonitruantes et interminablement rabâcheuses , imposent des modes jusque dans nos assiettes .

    14
    Jeudi 17 Janvier à 12:17

    Ton article est très juste. J'ai eu une "révolte" entre les 2 fêtes en  écoutant une émission sur le foie

    et là enfer !!! Oui avaler un verre de jus de fruit devient un  crime contre soi.

    On est  passé  de "tout en bon dans le cochon" 

    à "tout est poison dans l'alimentation"

    et "le jeûne est dangereux".

    Alors et  bien que faire ? 

    Moi je me rappelle que comme tout être vivant,  je  suis née pour mourir et qu'entre les deux

    ou j'oeuvre pour du bonheur 

    ou je me stresse de tout et crée mon malheur.

    Conclusion je suis mes envies.

    Ce n'est pas un gugus de la TV ou de la radio qui gère mon cadi de supermarché.

    15
    Jeudi 17 Janvier à 18:14

    bonjour Sophie,

    ton article tres juste  nous rappelle  le casse tête qu'est devenu l'achat de notre nourriture  et je te suis dans ton analyse et ta façon de penser car

    j'ai été élevé aux produits simples et savoureux où l'on ne réfléchissait pas si celà était bio ou bon .on essaie beaucoup de nous enfumer et je crois que les "anciens " comme nous ne sont pas dupes , malheureusement les jeunes foncent dans tout cette connerie alimentaire.

    heureusement j'ai élevé mes enfants dans le sain manger et le terroir car j'ai été cuisinier et chef de cuisine pendant  43 ans et celà  se voit et se ressent

    dans leur vie.

    mais pour ne pas engraisser toutes ces multi nationales il faudrait déjà à réapprendre à manger les produits de saison  et revenir au bon gout des choses simples comme tu le dis si bien.

    bonne fin de journée

    vive les produits de terroir..

    à bientot

    16
    Vendredi 18 Janvier à 10:44

    Tu as bien raison !

    Ce n'est plus ça de la cuisine, c'est du cinéma !

    Bonne journée Sophie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :