•  

     

     

    Dans le parc du château d'Aulteribe .

     

    Ce parc, comme la forêt qui le prolonge , sont ouverts au public et il est très agréable d'y flâner en toute saison , dans un calme délicieux : on est loin de toute grande ville !

    Je vous ai déjà parlé de ce château que je trouve d'autant plus sympathique qu'on y enseigne depuis 1999 à des élèves sélectionnés l'ébénisterie d'art , la marqueterie et la restauration de meubles anciens , auprès d'un maître ébéniste , le tout évidemment accompagné de cours d'histoire de l'art . ( formation sur 2 ans ) .

    Ceci est conforme à ce qu'avait souhaité le marquis de Pierre , issu d'une famille de collectionneurs d'objets d'art et de tableaux , en léguant son  château à la Caisse Nationale des Monuments Historiques .

    L'origine du château remonte à la deuxième moitié du XIIIe  siècle mais il a été fortement remanié et notamment au XIXe dans le goût romantique . Il contient une merveilleuse collection de mobilier , que les élèves peuvent étudier de près  - et je vous recommande sa visite intérieure si vous passez par là .

     

     

     

    Dans le parc du château d'Aulteribe .

    Les cyclamens sont  revenue en force 

     

     

    Dans le parc du château d'Aulteribe .

    Ils égaient et rajeunissent les dépendances 

     

     

    Dans le parc du château d'Aulteribe .

     

     

    Dans le parc du château d'Aulteribe .

    Aïe, il pleut des marrons...!

     

     

    Dans le parc du château d'Aulteribe .

    Les fenêtres des dépendances sont toujours aussi souriantes , même dans l'ombre qui tombe vite ...

     

     

     

    Dans le parc du château d'Aulteribe .

    Je reste séduite par cet arbre devant la chapelle , on se croit dans un tableau de  Fragonard  ...

     

     

    Dans le parc du château d'Aulteribe .

     Même si son écorce a des allures de tableau abstrait !

     

     

    Dans le parc du château d'Aulteribe .

     

    Avant de quitter le parc , un petit salut à ce fantôme qui nous observe ....

     

     


    18 commentaires
  •  

     

    Le Géant d'Auvergne .

     

     

    La Guerre de Cent Ans , les routiers , les guerres de religion , la tentative de Gaston d'Orléans de s'en emparer quand il complotait contre son frère Louis XIII , etc.., rien n' est venu totalement à bout de ce puissant château de Mauzun , dressé sur son vieux  piton volcanique à 25 km à l'Est de Clermont-Ferrand .

     

     

    Le Géant d'Auvergne .

     

     

    Symbole du pouvoir en Auvergne , il fut  âprement disputé à chaque période de troubles .

    Il fut érigé au XIIIème siècle et c'était alors la forme la plus aboutie de l'architecture militaire . Au temps de sa splendeur il avait trois  enceintes  une vingtaine de tours .

    A l'origine il appartenait aux comtes d'Auvergne , puis au tout début du XIIIème siècle il passa à son rival , l'évêque de Clermont  , fidèle au roi ..

    L'établissement de la monarchie absolue lui ôta sa toute première importance  stratégique .

    Au  XVIII ème siècle , l' évêque Massillon  , qui l'utilisait comme résidence d'été ,  demanda au roi l'autorisation de le démanteler  car trop dispendieux à entretenir. Finalement , devant le coût de l'opération , on ne put la mener à bout . le château fut utilisé  comme prison pour des prêtres indisciplinés  .

    En 1792 , il fut vendu comme bien national .

    En 1793 , le sinistre Couthon dut renoncer à la démolition qu'il avait ordonnée car il aurait fallu l'attaquer à la mine  ( certains des murs atteignent 4'50m d'épaisseur ! )

    Le château tomba en ruines  et les habitants de la région vinrent  s'y approvisionner en pierres .

     

     

    Le Géant d'Auvergne .

     

     

    En 2001 , le château fut acheté par un courageux particulier qui entreprit et mana à bien de grands  travaux de déblaiement et de consolidation .

    Désormais , le château fait l'objet de visites guidées .

     

     

    Le Géant d'Auvergne .

     

     

     

     

     

     

     

     


    13 commentaires
  •  

     

    Le château d'un misogyne .

    On le voit de loin , ce château de Villeneuve-Lembron (63), transition entre le Moyen-Age et la Renaissance .

     

     

    Le château d'un misogyne .

    C'est Rigault  d'Aureille qui le dit édifier , en remplacement de son ancienne demeure , qui se dresse encore un peu plus haut dans le village .

     

     

     

    Le château d'un misogyne .

     

    Ce Rigault d'Aureille était un personnage important : conseiller et maître d'hôtel de Louis XI , ambassadeur de Charles VIII et de Louis XII ...Il servit aussi François Ier , qui coucha dans ce château en juillet 1515 .

    On dit que Rigault  séquestra son architecte dont il était mécontent , mais que , voyant que celui-ci était parvenu à 

    fabriquer , à partir des os de la viande qu'on lui servait ,  une clé pour ouvrir son cachot et s'évader , il le laissa tranquille ...( Sources : Guide de l'Auvergne Mystérieuse  .Tchou éd .) 

    Au-dessus d'une  porte d'entrée du château , on peut voir les armoiries de Rigault .On y voit une tête d'âne ayant autour des oreilles  (Aureille) des feuilles  de chardon (qui se disait Rigault en patois ) et  des branches de persil (Rigault était maître d'hôtel ) .En-dessous , l'inscription dit "Par cy passe Rigault " .La signification est-elle : le persil dépasse le chardon  ? , hypothèse émise pa le guide précité .

     

    Le château d'un misogyne .

    Ce  château conserve quelques éléments de défense ( une tour à chaque angle , de canonnières , des meurtrières , mais c'était avant tout un lieu de réception 

    C'est un carré entouré de grands fossés mais uniquement décoratifs , ils sont toujours restés secs .

     

     

    Le château d'un misogyne .

     

     

    Le château d'un misogyne .

     

     

    Le château d'un misogyne .

     

    Le corps de logis s'ordonne autour d'une cour centrale à galerie couverte

    Cette galerie est célèbre pour ses peintures . J'avais visité il y a longtemps ce château et je me souviens que le guide s'était taillé un beau succès en les commentant .

    Ces peintures représentent d'une part  la Chiche Face , une louve famélique qui se nourrit de femmes soumises à leurs maris - et d'autre part , la Bigorne , un monstre couvert d'écailles , pléthorique , qui dévore avec appétit les maris qui sont venus l'implorer de les croquer pour les faire échapper à la tyrannie de leur femme ...Rigault avait été marié deux fois ! J'espère pouvoir  photographier ces peintures  quand j'irai revisiter l'intérieur .

     

    Ce château vient d'être rénové et consolidé dans  les règles de l'art et le voilà parti pour une nouvelle jeunesse !

     

    Le château d'un misogyne .

     

     

    Le château d'un misogyne .

     

     

    Le château d'un misogyne .

     

     

    Le coq de l'église voisine ( que Rigault avait fait édifier ) compte les visiteurs ...

     

     

    Le château d'un misogyne .

     

     

     


    18 commentaires
  •  

    Le château de Murol .

     

     

     

     

    Le château de Murol .

     

     

     

    Le château de Murol .

     

     

     

    Le château de Murol .


    16 commentaires
  •  

     

    Le village d'Ardes -sur-Couze , proche d'Issoire  (63) , porte l'empreinte de son château dont on voit d'un peu partout les hautes tours émerger de grands arbres . 

     

     

    Par les belles journées d'automne , il se pare de belles couleurs et d'une délicieuse nostalgie .

    C'est en 1595 que Thomas Boyer , fils d'un conseiller de Charles VII  puis de Louis X1 (qui l'ennoblit ), fit édifier ce château , un ensemble de tours d'angle et de murs crénelés encerclé par des douves ..Thomas avait aussi acquis Chenonceau qu'il fit reconstruire de 1575 à 1522...et c'est son fils qui le revendit  à François 1er .

    Le château deviendra plus tard la propriété de la famille d'Allègre de Tourzel , maison noble d'extraction chevaleresque  . C'est ainsi que dans le premier quart du XVIII ème siècle , la propriétaire en était la fantasque  Marie-Marguerite de Tourzel d'Allègre, comtesse de Rupelmonde ,qui fut une des dames très en vue à la cour de Versailles et qui fut l'amie de Voltaire avec qui elle effectua un voyage dans les Flandres - il lui dédia " Le pour et le contre ,épître à Uranie ".On doit à la comtesse les dômes des tours et les façades percées de larges ouvertures .

     

     

     

     

    Elle  perdit son fils unique et le château échut  aux descendants de sa soeur , parmi lesquels on compte celle qui fut la gouvernante de Louis XVI enfant .

    Au fil du temps , le château passa à d'autres familles qui lui apportèrent des  modifications au gré des modes .

    Avant la deuxième Guerre  Mondiale , il était encore très bien entretenu . Par la suite , on y installa une colonie de vacances .

    Hélas , en 1991 , un énorme incendie le ravagea , dévastant les toitures et une grande partie du décor .

     

     

     

     

     

     

     

     

    Après de longues périodes d'abandon , le château , propriété de la commune , est maintenant  en cours de restauration . Il  est inscrit à l'Inventaire supplémentaire des Monument Historiques . L'Association pour la Sauvegarde du Château , dont l'activité s'était essoufflée faute de financement , se relance . Seul le parc est accessible au public .

     

     

     

     


    19 commentaires
  •  

    Château d'Effiat  (suite et fin ) .

     

     

    Château d'Effiat  (suite et fin ) .

     

     

    Château d'Effiat  (suite et fin ) .

    Richelieu s'est peut-être assis dans ces fauteuils lorsqu'il fit un séjour de 10 jours à Effiat au retour de la signature de la paix d'Alès en septembre 1629 .

     

     

    Château d'Effiat  (suite et fin ) .

    Cheminée monumentale dont le trumeau attribué aux frères Le Nain représente Thétis faisant forger par Vulcain les armes d'Enée .Ces héros de la mythologie ont les traits du prestigieux Antoine de Ruzé d'Effiat et de son épouse...

     

     

     

    Château d'Effiat  (suite et fin ) .

     

     

     

    Château d'Effiat  (suite et fin ) .

    La cheminée de la Salle des Gardes est surmontée d'un trumeau représentant le port de La Rochelle , Antoine s'étant distuingué lors du siège de La Rochelle en 1627 et 1628 .

     

     

    Château d'Effiat  (suite et fin ) .

    Si vous regardez attentivement ce tableau , vous remarquez une montagne qui se dessine au fond  .Bizarre , non ?

    Il s'agit du Puy de Dôme , qui rappelle l'intervention de l'Auvergnat qu'était Antoine ...

     

     

    Château d'Effiat  (suite et fin ) .

     

     

     

    Château d'Effiat  (suite et fin ) .

    Ici , décor refait au XVIIIème siècle .

     

     

    Château d'Effiat  (suite et fin ) .

     

     

    Château d'Effiat  (suite et fin ) .

    Les sonnettes ...

     

    Je ne vous ai pas parlé de l'Ecole Militaire d'Effiat dont le château conserve des souvenirs .Antoine avait fondé une école tenue par des Oratoriens , en 1627, et dont il s'étai assuré de la pérennité par testament , car c'était là quelque chose qui lui tenait particulièrement à coeur Cette école devint de 1776 à 1793 une école militaire qui accueillait trois catégories d'élèves : des pensionnaires , des boursiers du marquis et des élèves du roi .Le programme d'éducation était très complet et l'enseignement excellent  .Elle  compta parmi ses élèves le général Desaix.

     

    Le château accueille l'été des manifestations culturelles (expositions , lectures , théâtre de plein air etc...).Une partie peut se louer pour des mariages , des séminaires ...

    Enfin ,la visite ,parfois animée par le propriétaire lui-même , ravira ceux qui aiment l'histoire .Ils pourront même y voir exposées un grand nombre d' archives précieusement conservées (notamment des parchemins signés de Louis XIII et de Gaston d'Orléans ) .

     

     

    Château d'Effiat  (suite et fin ) .

     

     

    ♥ 

     

     

     


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique