•  

     

    Chaque année au printemps la bryone escalade chez moi ici et là les pyracanthas et quelques sapins .Je la laisse faire tant qu'elle est en fleurs car j'aime la forme de ses feuilles , ses vrilles  et ses fleurs toutes simples aux pétales soudés et à l'aspect duveteux , et les insectes qui viennent y butiner .

     

     

    La bryone et son hôte .

     

     

    La bryone et son hôte .

     

     

    La bryone et son hôte .

     

     

    La bryone et son hôte .

     

     

    La bryone et son hôte .

     

     

    La bryone et son hôte .

     

     

    La bryone et son hôte .

     

     

    La bryone et son hôte .

     

     

    L'andrena florea   l'apprécie tout  particulièrement et elles se sont mutuellement très utiles ( voir ici )

     

     

    La bryone et son hôte .

     

     

    La bryone et son hôte .

     

     


    15 commentaires
  •  

     

    Pionnières .

     

     

    Pionnières .

     

     

    Pionnières .

     

     

    Pionnières .

     

     

    Pionnières .

     

     

    Pionnières .

     

     

    Pionnières .

     

     

    Pionnières .

     

     

    Pionnières .

     

     

    Pionnières .

     

     

    Pionnières .

     

     

    Pionnières .


    29 commentaires
  • Début juillet , dépitée de n'avoir ni fleurs ni insectes à observer et à me mettre sous l'objectif  - à cause en partie de fauchages mécaniques impitoyables et répétés - je suis  allée voir plus haut  ce qui se passait . Cap sur Vassivière ( cf ici ) .

     

     

    Pas de chance !

     

     

    Là , les prairies étaient bien en fleurs mais , pendant le trajet , le vent avait décidé de se mettre de la partie , chassant les moins costauds des petits butineurs  et  rendant les photos ...problématiques .Tenir les tiges d'une main et l'appareil de l'autre , bonjour le flou ! Il faut choisir les fleurs les plus basses et les mieux campées sur leurs tiges !

     

     

    Pas de chance !

     

     

    Pas de chance !

     

     

    Pas de chance !

     

     

    Pas de chance !

     

     

    Pas de chance !

     

     

     

    Pas de chance !

     

     

    Pas de chance !

     

     

    Sur les ombellifères , seuls les mieux équipés s'aventurent encore  !

     

     

    Pas de chance !

     

     

    Pas de chance !

     

     

    Ce n'était que partie remise , et j'y suis retournée quelques jours plus tard , la fleur au fusil , alors qu'il n'y avait pas la moindre brise .Mais ...tout avait été tondu : la tête à Toto !

     

     


    32 commentaires
  • Déjà !

     

     

    Déjà !

     

     

    Déjà !

     

     

    Déjà !

     

     

    Déjà !


    14 commentaires
  •  

    Les autres années , les bourdons venaient en nombre se régaler du pollen des hibiscus .

    Cette année , ils se comptent sur les doigts de la main ...

     

     

    Hibiscus .

     

     

    On se contente donc des fleurs , mais ils manquent ...

     

     

    Hibiscus .

     

     

    Hibiscus .

     

     

    Hibiscus .

     

     

     

    Hibiscus .


    15 commentaires