•  

     

    Dans ma petite enfance , aucun écran ne venait encore agrandir le champ de nos connaissances .C'est par les livres que nous étanchions notre curiosité du monde  et par les images  qui les illustraient , bien moins nombreuses et moins appétissantes qu'aujourd'hui .

    Aussi , lorsque quelque chose de plus concret se présentait , c'était une aubaine !

    Ma grand'mère m'ouvrait parfois un placard où il y avait d'énormes albums de cartes postales , trop gros pour que je puisse les attraper toute seule, et les souvenirs de mon grand-père , officier du génie .Tout jeune soldat , il avait fait la campagne de Chine contre les Boërs et surtout, il avait séjourné dans toutes nos colonies africaines où il était affecté à la rude surveillance des chemins de fer . Il en avait ramené un paludisme dont il est mort .

    Dans ce placard il y avait donc pêle-mêle des objets chinois et africains qui me faisaient rêver .

    Je ne sais pas  ce que sont devenus la plupart d'entre eux,  mais j'ai encore  une petite boîte dont le contenu m'avait beaucoup intéressée et stupéfiée . 

     

     

    La petite boîte .

     

     

    La petite boîte .

     

     

    Je crois me souvenir qu'il s'agit des dents d'une  panthère que mon grand-père  avait dû abattre en légitime défense . A côté de celles de mon chat , elles étaient impressionnantes - et les dents de lait que je donnais à la souris ne faisaient pas le poids non plus ! C'est comme cela que j'ai pu évaluer  et admirer  la puissance des grands fauves .

    Dans cette boîte il y avait aussi ces pièces fondues sur de la pierre calcinée .C'était quelque chose de très impressionnant puisque cela rappelait que la nature pouvait soudain entrer dans de terribles colères : des cousins partis s'établir à San Francisco avaient envoyé ce témoignage après le terrible tremblement de terre de 1906 et l'incendie gigantesque qui s'en était suivi .

     

     

    La petite boîte .

     

     

    Un complément d'observation était dans un des albums

     

     

    La petite boîte .

     

     

    La petite boîte .

     

     

    Heureusement , il y avait des choses tout aussi étonnantes mais beaucoup plus positives ...

     

     

    La petite boîte .

     

    Pour moi qui vivais au pays du cidre , c'était magique !

     

     

    La petite boîte .

     

     Quant à cet arbre , il était tout droit sorti d'un rêve ...

     

     

     

     

     


    14 commentaires
  •  

    Rebutée par le mauvais temps ,  je suis restée à la maison où je me suis livrée à mon péché mignon quand je n'ai pas trop le moral : changer les meubles

    de place , revoir la déco différemment pour gagner en lumière et en dynamisme . Ce genre d'entreprise ,  ça prend du temps et , quand on a du bazar , c'est parfois un vrai déménagement ...Après , j'ai pendant quelque temps l'impression d'avoir ouvert une nouvelle page ! C"'est toujours ça !

    Bref , c'est la raison de mon absence tous ces derniers jours ...

    Hier , je suis enfin sortie de ma tanière , tentée  un timide soleil et les trois degrés au-dessus de zéro ...

     

     

     

     

     

    Et dans un petite chemin où j'ai fait demi-tour, j 'ai dérangé ce faisan  qui se croyait bien tranquille ...


    30 commentaires
  •  

     

    Ambiance ouatée ...


    24 commentaires
  •  

    Ayant appris qu'une " Journée - Alambic "devait se dérouler  samedi dernier à Chas , j'y suis allée  en fin de matinée , par curiosité .

    C'est un petit village typique  ,  un ancien "fort" comme il en existait beaucoup dans la région au Moyen-Age , pour protéger les populations  des attaques et dévastations diverses  . 

     

     

     

     

     

     

    J'ai constaté tout de suite que je ne pourrais guère  photographier l'alambic qui fonctionnait déjà à plein : deux hommes s'y activaient et on ne peut pas dire qu'il y ait eu des  temps morts ...L'installation était protégée du froid et du vent par des bâches en plastique et , le moins qu'on puisse dire , c'est que rien n'était calculé pour l'esthétique ...On était dans le concret , les nourritures terrestres : cela fumait dans l'air glacial , répandant des   odeurs appétissantes . ..Saucissons , poitrine de porc , pommes de terre et pompes aux pommes devaient être en  train de cuire !

     

     

     

     

     

     

    De l'autre côté de la petite place , un barnum était installé pour la buvette et beaucoup de monde s'y pressait pour se réchauffer et discuter . Une belle cohésion villageoise ., dans la bonne humeur .

     

     

     

     

     

     

    Et en avant de tout cela , une improbable fanfare emmitouflée jouait des airs endiablés , originaux , qui tenait des musiques de l'Est avec çà et là quelques petits accents yiddish ...Rien de criard ni de vulgaire ...Ils semblaient jouer pour eux-mêmes , dans leur univers et c'était entraînant et  plein de charme !

     

     

     

     

     

     

     

    Au fond de la place , la petite auberge s'apprêtait à recevoir ses convives .

     

     

     

     

     

     

    Et le Saint-Aignan de la fontaine, du haut de ses quelques cinq siècles , observait tout cela avec bonhomie ...

     

     

      

     

    Rentrée chez moi , j'ai cherché quelques renseignements sur cette fanfare , voir ici ., et je ne l'ai pas regretté !


    13 commentaires
  •  

    Voici encore deux petits tableaux en  bronze ....

    Comme le précédent , il doivent  dater du début du siècle dernier , je les ai toujours vus chez mes beaux-parents mais ils ne ont plus là pour me dire ce qu'ils représentent. Or ils m'intriguent , ils ont je ne sais quoi d'étrange et de déroutant . bien que sur les deux il y ait des personnages se livrant à leurs occupations familières ...

    Je crois me souvenir qu'il m'avait été dit qu'ils avaient été fait à partir de monnaies n'ayant plus cours qu'on avait  fondues , mais je 'en suis pas certaine .

    Quelle pourrait être  cette ville ancienne au bord d'un lac de montagne ou d'un  fleuve ? Totalement imaginaire ou réelle ? Quel est ce palais qui semble être le même sur les deux ? Les maisons semblent  d'un autre matériau que lui , et puisqu'il s'agit d'un paysage urbain , on se serait attendu à les voir serrées les unes contre les autres ...

    Si quelqu'un a une idée , je suis preneuse !

    Ils sont d'autant plus troublants pour moi que j'ai longtemps fait le rêve que je me trouvais seule  devant une immense ville inconnue , dont je voyais les nombreux clochers et châteaux rouge - brique se découper sur un ciel blafard ,  et dont me séparait un large fleuve miroitant avec un pont à franchir...

     

     

     

     

     

     


    13 commentaires
  •  

    Interprétation libre .

     

     

    Interprétation libre .

     

     

    Interprétation libre .

     

     

    Interprétation libre .

     

     

    Interprétation libre .

     

     

    A prendre au premier ...  ou au second degré... !

     

     


    20 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires