•  

    A 900m d'altitude , non loin de La Bourboule et de la très belle basilique romane d'Orcival , apparaissent , au bout d'un champ où paissent de paisibles troupeaux , les tours pointues du château de Cordès .

     

     

     

    On emprunte une allée plantée de vieux arbres ...

     

     

     

    Ce château fut édifié au XVe siècle , ce qui lui confère son caractère austère .

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il fut modifié au XVIIe siècle par Yves d'Allègre , Maréchal de France , notamment par le percement de fenêtres façade sud , et ajout de communs .

     

     

     

     

     

     

    Les jardins ont été dessinés par Le Nôtre en 1695 .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La chambre de verdure .

     

    Je l'ai visité fin juin et les bassins n'étaient pas encore tous en eau  .Il ne me restait pas assez de temps pour voir l'intérieur , mais ce n'est que partie remise .

    C'est dans ce château que Paul Bourget a situé son roman "Le démon de midi" , mais surtout , c'est l'élaboration de ce jardin qui est le prétexte du délicieux petit ouvrage de Véronique Riffault et Allen-François  Lederlin : Chambre de Verdure .Ed Créer .63340 Nonette .

    "Chambre de Verdure " est une chimère sur une époque où les parterres de Le Nôtre et les Pleurs de Sainte Colombe exprimaient les belles pudeurs d'un bonheur de vivre . L'héroïne est une jeune marquise qui , à l'âge de 33 ans , décide de convoler en justes noces avec le marquis d'Allègre , futur maréchal de France .Au fil de l'intrigue , on découvre comment cette héroïne décide de justifier son existence en créant le jardin de Cordès dans le domaine familial de son époux .Ce jardin devient un personnage à part entière , car "l'homme ne peut vivre sans cultiver des fleurs et ,  à son image , façonner une parcelle du vaste monde , sa terre promise ."

    La genèse de cet eden miniaturisé coïncide avec une évolution historique dans l'art végétal :tandis que le siècle se tourne vers le pittoresque des jardins à l'anglaise , le jardin de Bérénice , témoin du goût partagé mais façonné à la française , à la manière de Le Nôtre , ressuscite la Querelle des Anciens et des Modernes parmi les fleurs , dans le décor d'une campagne de l'Auvergne .

    ...et il y a une intrigue amoureuse , dont le protagoniste , Nicolas Beauregard , est précisément le créateur du jardin .

    Les familiers de Madame de la Fayette et de la Marquise de Sévigné ne seront pas tout à fait dépaysés "

    (Présentation Denis Tillinac ) .

     

    Comme au Grand  Siècle , les oiseaux profitent des opportunités pour nicher et savent trouver les endroits qui présentent quelques avantages .

     

     

     

     

     


    14 commentaires
  •  

     

    Coppel .

    Lire la suite...


    9 commentaires
  •  

    Sur les pas de la Reine Margot  3.

    Château de Saint-Saturnin  .

     

     

    Lire la suite...


    15 commentaires
  •  

    Sur les pas de la reine Margot . 2

     

     

    Lire la suite...


    15 commentaires
  • En sentinelle .

    Coppel .

    Lire la suite...


    14 commentaires