•  

    Voici maintenant quelques oeuvres des deux autres initiateurs du mouvement .

     

    Victor Charreton (1864-1936)

     

    L'Ecole de Murol(s) 3 . 

    Murols  .Quartier de Jassaguet vers 1920

    Huile sur toile .

     

     

    L'Ecole de Murol(s) 3 .

    Hameau sous le givre  Jassat 

    Huile sur carton 72x90

     

     

    L'Ecole de Murol(s) 3 .

    Neige à Murols Chez Jolivet

    Huile sur toile 50x61

     

    L'Ecole de Murol(s) 3 .

    Effet automnal .

    Huile sur carton 72x90

     

     

    L'Ecole de Murol(s) 3 .

    Les toits de lauze à Murols vus de ma chambre à l'Hôtel de la Poste .

    Huile sur carton  15,5x22,7

     

     

    Wladimir de Terlikowski  (1873-1951)

     

     

    L'Ecole de Murol(s) 3 .

    Une rue de Murols  Effet de neige .

    Huile sur toile 81,5x66,5

     

     

    L'Ecole de Murol(s) 3 .

    Hiver à Besse Quartier de la Bessou .

    Huile sur toile 73x50

     

     

    L'Ecole de Murol(s) 3 .

    Entrée de Besse -en-Chandesse Auvergne 

    Huile sur toile 74x93

     

    Vous voyez là des personnalités bien différentes .

    Le thème de la neige se retrouve chez la plupart de ces peintes :sa couleur ou plutôt ses couleurs , ses reflets , sa consistance ...

     

     

    L'Ecole de Murol(s) 3 .

    Jean de Chasteauneuf (1877-1961)  Entrée du village de Chanonat sous la neige .

    Huile sur toile 97x130

     

     

    L'Ecole de Murol(s) 3 .

    Armand Point  (1860-1932)  Le vieux moulin à Murols (village en hiver)

    Huile sur toile 54x65

     

     

    L'Ecole de Murol(s) 3 .

    Alfonse Rey (1863-1944)  La maison du notaire à Murols 

    Huile sur carton

     

     

     

    L'Ecole de Murol(s) 3 .

    Alfonse Simon  (1909-1978)  Début d'hiver à Jassat

    Huile  sur toile 52x63

     

     

    L'Ecole de Murol(s) 3 .

    André Bardet (1909-2006)

    Première neige d'automne 

    Huile sur toile  60x73

     

    Beaucoup d'autres thèmes apparaissent sous le pinceau de ces peintes :bien sûr , le château de Murol , le lac Chambon , les chaumières , les moulins , le printemps , l'automne , des scènes de la vie rurale , quelque natures mortes , quelques portraits et des scènes plus intimistes comme celle-ci qui clôturera cette série et portera nos pensées  vers un été redevenu serein...

     

     

    L'Ecole de Murol(s) 3 .

    Jean Camus (1877-1955)  La lecture sous le séquoïa

    Huile sur toile 51x60

     

    (Vous avez dû remarquer que sur la légende des tableaux il y avait un"s"à Murol .C'était dû à une erreur commise vers 1830 et qui sera corrigée par le Conseil d'Etat en 1953 ! )

     

     


    18 commentaires
  • L'abbé Boudal était un peintre autodidacte et passionné . Pour l'anecdote , c'est en mâchonnant sans arrêt les manches de ses pinceaux qu'il s'est fait  une lésion de la bouche nécessitant une opération dont il  masquait  la cicatrice par une barbe bien fournie .

    C'est en 1910 qu'il fit la connaissance de  Victor Charreton , puis du Russe Wladimir de Terlikowsi  et c'est cette rencontre qui donna l'impulsion au mouvement qui allait devenir l'Ecole de Murol .

    Son apogée se situe entre 1910 et 1930 et il déclina petit à petit avec le décès de l'abbé en 1934 , celui de V. Charreton en 1936 et le début de la Seconde guerre Mondiale .

    Ce mouvement qui réunit une cinquantaine de peintres venus d'un peu partout en France et parfois même  de l'étranger  se situe dans le courant post-impressionniste .Certains tableaux sont aussi apparentés au fauvisme .

    Tous peignaient "sur le motif" d'où la rareté de  toiles  de très grandes dimensions .

    Les thèmes de prédilection sont les  paysages de montagne , les  bois ,les  torrents , les rivières , les habitants vaquant à leurs occupations , les villages et hameaux typiques , et surtout , les jeux de la lumière sur la neige , sujet inépuisable !

    Le musée est ouvert à l'année et très dense et très accueillant .Il organise tous les étés une exposition temporaire consacrée à l'oeuvre de l'un des peintres du mouvement .

    Voici donc une petite sélection de tableaux .

    A tout seigneur tout honneur , je commencerai par  Léon Boudal .

     

    L'Ecole de Murol  .2

    La chaumière du Prélong .

    Huile sur carton . 37,5x48

     

     

    L'Ecole de Murol  .2

    Pommiers en fleurs à Murols

    Huile sur carton 56x38,5

     

     

    L'Ecole de Murol  .2

    Les biefs sur la Couze

    Huile sur carton  38x55,5

     

     

    L'Ecole de Murol  .2

    Chaumières sous la neige

    Huile sur toile  46x55,5

     

     

    L'Ecole de Murol  .2

    Tombée de nuit l'hiver à Groire

    Huile sur carton  44x60 .

     

     

    L'Ecole de Murol  .2

    Neige fondante dans la vallée de Jassat .

     

     

    L'Ecole de Murol  .2

    La côte de Murols en hiver .

    Huile sur toile  60x50,5

     

     

    L'Ecole de Murol  .2

    Le vieux fayard

    Huile sur toile 55,5x38

     

     

    L'Ecole de Murol  .2

    L'enterrement à Bressouleille .

    Huile sur toile 6x81

     

    Et pour ne pas rester sur cette note triste :

     

     

    L'Ecole de Murol  .2

    Automne à Murols

    Huile sur toile 65x54 .

     

    Photographier des tableaux est très compliqué .Suivant la position qu'il est possible d'avoir par rapport à la toile , le cadre est plus ou moins déformé .Son ombre se reflète trop souvent sur le tableau .Et la fidélité aux couleurs est un casse-tête .Je suis allée deux fois de suite sur place pour refaire ce qui me semblait douteux et je ne suis toujours pas complètement satisfaite !

     


    24 commentaires
  • Pour ce début de semaine , je vous propose  de vous emmener voir les peintres de l'Ecole de Murol ...

    Ceux qui aiment la peinture connaissent l'Ecole de Pont-Aven , celle de Barbizon ...Celle de Murol est moins célèbre mais n'en regroupe pas moins des artistes très intéressants .

    Si vous avez visité l'Auvergne , vous avez sans doute vu le château de Murol et non loin de là , le lac Chambon , le massif du Sancy ...

     

     

    L'Ecole de Murol .

    Le lac Chambon vu du col de la Croix St Robert .

     

     

    L'Ecole de Murol .

    Lac Chambon .

     

     

    L'Ecole de Murol .

    Château de Murol

     

     

    L'Ecole de Murol .

     

     

    C'est une jolie région de moyenne montagne  au climat  rigoureux   et qui , au début du XXème siècle était encore très typique avec ses hameaux , ses chaumières , ses lavoirs , ses vieux ponts  .

    La vie agricole  y était rude .

     

     

     

    L'Ecole de Murol .

     

     

     

    L'Ecole de Murol .

     

     

    En 1890  , un jeune prêtre ,Léon Boudal ,  natif de ST-Dier (63) dans le Livradois , fut nommé à Murol .

    Il eut un vrai coup de coeur  qui ne se démentira jamais  pour cette région où il  restera toute sa vie .C'était une personnalité  hors du commun .Il était  curieux de tout , passionné , généreux .

    Il fut séduit par les paysages de sa région d'adoption et comme la peinture était un de ses talents , il partait par les chemins les coucher sur la toile .

    L'église du village étant très ingrate et assez nue intérieurement , il la décora entièrement de fresques ...

     

     

     

    L'Ecole de Murol .

     

     

    Il s'adonna aussi à des recherches géologiques et historiques  , il organisa des fouilles  archéologiques , mit à jour les vestiges d'une villa gallo-romaine et fit don à la commune de ses collections , qu'on peut voir  dans un petit musée de Murol .

    Mais c'est  la peinture  qui était sa grande affaire .Il fit venir de nombreux  amis peintres , dont Victor Charreton , un des fondateurs du Salon d'Automne . Pendant des années , ils partaient avec leurs chevalets à travers la campagne...  L'hiver était leur saison de prédilection ...

     

     

    L'Ecole de Murol .

     

     

    Après la Grande Guerre , l'abbé porta la barbe pour cacher une vilaine cicatrice qu'il,y avait acquise et il avait dû pour ce faire demander l'autorisation à sa hiérarchie qui , du reste , n'appréciait pas trop son mode de vie : il aimait notamment les longues discussions avec ses amis dans les cafés ,  mais ne négligeait pas pour autant ses paroissiens dont il était très proche et qu'il conseillait dans de multiples domaines .

     

     

    L'Ecole de Murol .

    Alfred Thésonnier ; portrait de l'abbé Léon Boudal .

     

     

    L'Ecole de Murol .

     

     

    Ces peintres descendaient pour la plupart  à l'Hôtel de la Poste ...

     

     

    L'Ecole de Murol .

    Claude Bourgonnier ; La cuisinière de l'hôtel de la Poste  .

     

     

    Demain nous pousserons la porte du Musée de l'Ecole de Murol , installé dans un vieille maison du village , en bordure du beau parc du Pré Long  et j'essaierai de vous faire découvrir quelques uns de la cinquantaine de peintres qui se sont côtoyés ou succédé au début du XXème siècle autour de l'abbé Boudal .

     

     

    L'Ecole de Murol .

    Un coup d'oeil par une des fenêtres du musée  ,en janvier .

     

     


    24 commentaires
  • Pour répondre à certains commentaires sur mon article précédent :

    Dimanche dernier , je suis sortie dans l'espoir de pouvoir faire quelques photos de rapaces  avec mon Nikon P 900 .

    En revenant par Villeneuve-Lembron , j'ai eu la surprise de voir que le château était ouvert .

    Il était 17 H et une visite était en cours .

    Elle s'est terminée quelques minutes après mon arrivée et la porte de l'écurie/étable ,qui sert à l'accueil des visiteurs , a été réouverte pour quelques instants -le château allait fermer .

    Je n'avais donc que quelques minutes pour faire des photos et l'éclairage ne s'y prêtait pas à une heure d'hiver aussi tardive - mon Nikon pas trop non plus Le flash est interdit .

    Certains ont regretté que je n'aie pas fait de photo d'ensemble.

    Il m'aurait fallu me placer juste devant la porte d'entrée  , or un grand espace est occupé par la caisse et des tables où sont présentés à l'achat des livres d'art . Je n'ai pas choisi cette option , je n'aime pas les mélanges 

    Il m'a été reproché de ne pas connaître  la différence entre écurie et étable .

    Il se trouve que le bâtiment a vraisemblablement servi au fil ses siècles aux deux usages ...

    Voici la preuve de ce que j'avance , extraite du fascicule sur le château aux Editions du Patrimoine -et,  du même ouvrage , une photo de l'ensemble , quand l'espace est vide .

     

    Des explications .

     

     

    Des explications .

    Photo de l'ensemble...

     

    Et sa légende :

    Des explications .

     

     

    Des explications .

    Utilisation jusqu'en 1965


    17 commentaires
  • La nature est bien sûr la première  artiste  ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "Les pierreries devraient être parfumées .J'imagine l'odeur aiguë et gelée du diamant , l'odeur acide et fraîche de l'émeraude , l'odeur lourde et brusque du rubis , le faible bouquet incertain de l'opale , la senteur féminine et nacrée de la perle ." Henri de Régnier .

     

     


    12 commentaires
  •  

     

    Pas d'accord .Un parfum , quand il est le  fruit de la recherche d'un artiste , mérite un flacon  qui lui ressemble un tant soit peu ...On ne boit pas du champagne dans un verre à moutarde , pas plus qu'un thé subtil dans une tasse à gros bords ! Ce serait ternir la magie de l'instant ...

    Les flacons que l'on conserve , surtout si on prend soin d'y laisser quelques gouttes , restituent encore  mieux que des images , des bribes du passé...

    " Charme profond dont nous grise

    Dans le présent le passé restauré . "

    Baudelaire . Le parfum .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et cela ne va pas sans vous  plonger dans la  mélancolie , les jours sombres ...

     

     

    " Mon coeur est un palais plein de parfumes flottants

    Qui s'endorment parfois au creux de ma mémoire,

    Et le brusque réveil de leurs bouquets latents

    -Sachets glissés au fond de la profonde armoire-

    Soulève le linceul de mes plaisirs défunts 

    Et délie en pleurant leurs tristes bandelettes .

    Puissance exquise , dieux évocateurs, parfums

    Laissez fumer vers moi vos riches cassolettes ! "

    Anna de Noailles . Le coeur innombrable .

     

     

    Qu'importe le flacon ...

     

     


    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique