•  

     

    J'sais pas quoi faire !

     

     

    J'sais pas quoi faire !

     

     

    J'sais pas quoi faire !

     

     

    J'sais pas quoi faire !

     

     

    J'sais pas quoi faire !

     

     

    Mi-avril  , au bord d'un petit chemin ingrat , dans d'anciennes gravières . De part et d'autre, des fourrés hérissés  des herbes rousses et noires  de l'année passée . Et soudain l'éclat de quelques arbustes avec des feuilles toutes neuves . Immergée dans ce vert , toute seule , une chryside ( 5 mm à peine ) explorait son univers .

     

     


    11 commentaires
  •  

    En scrutant le feuillage d'un arbuste à la recherche d'une petite araignée que je voulais photographier , mon regard a été attiré par une abeille  qui se démenait avec la plus grande énergie sur une feuille .

     

     

    Précision chirurgicale .

     

     

    Précision chirurgicale .

     

     

    Précision chirurgicale .

     

     

    ce fut très bref ...et efficace !

     

     

    Précision chirurgicale .

     

     

     

    Et en y regardant de plus près ...

     

     

    Précision chirurgicale .

     

    Il s'agit je pense de la mégachile centuncularis qui prélève ainsi des morceaux de feuilles tendres bien adaptés à leur destination : roulés en forme de cigare ils garniront son nid .Un oeuf  sera pondu dans chacun  et après l'avoir garni de pollen et de nectar , l'abeille le fermera   de manière à tout de même laisser passer l'oxygène nécessaire ...        cf  ici:

     

     

     

     


    12 commentaires
  •  

    Les polistes .

     

    Surprise en ouvrant mon ancienne boîte à lettres :

    Un nid de guêpes polistes : une nouvelle génération en préparation .

    Il  est fait de cellulose prélevée sur du bois mort  et il est suspendu ici par un fin pédicule à la paroi .

     

     

    La poliste ne butine pas  .Elle  chasse pour nourrir ses  larves de mouches et de chenilles qu'elle réduit en bouillie .

    Quand il fait chaud , on la voit souvent boire .

     

     

    Les polistes .

     

     

    Les polistes .

     

    En fait , elle fait provision d'eau pour aller rafraîchir son nid . 

     

    On  remarque ses antennes en massues orangées .  

    C'est un insecte qui n'est pas d'un naturel agressif . Elle ne piquera éventuellement - sa piqûre est douloureuse - que si on l'agresse ou s'approche  trop près de son nid .

    J'ai fait ma photo du nid et j'ai rapidement refermé la porte , sans représailles de la part des quelques guêpes qu'il y avait là .


    14 commentaires
  • De bleu et d'or .

    Lire la suite...


    16 commentaires
  • Bourdons .

    Lire la suite...


    19 commentaires
  • Tous les ans , les bourdons étaient fidèles à mes hibiscus . Ils arrivaient en trombe ,sonores et pressés de se régaler et faisaient de longs et minutieux séjours au coeur de la fleur , d'où il ressortaient titubants , alourdis  et couverts de pollen .

     

     

    Bourdons .

     

     

    Bourdons .

     

     

    Bourdons .

     

     

     

    Bourdons .

     

     

    Cette année , les fleurs sont désertes . Pourtant , je ne traite pas et je désherbe à la main .

    Pour voir des bourdons , il me faut sortir de chez moi et m'enfoncer dans les petits chemins en rase campagne pour le cas où les fleurs qu'ils aiment auraient échappé au fauchage mécanique répété . Ils sont rares ,  très agités , ne tiennent pas en place , et s'ils ne sont pas très craintifs par rapport à d'autres insectes , les coquins vont d'instinct butiner les fleurs qui sont orientées à l'abri des regards ...

    Pas facile dans ces conditions de contempler à son aise la pilosité dodue de leurs jolis costumes rayés...

     

     

    Bourdons .

     

     

    Bourdons .

     

     

    Bourdons .

     

     

    Bourdons .


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique