•  

    Hier c'était le redoux...

     

     

    Redoux .

     

     

    Redoux .

     

     

    Redoux .

     

     

    Redoux .

     

     

    8 degrés au lac Chambon où quelques petits courants d'eau libre commençaient à se dessiner , pour le plus grand plaisir des colverts qui patinaient avec animation ,  juste histoire de se réchauffer avant une courte  trempette , croupions frétillants . .Tout était paisible , tout le monde s'entendait bien , chacun cherchait dignement quelque pitance ...

     

     

    Redoux .

     

     

    Redoux .

     

     

    Redoux .

     

      

     

    Redoux .

     

     

     

    Et puis sont arrivés ceux- qui- distribuent -des -croûtons et ce fut la ruée , les algarades , les coups de becs assassins ,  les petites frustrations  les dérapages ridicules , la zizanie ...et la grosse rigolade autour .

     

     

    Redoux .

    Et le combat cessa , faute de croûtons pour un temps ...

     

     

    Un peu plus loin , des chevaux broutaient paisiblement , leur stature puissante les mettant à l'abri de ces sollicitations indigestes.

    Redoux .

     


    25 commentaires
  • On nous menace de températures descendant très bas en-dessous de zéro .

    J'espère qu'il n'y aura plus de victimes humaines de cette vague de froid .

    Je me demande  ce que vont devenir les oiseaux qui ont perdu l'habitude de tels écarts et toute la faune que j'aimais observer jusque tard cet automne, notamment dans la zone humide du lac d'Aydat .

    L'été ayant joué les prolongations , il y avait encore début novembre de tout jeunes  bébés ragondins qui découvraient le monde avec fougue !  Sachant que même les adultes supportent mal le froid, cela risque d'être une vraie hécatombe ...Quant aux canards , que deviennent -ils quand le lac est recouvert d'une  couche de glace et que la végétation alentours est transformée en barbelés glacés ?

    Nous les humains , en cas de catastrophe , nous essayons de nous entraider et nous avons le devoir de le faire ,  nous avons la parole pour nous réconforter un peu et les mots pour penser l'espoir , mais toutes ces bêtes soudain acculées par le froid

    et qui meurent dans l'abandon  total ...

    Les cruautés de la pauvreté pour les uns , la dure loi de la nature pour les autres ...

    L'hiver est une saison qui reste impitoyable pour les démunis .

     

     

     

     

     

     

     

     


    28 commentaires
  •  

    Aujourd'hui  ,  ce sera une courte déclinaison de ce thème , en Limagne par un après-midi gris-bleu où le brouillard est partout en embuscade...

     

     

    Givre

     

     

     

    Givre

     

     

     

    Givre

     

     

     

    Givre

     

     

     

    Givre

     

     

     

    "C'est l'hiver : les arbres sont en bois ! " Jules Renard .

     


    38 commentaires
  •  

    Premier janvier .

     

     

    Le soleil venait de se coucher pour la première fois de l'année , dans un ciel tout pur ...

    Le premier janvier a le charme des tableaux naïfs où tout paraît simple , celui des cahiers neufs quand on est petit : pages lisses et vierges , aucune n'est encore cornée , les bonnes résolutions paraissent facilement réalisables ...

     

     

     

    Et peu importe si la brume s'élève déjà !

     


    18 commentaires
  •  

    Premiers gels ...

     

     

    Premiers gels ...

     

     

    Premiers gels ...

     

    A la Zone Humide d'Aydat .

    Il est 15H et le soleil est presque déjà disparu derrière la montagne , l'ombre est bleue ...


    22 commentaires
  •  

    Cette première quinzaine de mars fut bien répétitivement grise...

     

     

    Hiver tardif .

     

     

    Un petit saut hier au lac Chambon , histoire de se dégourdir les jambes dans un paysage qui ne vous fasse pas encore dégringoler le moral  Température de  -2°....pas assez pour moi , la frileuse ! et trop de gris encore !

     

     

    Hiver tardif .

     

     

    Même les canes toujours souriantes avaient froid aux palmes et hésitaient à aller sur l'eau se geler le croupion !

     

     

    Hiver tardif .

     

     

    Froid pour froid , pour avoir enfin de la lumière salvatrice , il fallait aller plus haut , en direction du Mont-Dore .

     

     

    Hiver tardif .

    Le lac de Guéry .

     

     

    Hiver tardif .

     

    Le Sancy .

     

     

    Et après avoir fait provision de grand air  blanc et bleu ,il fallut  réintégrer ses pénates dans la plaine grise , polluée et déjà tondue et consciencieusement râclée , où , timidement , le printemps fait de petits signes dans les jardins .

     

     

    Hiver tardif .

     


    19 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique