•  

    Un gros problème à résoudre parasite mes journées , je me mets donc en pose  

    Pas eu le temps de sortir faire des photos , alors voici une petite composition dans le genre "Il était une fois ... "

    Profitez bien du printemps et à bientôt !

     

    En pause .

     

     

     


    19 commentaires
  •  

    Qu'est-ce que tu dis ?

    C'est moche ici et il fait froid !

     

     

    Qu'est-ce que tu dis ?

    Il me dit que je suis belle ...

     

     

    Qu'est-ce que tu dis ?

    Vous croyez qu'il va venir le Président ?

     

     

    Qu'est-ce que tu dis ?

    Qu'est-ce que je pourrais bien faire d'intéressant par ce beau soleil ?

     

     

    Qu'est-ce que tu dis ?

    Quoi ? Qu'est-ce que tu dis ?

     

     

    Qu'est-ce que tu dis ?

    Tu veux que je te remplace ?

     

     

    Qu'est-ce que tu dis ?

    Pourquoi je suis venu déjà ?

     

     

    Qu'est-ce que tu dis ?J

    Je me suis fait une beauté , je vais trouver l'âme soeur , c'est sûr

     

     

    Qu'est-ce que tu dis ?

    Qu'est-ce qu'il dit déjà Cyrano ?

     

     

    Qu'est-ce que tu dis ?

    Ben oui j'ai mangé toutes les graines , et alors ?

     

     

     

     

     


    29 commentaires
  •  

    La belle vie ...pour l'instant !

    On fait sa toilette , avec des manières de gros chat ...

     

     

    La belle vie !

     

     

    On se gratte...

     

     

    La belle vie !

     

     

    Et on se regratte !

     

     

    La belle vie !

     

     

    Et surtout , on se régale , on se tape la cloche , on a un gros appétit : M.Ragondin se moque bien des pisse -vinaigre et tant pis pour  la gonflette !

     

     

    La belle vie !

    !


    21 commentaires
  •  

     

    Une corniche peu banale .

     

    Pour situer un peu les choses : on se trouve en Auvergne , à Vic-le-Comte (63)

    Au Moyen-Age , Philippe -Auguste , au terme d'un rude conflit , déposséda les comtes d'Auvergne qui s'étaient alliés aux Plantagenet , de la majeure partie de leurs possessions de Limagne et leur laissa un petit domaine central autour de Vic-le-Comte , qu'on appelle "la Comté ".

    Ils y établirent leur résidence .

    Au XVème siècle , la Comté était en possession de Jean Stuart , cousin des rois d'Ecosse , époux de l'héritière des comtes d'Auvergne .Il transforma l'austère château des comtes en magnifique palais  (dont il ne reste plus rien aujourd'hui ) dans lequel il fit édifier une Sainte Chapelle ,entre 1520 et 1524 , pour abriter des fragments de la couronne d'épines du Christ,  à l'imitation de Saint-Louis qui avait fait ériger également à cet usage  La Sainte-Chapelle . Pour l'intérieur , il fit appel à des artistes florentins et cet édifice est un des plus beaux de la Renaissance en Auvergne  .

    ( Plus tard ,à la mort de Catherine de Médicis , qui était comtesse d'Auvergne ,  la reine Margot hérita de la Comté...)

    Cette Sainte Chapelle est devenue le choeur de l'église paroissiale actuelle .

    A l'extérieur , tout au long de la très haute toiture du choeur , et même de celle du clocher , on peut s'amuser à détailler les détails  la corniche .Les sculpteurs de l'époque y ont déployé toute leur verve : animaux réels ou imaginaires , monstres , feuillages , personnages parfois dans des postures grotesques ...

     

     

    Une corniche peu banale .

     

     

     

    Une corniche peu banale .

     

     

     

    Une corniche peu banale .

     

     

     

    Une corniche peu banale .

     

     

     

    Une corniche peu banale .

     

     

     

    Une corniche peu banale .

     

     

     

    Une corniche peu banale .

     

     

     

    Une corniche peu banale .

     

     

     

    Une corniche peu banale .

     

     

     

    Une corniche peu banale .

     

     

     

    Une corniche peu banale .

     

     

     

    Une corniche peu banale .

     

     

     

    Une corniche peu banale .

     

     

     

    Une corniche peu banale .

     

     

     

    Une corniche peu banale .

     

     

     

    Une corniche peu banale .

     


    19 commentaires
  • La fin de la léthargie .

     

     

    La fin de la léthargie .

     

     

    La fin de la léthargie .

     

     

    La fin de la léthargie .

     

     

    La fin de la léthargie .

     

     

    La fin de la léthargie .

     

     

    La fin de la léthargie .

     

     

    La fin de la léthargie .

     

     

    La fin de la léthargie .

     

     

    La fin de la léthargie .

     

     

    La fin de la léthargie .

     

     

     

     

     

     

     


    25 commentaires
  •  

    Voici ce que je vois depuis  l'affût où il est possible d'observer les oiseaux sans les importuner .

     

     

    Dur , dur ...

     

    Le gros de la troupe se tient sur la petite presqu'île au fond à gauche  ( hérons ,bernaches

    cormorans , goélands ) .

     

     

    Dur , dur ...

     

     

    Dur , dur ...

    Dur , dur ...

     

     

    Dur , dur ...

    Là , j'ai ramé  un maximum : raté ! Pour une fois que des canards souchets étaient là !

     

     

     

    Dur , dur ...

    Dur , dur ...

    Les foulques viennent parfois se nourrir pas trop loin  de l'affût (Tout est relatif !!)

    .

     

     

    Dur , dur ...

    La branche recherchée par les solitaires est à mi-chemin entre l'affût et la presqu'île  . Ce cormoran était en train de satisfaire un petit besoin naturel !

     

     

    Dur , dur ...

     

     

    Dur , dur ...

    Il faut se pencher pour surveiller un buisson grêle sur lequel un martin-pêcheur est susceptible de venir de poser ( rarement ). Occupée à loucher sur les hérons , et surtout l'un d'entre eux qui restait couché et que je croyais malade ou blessé , je l'ai vu trop tard . La seconde d'après , il plongeait pour saisir un poisson qu'il est allé déguster ailleurs ...

     


    24 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires