•  

    Hier , une chaleur pas possible accumulée dans la maison .

    Solution : aller en altitude , pour avoir à coup sûr une température inférieure de 10° et de si beaux paysages ...

    Direction le Cézallier .

    Sur la route menant  à  Marcenat (Cantal ) , j'aperçus un panneau discret :Monastère orthodoxe de La Traverse .

    Sitôt vu , sitôt décidé  .Curieuse , je n'allais pas passer à côté sans aller voir .

    Je pris cette étroite  route de campagne , traversai un petit village , et arrivai devant le monastère ,absolument silencieux , bucolique , au milieu  de nulle part .

     

     

    Une surprise .Elles vendent leurs diverses productions

     

    Un panneau un peu en retrait fournit quelques explications .

    Après avoir expliqué brièvement les différences entre l'Eglise Catholique et l'Eglise Orthodoxe ( structure pyramidale centralisée pour l'une , communauté d'Eglises soeurs fédérées correspondant à des territoires  politiques indépendants pour l'autre ) , il nous indique que l'Eglise Orthodoxe a environ 180 millions de fidèles dans le monde , dont 200000 en France .

    Le monastère de femmes de La Traverse fait partie du Patriarcat de Moscou ( les autre sont les patriarcats de Constantinople , Belgrade , Bucarest et Antioche )

    La dévotion à la Mère de Dieu tient une place essentielle dans la religion orthodoxe et les monastères prennent souvent le nom de l'une de ses icônes miraculeuses comme c'est le cas ici .

     

    Une surprise .Elles vendent leurs diverses productions

     

    Ce monastère a été fondé en 1988 dans ce site particulièrement propice à la méditation .

    Il  été construit par surélévation d'une ancienne grange.

     

     

    Une surprise .Elles vendent leurs diverses productions

     

     

    L'église s'inspire des sanctuaires russes du Mont Athos .

     

    Une surprise .Elles vendent leurs diverses productions

     

    La coupole de cuivre éclatant est le symbole du rayonnement de la gloire divine .

    Les moniales passent leur  temps entre la célébration des offices, la prière

    personnelle  et le travail manuel, intellectuel et artistique .

     

     

    Une surprise .Elles vendent leurs diverses productions

     

    Elles vendent leurs productions ( oeufs décorés , laques, albums d'icônes miraculeuses , miel , pain d'épices ...)

    Je suis arrivée à une heure trop tardive pour la visite , mais je reviendrai ...

     

     

     


    16 commentaires
  •  

    Je redécouvre en ce moment les églises romanes ,   nombreuses dans ma région , et je suis allée à la découverte non seulement des églises majeures , comme l'ancienne abbatiale St Austremoine , mais aussi des modestes églises de village  .

    Malheureusement , elles sont très souvent fermées , car on craint sans doute des dégradations de toutes sortes .J'ai été stupéfaite de lire dans celle d'Issoire un panneau sur lequel il était demandé de ne pas emmener son animal de compagnie pendant les offices C'est tout dire ...

     

    Je suis sensible à l'architecture de ces édifices et surtout , à la manière dont ceux qui ont participé à leur édification et à leur décoration  y ont exprimé leurs angoisses et leurs aspirations .

    Indépendamment de toute croyance ,  le problème  du bien et du mal , la progression individuelle vers la lumière , sont des questions qui nous interpellent tous , quelle que soit la manière dont chacun de nous tente de les résoudre .

     

    Thuret est un village de Limagne , à proximité de Randan .

    L'église date en partie du XIe siècle .

     

     

     

     

    Le porche sud a un linteau  sculpté : un beau Christ nimbé , dans une mandorle , sous une grande voussure à cordons à billettes .

     

     

     

     

    L'église était ouverte ...

    Alors que d'habitude ces édifices sont fleuris (en ce moment les lys y embaument souvent dans la pénombre ) mais déserts , j'ai été frappée par la présence de personnes en prière .Quelqu'un était appuyé à un pilier ,avec sur le visage une expression intense , et on aurait dit qu'il cherchait à y puiser quelque chose .J'ai remarqué aussi le très grand nombre de cierges allumés.

    Intriguée , j'ai regardé sur le Net ce que je pouvais lire sur cette église et j'ai découvert que des radiesthésistes et des géobiologues ont beaucoup écrit sur elle ; elle serait selon eux parcourue par des courants énergétiques particulièrement puissants  et serait capable de soigner les malades et de redonner de l'énergie ...

    A noter aussi que Thuret est le village natal de St Bénilde (1805-1862) , canonisé en 1967 , à qui on impute des guérisons miraculeuses .

     

    Cette église ne possède pas moins de 64 chapiteaux  présentant des sujets bibliques et les  thèmes habituels des églises auvergnates Ces chapiteaux sont originaux par leur stylisation très poussée , comme ils avaient été dessinés par quelqu'un de désireux d'aller à l'essentiel ...

    J'en ai photographié quelques uns mais je dois avouer que je me sentais très déplacée avec mon esprit cartésien et , pire , mon appareil ( bruyant  ) ,parmi des personnes en prières  - et  j'ai opéré le plus vite et le plus discrètement possible .

     

     

    Adam et Eve.

    Eve donne une pomme au serpent.

    Adam se cache aussi le sexe et touche sa pomme ..d'Adam  de l'autre main

     

     

     

     

    L'arbre de vie

     

     

    Le Bon Pasteur .

     

     

     

    Griffons buvant dans le même calice

     

     

     

    Aigle

     

     

    Héron

    Animal qui vole mais qui peut aussi patauger dans la boue .Ici , il domine le serpent , qu'il tient par la queue...

     

     

     

    Masques et palmettes

     

     

    Le singe cordé .

    L'homme et son péché ...

    Thème qu'on retrouve sur beaucoup de chapiteaux en Auvergne , mais ici , ce qui est original , c'est que le singe est seul .

     

     

     

    Un chapiteau énigmatique .

    On ne sait s'il représente une donatrice (femme élégamment habillée ) , un mariage , ou la luxure puisque un masque crache des serpents .

     

     

     

     

    L'église possède aussi sa Vierge Noire .

     

     

     

     


    8 commentaires
  •  

    L'église St Austremoine d'Issoire a  bien failli disparaître de notre patrimoine au moment des guerres de religion .

    En 1574 , le redoutable capitaine huguenot Merle et ses soldats , qui s'étaient emparés de la ville ,  avaient décidé de  faire écrouler cet édifice honni et avaient conçu pour ce faire toute une stratégie qui , heureusement ,  échoua . En 1577 , la reprise de la ville par le duc d'Alençon et l'armée royale fut tout aussi épouvantable pour la ville . On tua , on incendia  , les intempéries et la foudre s'en mêlèrent et Issoire fut à feu et à sang . L'église tint bon - mais ressortit tout de même endommagée  .

    Avec sa  nef de 7 travées et les 5 chapelles rayonnantes de son chevet , c'est la plus vaste des églises majeures de la Limagne romane .

     

     

     

     

     

    L'intérieur présent l'originalité d'être entièrement peint .

    Certes , l'intérieur  des églises du Moyen-Age l'était . Les théologiens associaient la couleur à la lumière divine .

    Les ocres rouges et jaunes , le noir et le blanc , le bleu , qui prit de l'importance au fil du temps , et dans une certaine mesure

    le vert ,  sont les couleurs dominantes .

    L'usage des couleurs et leur combinaison étaient  souvent porteurs de sens .

    Au XIXe siècle , les restaurateurs redécouvrirent la polychromie médiévale sous les badigeons postérieurs et peignirent  les colonnes , arcs et nervures  etc ... de frises géométriques et végétales , en utilisant des colorants synthétiques .

    Ce fut le cas à St Austremoine en 1859 , à partir des planches d'Anatole Dauvergne ...

     

     

     

    Cette église a de très beaux chapiteaux .

    Le choeur est entouré de 8 colonnes couronnées de chapiteaux historiés supportant des arcs surhaussés surmontés d'une deuxième série de baies .

     

    Ces chapiteaux sont inspirés des Ecritures Saintes .

     

    La Cène

     

    Le Christ pose la main sur Saint Jean assoupi .

     

     

    Judas est le seul à ne pas avoir de nimbe et il est placé dans l'angle , rompant ainsi l'harmonie .

     

     

    La Passion .

     

     

     

     

    La Résurrection

     

     

    Le sépulcre est représenté sous la forme d'une chapelle romane ...

     

     

    Les apparitions du Christ .

     

     

     

     

    Les autres chapiteaux sont décorés de thèmes  populaires et (ou) de motifs végétaux .

    En voici quelques uns .

     

     

    Masques et oiseaux .

     

     

     

    Centaures aux lièvres .

    Le Centaure, " être hybride à buste d'homme et tête de cheval qui revêt un sens ambivalent.D'une partb il symbolise tant l'opposition que l'union de l'esprit et de la chair , d'autre part , il est l'image du pécheur partagé entre le bien et le mal "

     

     

    Minotaures .

     

     

    Montreurs de singes .

    "Si l'homme tient ses singes , il ira au Paradis ". Chacun est libre de choisir entre le bien et le mal tout au long de sa vie .

     

     

    Porteurs de moutons .

     

     

    Vendangeurs  .

    "Ils évoquent le comportement d'un fidèle qui , à l'intérieur d'une communauté , oeuvre utilement ."

     

    Nb : les citations au bas des chapiteaux sont tirées du livre très illustré d'Alain Tourreau " Les cent plus belles sculptures

    de l'Auvergne romane " éd Créer .

     

     

     

     


    14 commentaires
  • Ancienne église d'une abbaye bénédictine , Saint -Austremoine , à Issoire , fut terminée en 1190 , à l'apogée de l'art roman ,art symbolique et sacré . C'est un des chefs-d'oeuvre de cette période en Basse Auvergne .

    Son chevet est remarquable par l'harmonie des proportions , la pureté des lignes et sa décoration de mosaïques et de sculptures .

     

     

    C'est une grandiose ordonnance à 3 étages .En bas, 5 chapelles rayonnantes dont une rectangulaire dans l'axe , et le déambulatoire 

    Au dessus, le grand hémicycle de l'abside appuyé au pignon du choeur.

    Plus haut , le grand massif barlong du transept .

    L'édifice est construit en arkoze de Montpeyroux et les constructeurs ont joué de la matière ( polychromie des matériaux : pierre de Volvic et calcaire ) et de la lumière pour créer les effets graphiques des mosaïques.

     

     

    Ces mosaïques soulignent tout particulièrement les 12 signes du Zodiaque sculptés en bas-reliefs au-dessus des fenêtres des chapelles .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Signes du Zodiaque à St - Austremoine d'Issoire .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "Au cours de l'année , le soleil passe dans douze constellations . Ainsi se trouvent délimités les mois .A chacun de ceux-ci correspondent les douze travaux que la saison commande .Notion de temps mais aussi d'activité - d'une activité qui se manifeste dans l'ordre établi par Dieu , afin que soit réglé selon sa volonté le déroulement des actions humaines ."

    C'est ainsi qu'André Gybal  (L'Auvergne , berceau de l'Art Roman ) explique la représentation ses signes du zodiaque , ainsi que des métiers , sur les murs de certaines  églises romanes .

     

     


    18 commentaires
  •  

    Marsat , établi sur une coulée de lave et possédant de nombreuses sources , est un charmant village auvergnat à 3 km au S-O de

    Riom , avec ses très belles demeures enfouies au fond de grands parcs et ses maisons vigneronnes .

     

     

     

    Le culte de la Vierge y est attesté dès le premier siècle .

    Martial , un des 7 évêques envoyés de Rome pour évangéliser la Gaule y aurait établi un premier sanctuaire et l'aurait doté de reliques de Marie , notamment de la ceinture qu'elle perdit lors de son assomption .

    Au VIIe siècle , Grégoire de Tours atteste la présence à Marsat d'un oratoire et au VIIe sièle , St Priest , évêque de Clermont ,établit 3 religieuses à Marsat .Ce monastère prospéra, il y eut jusqu'à 60 moniales .En 1095 , il fut rattaché à Cluny .

    L'église actuelle a été reconstruite aux XIe et XIIe siècles sur l'emplacement de l'ancienne chapelle , puis remaniée à l'époque gothique .

     

     

     

     

     

     

    Derrière l'église se dresse une croix du XVe siècle en lave de Volvic .

     

     

     

    L'église abrite plusieurs statues de la Vierge .

    Une Vierge en majesté , du XIIe siècle

     

     

     

    Et surtout la célèbre Vierge Noire , en noyer  peint , également du XIIe siècle .

     

     

     

     

     

     

    Une autre particularité de l'église de Marsat , c'est la roue de cire suspendue au-dessus de l'autel  de Notre Dame .

     

     

     

    Elle témoigne d'un voeu de la ville de Riom:

     Quand les Normands ravageaient la région et qu'ils assiégèrent leur ville en 916 , les Riomois promirent à la Vierge , si Riom était épargnée , qu'ils lui porteraient chaque année un cierge dont la longueur serait égale à la circonférence de la ville .

    Un long fil de cire d'abeille est enroulé autour d'un cerceau de bois et sa longueur correspond donc à la mesure du périmètre à protéger .

    Chaque année , la roue était disposée sur 2 pierres à l'entrée du sanctuaire avant d'être brûlée .

    Le dimanche qui suit l'Ascension , il y a toujours à Marsat la fête de Notre-Dame

    La roue qu'on peut voir actuellement date de 1793 .

    Marsat était autrefois défendu par un château fort  ; Louis XI  y séjourna en 465 et fit un don pour qu'on puisse célébrer une messe par jour en l'honneur de la Vierge . Plusieurs rois de France vinrent à marsat faire leurs dévotions .

    Une tour , au pied de laquelle on peut voir une fontaine Renaissance ,est tout ce qui reste du château  qui fut détruit en 1590 au temps de la Ligue .

     

     

     

     

    En 1631 , la grande peste épargna Marsat , ce qui fut attribué à la Vierge .

    Il ne reste  reste plus grand chose d'authentique du monastère , après la Révolution , il avait même servi de carrière .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    8 commentaires
  •  

    Romantique .

     

     

    Vertaizon est un village du Puy-de-Dôme , autrefois à vocation agricole : grains , vigne et ail .

    Il est dominé par une butte volcanique sur laquelle se trouvait au Moyen-Age un puissant château entouré d'une triple enceinte  de murailles .

    Au XIe siècle ce château fut l'objet de querelles entre le seigneur du lieu , le troubadour Pons de Chapteuil , très lié au comte d'Auvergne Guy II dont son épouse était parente , et l'évêque de Clermont , frère dudit comte et en conflit avec lui - et suzerain théorique .

    Après de nombreuses péripéties , Philippe Auguste trancha la question en faveur de l'évêque qui devint le maître d'une très vaste seigneurie dont le centre était le gros château abritant  le châtelain , les membres de la Cour de Justice et la prison .

    A côté il y avait une église et le  petit village  qui par la suite se développa au pied de la butte .

    Au XVIe siècle , pendant les guerres de religion , le château fut un appui pour la Ligue .

    Au XVIIe , Richelieu , le considérant comme une menace pour l'autorité royale  , le fit raser , en 1633 .

     

    L'église , quant à elle , continua à servir de lieu de culte jusqu'en 1896 .Mais il fallait gravir la butte pour y accéder , ce qui fut considéré comme peu pratique par la municipalité qui décida de l'abattre au profit d'une nouvelle  église construite en bas .

    On démolit donc la nef mais, quand on arriva au choeur , les protestations des villageois se firent  tellement vives que la démolition fut stoppée .Cependant , aucune réparation ne fut entreprise , et les parties restantes périclitèrent jusqu'à la naissance en1973 d'une association qui entreprit un travail considérable pour sauver ce site .

     

     

    Romantique .

     

     

     

    Romantique .

     

     

    Romantique .

     

     

    Romantique .

     

     

    Romantique .

     

     

    Romantique .

     

     

    Aujourd'hui c'est un lieu de promenade très agréable , d'autant que de cet endroit on domine la plaine de la Limagne et le village

    et que les ruines se situent dans  un parc planté de grands arbres et très bien entretenu

     

     

    Romantique .

     

    Il y a même là un "Sully "

     

     

    Romantique .

     

     

    Romantique .

     


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique