• La chambre de verdure .

     

    A 900m d'altitude , non loin de La Bourboule et de la très belle basilique romane d'Orcival , apparaissent , au bout d'un champ où paissent de paisibles troupeaux , les tours pointues du château de Cordès .

     

     

     

    On emprunte une allée plantée de vieux arbres ...

     

     

     

    Ce château fut édifié au XVe siècle , ce qui lui confère son caractère austère .

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il fut modifié au XVIIe siècle par Yves d'Allègre , Maréchal de France , notamment par le percement de fenêtres façade sud , et ajout de communs .

     

     

     

     

     

     

    Les jardins ont été dessinés par Le Nôtre en 1695 .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La chambre de verdure .

     

    Je l'ai visité fin juin et les bassins n'étaient pas encore tous en eau  .Il ne me restait pas assez de temps pour voir l'intérieur , mais ce n'est que partie remise .

    C'est dans ce château que Paul Bourget a situé son roman "Le démon de midi" , mais surtout , c'est l'élaboration de ce jardin qui est le prétexte du délicieux petit ouvrage de Véronique Riffault et Allen-François  Lederlin : Chambre de Verdure .Ed Créer .63340 Nonette .

    "Chambre de Verdure " est une chimère sur une époque où les parterres de Le Nôtre et les Pleurs de Sainte Colombe exprimaient les belles pudeurs d'un bonheur de vivre . L'héroïne est une jeune marquise qui , à l'âge de 33 ans , décide de convoler en justes noces avec le marquis d'Allègre , futur maréchal de France .Au fil de l'intrigue , on découvre comment cette héroïne décide de justifier son existence en créant le jardin de Cordès dans le domaine familial de son époux .Ce jardin devient un personnage à part entière , car "l'homme ne peut vivre sans cultiver des fleurs et ,  à son image , façonner une parcelle du vaste monde , sa terre promise ."

    La genèse de cet eden miniaturisé coïncide avec une évolution historique dans l'art végétal :tandis que le siècle se tourne vers le pittoresque des jardins à l'anglaise , le jardin de Bérénice , témoin du goût partagé mais façonné à la française , à la manière de Le Nôtre , ressuscite la Querelle des Anciens et des Modernes parmi les fleurs , dans le décor d'une campagne de l'Auvergne .

    ...et il y a une intrigue amoureuse , dont le protagoniste , Nicolas Beauregard , est précisément le créateur du jardin .

    Les familiers de Madame de la Fayette et de la Marquise de Sévigné ne seront pas tout à fait dépaysés "

    (Présentation Denis Tillinac ) .

     

    Comme au Grand  Siècle , les oiseaux profitent des opportunités pour nicher et savent trouver les endroits qui présentent quelques avantages .

     

     

     

     

     

    « Au pays des Dauphins d'Auvergne .Matin d'été . »

  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Juillet 2015 à 16:14
    Philippe Bullot

    Je méconnais ta région et je la découvre avec plaisir grâce à tes billets, merci Sophie pour cette visite virtuelle et apéritive !

    2
    Lundi 20 Juillet 2015 à 18:11

    j'avoue ne pas connaitre mais j'avoue que cela m'aurait bien plu de faire cette visite extérieure et intérieure,

    tout m'a l'air superbe et l'on est dans un endroit pas commun

    3
    Lundi 20 Juillet 2015 à 18:37

    Bonjour Sophie

    Un beau château tout en pierre qui est en très bon état et les jardins très bien entretenue, et oui on a pas eu la chance d'hériter de ce château dommage loll

    Je te souhaite une bonne fin de journée, bisous 

    4
    Lundi 20 Juillet 2015 à 18:49

    J'adore ton premier cliché qui donne envie d'avancer et de visiter ce magnifique château, un bien belle série !

    5
    Lundi 20 Juillet 2015 à 19:13

    Quelle magnifique demeure !

    6
    Lundi 20 Juillet 2015 à 19:24

    Bonsoir Sophie,

    Je ne connais pas du tout, ,c'est superbe. Passe une bonne soirée, bises Véronique

    7
    Lundi 20 Juillet 2015 à 19:38

    Je n'aurais pas voulu vivre au 15éme siècle. Ça n'avait pas l'air d'être drôle tous les jours...


    Passe une bonne soirée.


    Amicalement, Michel

    8
    Lundi 20 Juillet 2015 à 21:42

    Bonjour Sophie je ne le trouve pas du tout austère, il est cossu, va bien avec l'environnement ; j'aimerais bien le visiter, j'aime beaucoup les châteaux..par contre j'aime moins le parc un style trop strict

    Gros bisous Rozy

    9
    Mardi 21 Juillet 2015 à 07:58

    Ton blog est vraiment une mine au trésor. belle journée

    10
    Mardi 21 Juillet 2015 à 08:54

    Je découvre avec plaisir même si je ne suis pas très château...

    Belle journée Sophie

    11
    Mardi 21 Juillet 2015 à 10:25

    Les deux premières photos incitent  à   la visite !

    Je préfère quand même et de loin  les jardins à l'anglaise  .

    Bonne journée Sophie .

    Amitiés 

     

    12
    Mardi 21 Juillet 2015 à 14:34

    Bonjour Sophie

    Tes deux premières photos invitent à aller voir plus loin

    13
    Mardi 21 Juillet 2015 à 16:33

    Coucou Sophie,


    Sympathique visite et découverte virtuelle de ce château. Caractère austère certes  mais très bien entretenus. Génial le clin d’œil sur la dernier photo!  bises à bientôt Vincent

    14
    Jeudi 23 Juillet 2015 à 00:59

    Coucou Sophie,

    mais ce que tu me dis je pourrai te renvoyer le même compliment en mieux car tu fais des oeuvres d'art à partir d'u n prit rien bien souvent.

    Là je suis en terrritir connu car nous avons visité ce château de Cordès; mais il y a si longtemps que je ne l'ai reconnu qu'en grand jardin (mais le jardin a été un peu modifié ou complété.)

    C'est un très beau château, avec une toiture remarquable.

    Bisous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :