• Début juillet , dépitée de n'avoir ni fleurs ni insectes à observer et à me mettre sous l'objectif  - à cause en partie de fauchages mécaniques impitoyables et répétés - je suis  allée voir plus haut  ce qui se passait . Cap sur Vassivière ( cf ici ) .

     

     

    Pas de chance !

     

     

    Là , les prairies étaient bien en fleurs mais , pendant le trajet , le vent avait décidé de se mettre de la partie , chassant les moins costauds des petits butineurs  et  rendant les photos ...problématiques .Tenir les tiges d'une main et l'appareil de l'autre , bonjour le flou ! Il faut choisir les fleurs les plus basses et les mieux campées sur leurs tiges !

     

     

    Pas de chance !

     

     

    Pas de chance !

     

     

    Pas de chance !

     

     

    Pas de chance !

     

     

    Pas de chance !

     

     

     

    Pas de chance !

     

     

    Pas de chance !

     

     

    Sur les ombellifères , seuls les mieux équipés s'aventurent encore  !

     

     

    Pas de chance !

     

     

    Pas de chance !

     

     

    Ce n'était que partie remise , et j'y suis retournée quelques jours plus tard , la fleur au fusil , alors qu'il n'y avait pas la moindre brise .Mais ...tout avait été tondu : la tête à Toto !

     

     


    32 commentaires
  • Déjà !

     

     

    Déjà !

     

     

    Déjà !

     

     

    Déjà !

     

     

    Déjà !


    14 commentaires
  •  

    Les autres années , les bourdons venaient en nombre se régaler du pollen des hibiscus .

    Cette année , ils se comptent sur les doigts de la main ...

     

     

    Hibiscus .

     

     

    On se contente donc des fleurs , mais ils manquent ...

     

     

    Hibiscus .

     

     

    Hibiscus .

     

     

    Hibiscus .

     

     

     

    Hibiscus .


    15 commentaires
  •  

    La nouvelle couvée de mésanges poussait dru dans la boîte à lettres désaffectée ...

    Les oisillons étaient nourris abondamment et on commençait à les entendre .

    Et puis hier soir , plus rien ...

    Inquiète , j'ai ouvert la porte avec précautions .

    Trois petits cadavres étaient couchés sur le côté au fond du nid . Ils ne portaient aucune blessure ...

    Que s'est-il passé ?

    Sur les photos que j'avais prises après l'éclosion , il y avait 6 petits .

    Le fait qu'il en manque 3 prouverait qu'un prédateur est venu, a englouti 3 oisillons et étouffé les autres sous son poids .

    De quel animal peut-il s'agir ?

    L'ouverture de cette boîte est de 20cm de long sur 4cm de large . Je pense qu'il s'agit peut-être encore une fois d'une couleuvre ...

    Décidément les lois de la nature sont cruelles ...

    Je vais obturer cette boîte pour qu'une telle chose ne se reproduise pas encore une fois .

    Et je dédie la douceur de ce   bouquet de fleurs et d'épis à ces petites vies innocentes parties chez la Mort comme dit Sereine ,  et qui ne les verront jamais .

     

     

    Au bord des chemins .

     

     

    Au bord des chemins .

     

     

    Au bord des chemins .

     

     

    Au bord des chemins .

     

     

    Au bord des chemins .

     

     

    Au bord des chemins .

     

     

    Au bord des chemins .

     

     

    Au bord des chemins .

     


    23 commentaires
  •  

     

    Tout feu tout flamme ...

     

     

    Tout feu tout flamme ...

     

     

    Tout feu tout flamme ...

     

     

    Tout feu tout flamme ...

     

     

    Tout feu tout flamme ...

     

     

     

    Tout feu tout flamme ...


    21 commentaires
  •  

    En ayant plus qu'assez de contempler ma pelouse détrempée - je devrais dire ma prairie - ,j'ai décidé d'aller voir la flore de juin dans le Cézallier .En plaine , il faisait gris et un honnête 15° .

    A destination , il ne faisait plus que 9° , avec un vent aigre pas du tout encourageant .

    Mauvais signe ;le comité d'accueil était déjà trempé ...

     

     

     

     

     

    Et soudain , il s'est mis à tomber des hallebardes  et j'ai dû me dépêcher faire mes photos de fleurs à l'abri de la voiture , vitres baissées , avant que les pauvres ne soient détrempées , au lieu d'aller à quatre pattes les regarder dans les yeux ...

    Les insectes , ce sera pour une autre fois !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    21 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique