•  Vues   autrefois au cours de nos escapades hors saison .

    En Corrèze , à Collonges-la - Rouge .

     Maisons " coups de coeur " .

     

     

    A Brillac , dans le Morbihan .

     Maisons " coups de coeur " .

     

    Dans le Vaucluse , où nous posions nos valises chaque année .

     Maisons " coups de coeur " .

     

    Brantes , la "maison de la potière ".

     

     Maisons " coups de coeur " .

    Brantes toujours ...

     

     Maisons " coups de coeur " .

    Lieu-dit : Champeaux .

     

     Maisons " coups de coeur " .

    Id .

    C'était à Pâques .A notre arrivée , il avait exceptionnellement neigé et des lignes électriques ayant cassé , nous n'avions pas de courant ...Mais le charme avait opéré quand même et le soleil était vite revenu !

     


    14 commentaires
  •  

    Dernières capucines .


    13 commentaires
  •  

    La pie voleuse .

     

    Voyez-vous l'objet du délit , caché dans l'herbe ?

    Du temps où je sortais encore mes tubes et mes  pinceaux , en observant les pies de mon jardin , j'avais imaginé cette petite scène à la manière des images-devinettes qu'on distribuait autrefois dans les écoles : une image pour dix bons points !


    18 commentaires
  •  

    Au long des saules du chemin .

    Sous un ciel d'étain 

    Que le vent tourmente ,

    Les vieux saules tremblent

    Dans le frais matin .

     

    Leur souches difformes 

    Aux têtes énormes 

    Fièrement arborent

    Leurs panaches d'or .

     

    Sous l'écorce grise 

    Que griffe la bise,

    Blotti en son trou 

    Rêve un vieux hibou .

     

    Quand dans la vallée

    Un halo de lune

    Moirera la brume

    Ses yeux s'ouvriront.

     

    Et il s'en ira

    D'un vol solennel

    Quasi irréel

    Où l'homme n'est pas .

     

    Pourchassera-t-il

    Dans le bois voisin

    Un lérot fragile 

    Ou quelque lapin ?

     

    Ou rythmera-t-il

    Dans le romarin

    L'endiablé quadrille 

    D'un joyeux lutin ?

     

    Puis va-t-il aller

    Au bourg endormi

    Là où les volets

    N'ont pas été mis ?

     

    Est-ce un joyeux drille

    Ou un assassin

    Qui rentre tranquille 

    Au petit matin ?

     

    Sous le ciel d'étain 

    Que le vent tourmente ,

    Les saules patientent

    Et n'en disent rien .

     

    Au long des saules du chemin .

     

    Mon père avait écrit ce poème et l'avait illustré et mon mari s'était pour la première fois risqué à la sculpture ...dans un rondin de bouleau .

    C'était au temps chaleureux où  les rangs n'avaient pas encore été clairsemés .


    13 commentaires
  •  

     

    Voici que la saison décline,

    L'ombre grandit, l'azur décroît;

    Le vent fraîchit sur la colline,

    L'oiseau frissonne , l'herbe a froid ...

     

    Victor Hugo . Extr. de  La saison décline ( Dernières gerbes ) .

     

     

    La saison décline ..;

     

     

     

    La saison décline ..;

     

     

     

    La saison décline ..;

     

     

     

    La saison décline ..;

     

     

     

    La saison décline ..;


    22 commentaires
  •  

     

    Par ici l'automne s'installe en catimini , sur la pointe des pieds  , il fait froid et  gris pour la première fois depuis longtemps et les couleurs se fanent sans aucun éclat : la sécheresse sans doute ...

    Mon mari aimait beaucoup octobre en Savoie et en Provence et installer son chevalet au hasard des petits chemins ...Il peignait vite , dans la spontanéité , sous le coup de l'enthousiasme...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    19 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique