•  Au bord des petits chemins qui grimpent au soleil -quand il veut bien se montrer - le fauchage acharné n'a plus laissé grand chose , à part quelques fleurs qui ont eu l'audace de repousser par-ci par là  , pas toujours coquettes , mais on les comprend ...D'ailleus , il ne passe personne ...

     

     

    Les opiniâtres .

     

    La bugrane , qui rampe parmi les herbes sèches , et qui pique sournoisement avec ses épines , mais on lui pardonne , avec ses joues roses ...

     

     

    Les opiniâtres .

     

    La centaurée et sa coiffure en ananas ...

     

     

    Les opiniâtres .

     

    La gesse , qu'aime beaucoup l'abeille charpentière , absente cette année ...

     

    Au bord du chemin forestier qui mène à un petit étang , les fleurs font ce qu'elles veulent , ou ce qu'elles peuvent , en cet été orageux et pluvieux.

     

     

    Les opiniâtres .

     

    La berce spondyle , qui domine tout le monde de sa grande taille

     

     

    Les opiniâtres .

     

     

    Les opiniâtres .

     

     

    Les opiniâtres .

     

    Plusieurs variétés de campanules , toujours très gracieuses ...

     

     

    Les opiniâtres .

     

     

    Les opiniâtres .

     

    La chicorée sauvage , toujours un peu en bataille 

     

     

    Les opiniâtres .

     

    Et la reine des prés , aux fleurs vaporeuses , et qui fleurit en grand nombre ...

     

     

    Les opiniâtres .

     

    Sans oublier la mauve , toute modeste et qu'aiment beaucoup les pyrrhocoris (gendarmes )

     

     

    Les opiniâtres .


    16 commentaires
  •  

     

    Une vie de coquelicot .

     

     

     

    Une vie de coquelicot .

     

     

     

     

    Une vie de coquelicot .

     

     

     

     

    Une vie de coquelicot .

     

     

     

     

    Une vie de coquelicot .

     

     

     

     


    14 commentaires
  •  

     

     

     La cardère sauvage , élégante jusque dans son grand âge , porte aussi le joli nom de " cabaret des oiseaux " , elle qui a la particularité de si bien retenir l'eau après la pluie ...   

     

     

    Le cabaret des oiseaux .

     

     

    Le cabaret des oiseaux .

     

     

    Le cabaret des oiseaux .

     

     

     

    Le cabaret des oiseaux .

     

     

     

    Le cabaret des oiseaux .

     

     

     


    15 commentaires
  •  

    La forêt de la Comté , proche de Vic-le Comte , dans le Puy-de-Dôme , désormais espace naturel sensible , s'étend sur 1500 ha .

    Elle abrite une grande richesse faunistique , une grande variété d'espèces d'arbres , et une flore riche .

    On y découvre notamment le lis martagon , espèce protégée , interdit de cueillette dans toutes les réserves naturelles où il se trouve .

     

    C'est une plante vivace à bulbe , de 30 à 150 cm , à tige dressée tachée de rouge .

    Ses fleurs sont rose violacé piqueté de pourpre ( 3 à 4 cm ) , par 5 à 10 , en grappes , tournées vers le sol , à 6 étamines saillantes , jaune orange ou rouge pourpré .

    Cette fleur n'est butinée que par les insectes nocturnes .

    Son bulbe est très apprécié par les sangliers .

    Elle est présente dans toutes les montagnes d'Auvergne , mais rare  (bois de hêtres , taillis de noisetiers et prairies de montagne

    Sources : Fleurs familières et méconnues du Massif Central . Editions Debaisieux )

     

    J'ai eu le plaisir de découvrir cette superbe fleur au bord d'un chemin dans la forêt de la Comté et je lui ai rendu visite à plusieurs stades de son développement .

     

     

    Le lis martagon .

     

     

     

    Le lis martagon .

     

     

     

    Le lis martagon .

     

     

    Le lis martagon .

     

     

    Le lis martagon .

     

     

     

    Le lis martagon .

     

     

    Le lis martagon .


    19 commentaires
  • En cette année où l'on célèbre le centenaire de la guerre de 14-18  , on se rappelle que le coquelicot a symbolisé les soldats morts au combat .

    Cela vient d'un poème du lieutenant-colonel John McCrae ,médecin du corps de santé royal canadien témoin de la bataille d'Ypres .

    Voici une version française de ce poème , que le lieutenant avait écrit en  anglais  dans son calepin :

     

    Au champ d'honneur les coquelicots

    Sont parsemés de lot en lot

    Auprès des croix ,  et dans l'espace

    Les alouettes devenues lasses

    Mêlent leur chant au sifflement

    Des obusiers.

     

    Nous sommes morts

    Nous qui songions la veille encore

    A nos parents , à nos amis.

    C'est nous qui reposons ici

    Au champ d'honneur .

     

    A vous jeunes désabusés,

    A vous de porter l'oriflamme

    Et de garder au fond de l'âme

    Le goût de vivre et de liberté;

    Acceptez le défi , sinon

    Les coquelicots se faneront

    Au champ d'honneur

     

     

     

    Coquelicots .

     

     

    Coquelicots .

     

     

    Coquelicots .


    18 commentaires
  •  

     

    Fleurs sauvages .

    La bryone dioïque est  commune dans nos haies , avec ses vrilles et ses feuilles ressemblant à celles de la vigne . Sa racine est une souche charnue et jaunâtre à forme grossièrement humaine , ce qui fait que les sorciers l'utilisaient comme substitut à la mandragore dont la possession assurait chance et richesse...Bien que vénéneuse , cette racine a été utilisée autrefois comme purgatif ou contre les rhumatismes ...non sans graves inconvénients d'où son surnom de "navet du diable " !

     

     

     

    Fleurs sauvages .

    Le muscari à toupet , qui pousse en lisière des bois . Son feuillage fait penser à celui du poireau et dont les fleurs inférieures sont brun- crème  alors que les supérieures sont portées par des pédoncules violets .

     

     

     

    Fleurs sauvages .

    Géranium à feuilles découpées 

     

     

     

    Fleurs sauvages .

    Le mélampyre des champs ou "queue de renard", qui pousse au soleil , sur les talus , dans les champs de céréales   et apprécie les sols calcaires . Ses fruits contiennent de l'aucubine , substance vénéneuse .

     

     

     

    Fleurs sauvages .

    La vesce des haies. 

     

     

     

    Fleurs sauvages .

    La violette.

    Il en existe de nombreuses espèces dont 19 en France (Wikipedia)

    Dans le langage des fleurs elle symbolise la timidité , la pudeur , l'amour secret... 

    Dans la mythologie grecque , Io , métamorphosée en vache par la jalouse Hera , eut la surprise de voir cette petite fleur sortir de terre en grand nombre , symbolisant les pensées de ses amies tournées vers elle ...

     

     

     

    Fleurs sauvages .

     

    "Qui a de la sauge dans son jardin n'a pas besoin de médecin " dit le proverbe .

    Depuis l'Antiquité et dans toutes les civilisations , la sauge a été utilisée et appréciée pour ses vertus médicinales .

    Louis XIV en avait fait sa tisane préférée . Au 18ème siéècle on roulait ses feuilles comme des cigarettes .

     

     

     

    Fleurs sauvages .

    Le lotier corniculé , commun sur les talus et dans les prairies .


    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique