•  

    Les mises à jour .

     

    Il y a un dicton pas sympa qui dit : "A la mi-août, l'hiver est en route "

    Alors , en ce 15 août, pour le démentir, je vous souhaite à tous de beaux jours d 'été , et  qui vous apportent  encore  une grosse  moisson d'images à partager - ou pas !

    Ces jours-ci , je ne suis pas passée sur vos blogs comme je l'aurais souhaité . Des mises à jour de Windows X , qui ont lieu sans que je sois prévenue , immobilisent mon PC pendant des heures , où je crois qu'il est en train de rendre l'âme puisqu'il n'y a aucune indication sur l'écran .

    A la suite de quoi la remise en route prend encore une bonne demi-heure , le temps que les icônes reprennent place et que je puisse récupérer Internet .

    Et enfin , j'ai le plaisir de lire en bas à droite qu'une partie des mises à jour a échoué , ce qui laisse présager de nouvelles tentatives à l'improviste encore . Ce qui ne manque pas de se produire .

    Quelle patience il faut - et le moins qu'on puisse dire , c'est que je n'en ai pas à revendre !

     

     

     


    14 commentaires
  •  

    Cette année , les papillons se font rares . La sécheresse , l'urbanisation , les traitements , le fauchage , ils ont beaucoup d'ennemis ... 

     

     

    Précieux...

     

     

    Précieux...

     

     

    Précieux...

     

     

    Dans un chemin peu fréquenté  , j'ai eu la surprise de découvrir quelques belles cardères  encore un peu fleuries , que le papillons apprécient ...

     

     

    Précieux...

     

     

    Précieux...

     

     

    Précieux...

     

     

    Précieux...

     

     

    Je me promettais de revenir le lendemain , s'il y avait moins de vent .

    Le lendemain , plus de vent .

    Mais plus de cardères .Tout avait été fauché et le chemin avait retrouvé toute sa laideur habituelle .

     

     


    21 commentaires
  •  

     

    Gare aux étourdis !

     

     

     

    Gare aux étourdis !

     

     

     

    Gare aux étourdis !

     

     

     

    Gare aux étourdis !


    11 commentaires
  •  

    Les araignées se faisant  rares elles aussi cette année ,  ce  fut une bonne surprise de découvrir au soleil ,  dans les hautes herbes bordant un sentier , quelques belles épeires fasciées ( dite aussi argiope bruennichi ou encore araignée frelon ). Je n'en ai pas vu ailleurs ..Il existe chez ces araignées un grand dimorphisme sexuel , la femelle étant plus colorée et  plus grosse que le mâle (17mm et 7 mm !)

    Il s'agissait donc ici ici de femelles .

     

    L'épeire fasciée .

    Face dorsale

     

     

    L'épeire fasciée .

    Face ventrale .

     

     

    L'épeire fasciée .

    Vous remarquez , au sein de la toile , le zig-zag blanc qu'on appelle "stabilimentum" .Il a suscité plusieurs théories :

          -renforcement de la toile ,

                                                                                                          -procédé pour attire les proies , celle-ci étant particulièrement sensibles à sa brillance ,

                                                                                                            - protection pour l'araignée elle-même : agressée , elle fait vibrer sa toile                                                                                                                        et son corps ainsi agité à toute vitesse peut être confondu avec le stabilimentum  ...

    Cette araignée pratique le cannibalisme sexuel ...mais le mâle a la possibilité d'abandonner son système copulateur pour avoir la vie sauve !

     

    Elle  se nourrit d'insectes qu'elle piège dans sa toile et qu'elle emmaillote avec un rapidité remarquable .

    Ici , il lui a fallu quelque secondes pour ce malheureux criquet .

     

     

    L'épeire fasciée .

     

     

    L'épeire fasciée .

     

     

    L'épeire fasciée .

     

    Ici , c'est une libellule qui s'était fait prendre .Pas facile à emballer ...

     

     

    L'épeire fasciée .

     

     

    La plus grosse de ces argiopes n'a pas eu le loisir de rester longtemps dans les parages .Elle a été zigouillée vite fait par un ennemi des araignées .Quand je suis repassée devant , tout était piétiné rageusement et l'herbe où elle s'était établie avait été arrachée .Et après , on va verser des larmes de crocodile sur la raréfaction des espèces ...C'est qu'on aime la nature , et on y promène en pays conquis son droit de choisir ...!

     

     


    8 commentaires
  •  

    Ces temps-ci , au bord de l'étang et dans le chemin qui y conduit , j'entendais les guêpiers sans réussir à en voir un seul : je me trouvais minable , c'était frustrant !

    Et puis , par hasard , sur un chemin voisin  , j'en ai vu une dizaine sur les fils électriques  ...Une famille à surgi à vélo , hurlant à  qui mieux mieux sa joie d'être e n vacances  et les oiseaux se sont envolés pour ne plus revenir ...

    Une autre fois peut-être ...

    Mais ce que je voudrais , c'est les observer  dans un environnement plus naturel ... ...

     

    Les guêpiers .

     

     

    Les guêpiers .

     

     

    Les guêpiers .

     

     

    Les guêpiers .

     

     

    Les guêpiers .

     

     

    Les guêpiers .

     

     

     

     


    11 commentaires
  •  

    Ambiance du soir  -2

     

     

    A l'autre extrémité de l'étang évoluent deux familles de grèbes  , avec des petits d'âges différents de quelques jours :dans l'une ils nagent comme des grands ...

     

     

    Ambiance du soir  -2

     

     

    Dans l'autre , ils préfèrent encore  le dos des parents 

     

     

    Ambiance du soir  -2

     

     

    Même s'ils s'aventurent aussi tout à côté ...

     

     

    Ambiance du soir  -2

     

     

    Mais voilà , les parents des plus jeunes ne supportent pas la promiscuité et ils ont immédiatement ouvert les hostilités 

     

     

    Ambiance du soir  -2

     

     

    Les autres n'ont pas voulu perdre la face tout de suite ...

     

     

    Ambiance du soir  -2

     

     

    Et là , Crac ! ma batterie n'a plus rien voulu savoir ! C'était ma chance habituelle ...

    Le temps que je la change , le pugilat , très bref mais bruyant , à grand déploiement d'ailes et protestations , était terminé ! L'un des deux couples s'est enfui et j'ai été surprise par la vélocité des petits ...

    Les parents des plus jeunes étaient désormais les maîtres des lieux.

    Il ne leur  restait plus qu'à rassurer leur  petit monde ...

     

     

    Ambiance du soir  -2

     

     

     

     


    16 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires