•  

    Un petit passage éclair dans le Bourbonnais .

    Veauce ( 03 ) est un de ses charmants petits villages , dans une campagne souriante et  doucement vallonnée où se dressent un peu partout châteaux et manoirs .

    Il s'enorgueillit d' une belle église romane solidement campée  au milieu du vieux cimetière et qui domine le château .

     

    Croyez-vous aux fantômes ?

     

    Ce château est un édifice du XIème et XIIème siècle dont on ne visite pas actuellement l'intérieur .

    L'entrée garde tous ses secrets ...

     

    Croyez-vous aux fantômes ?

     

    Croyez-vous aux fantômes ?

     

    Il faut pénétrer dans le cimetière qui entoure l'église pour en découvrir une petite partie  . 

     

    Croyez-vous aux fantômes ?

     

    Croyez-vous aux fantômes ?

     

    Mais c'est sur l'arrière que l'impression est tout autre .

     

    Croyez-vous aux fantômes ?

     

    Croyez-vous aux fantômes ?

     

    Croyez-vous aux fantômes ?

     

    Et hors du château , de l'autre côté de la petite rue :

     

    Croyez-vous aux fantômes ?

     

    Croyez-vous aux fantômes ?

    Pourquoi cette double grille , mystère ...

     

    Croyez-vous aux fantômes ?

     

    Là , on est tout à fait dans l'ambiance pour être réceptif aux mystères du château  !

     

    Dans les années 80 , il y avait un fort intérêt et engouement pour les phénomènes paranormaux .

    Le propriétaire d'alors , Ephraïm Tagori ,  assurait voir quand sonnaient les douze coups de minuit le fantôme de Lucie errer dans les courtines . Ce phénomène était d'ailleurs attesté régulièrement depuis le dix-septième siècle .

    Qui était donc cette  Lucie ?

    Je cite Wikipedia :

    "Une belle et jeune domestique de dix-huit ans issue d'une famille noble et désargentée fut courtisée par le baron de l'époque, Guy de Daillon (vers 1660) qui était déjà marié à l'époque à Jacqueline de la Fayette .Alors que ce dernier était parti guerroyer , la baronne , jalouse , en profita pour jeter Lucie dans la prison de la tour de l'Horloge . La jeune fille y mourut de faim , de  froid  t de peur . Depuis elle reviendrait certaines nuits errer dans le chemin de ronde "

     

    En 1984 , une équipe de France-Inter dirigée par un spécialiste des phénomènes paranormaux , accompagné d'un médium et de sa petite fille de quinze ans vint au château  observer ce phénomène et y consacrer toute une émission . Ils auraient été témoins de l'apparition du fantôme ...

    Ephraïm Tagori est décédé en 1998 .

    Le château qui se dégradait , a été racheté en 2002 par une Britannique , Mme Mincer , qui s'emploie depuis à le sauvegarder pour en faire un centre de tourisme culturel.

    Elle affirme n'avoir jamais vu elle-même le fantôme mais que plusieurs de ses hôtes l'ont aperçu...

    L'intérieur du château ne se visite pas actuellement .  

     

    Pour quitter le village , voici une de ses belles maisons accueillantes :

     

    Croyez-vous aux fantômes ?

     

    Tout à côté c'est déjà la campagne :

     

    Croyez-vous aux fantômes ?

     

    Et je vous offre une des roses qui ornent les abords de l'église :

     

    Croyez-vous aux fantômes ?


    15 commentaires
  •  

    Echange de regards ...

     

     

    Echange de regards ...

     

     

    Echange de regards ...

     

     

     

    Echange de regards ...

     


    13 commentaires
  •  

     

    Le gardien .


    15 commentaires
  •  

     

    Le spectre .


    14 commentaires
  • Les lions de la fontaine de Plauzat du sculpteur clermontois Gourgpouillon  ( 1858-1902 ) sont d'un vigoureux réalisme  et c'est encore plus sensible   dans l'environnement urbain qui est le leur , au bord d'une rue où les voitures passent sans arrêt .

     

     

    Dans la tête du lion de pierre .

     

     

     

    Dans la tête du lion de pierre .

     

    La barbe verte qu'ils arborent parfois à la sortie de l'hiver  avant qu'on ne les rase les rend encore plus vivants ...La lave de Volvic dont ils sont faits s'anime ..

     

     

    Dans la tête du lion de pierre .

     

    Ils seraient bien dans un grand parc parc , on entendrait chanter l'eau qui fuse sous leurs moustaches ...

    C'est en voyant les deux lionnes ( que j'ai reproduites ici ) dans je ne sais plus quel livre sur les fauves qui fascinait alors  mon fils ,  que je m'étais amusée à imaginer cette scène ...

     

     

    Dans la tête du lion de pierre .

     

     

     

     

     

     ..


    13 commentaires