•  

    Nostalgie ...

     

     

    La cuisine , pièce anodine en apparence , est devenue un lieu où règne la perplexité ...

    Avant , on avait parfois peur de rater ses plats , aujourd'hui on redoute d'empoisonner ses convives . 

    J'allume la radio et je tombe sur quelqu'un en train d'expliquer doctement que la grippe nous attend au coin de la rue et que la menace est d'autant plus grave  si nous sommes stressés , si nous ne faisons pas de sport et si nous avons une nourriture mal conçue...

    Je change de station  et là j'entends un savant personnage  faire d'un ton tragique le procès du sucre et démontrer qu'avec celui de  la boisson du matin , de  la confiture sur les biscottes et d'un simple jus de fruit dans la journée on a déjà presque atteint la quantité permise , et nous inciter à utiliser d'urgence le sucre de la fleur de coco , du  sirop d'agave etc...Le diabète est là , tapi , qui nous guette sournoisement au coeur d'une bouchée , en compagnie   d'autres pathologies dont je vous épargne l'énumération .  Danger qui se cumule avec celui des  matières grasses ...Bref , pas de salut si nous  ne pesons  pas tout ce que nous allons mettre  dans nos assiettes  après l'avoir anxieusement choisi ( lunettes indispensables dans les magasins pour lire les petites lettres ).

    Se nourrir  - et encore plus nourrir les autres - est devenu extrêmement  stressant.

    Mais l'époque n'est pas à une contradiction près : il faut bien faire bouillir la marmite !

    A la télé on nous gave d'émissions culinaires à la présentation délicieusement radoteuse . 

    Là , on ne lésine pas sur le foie gras , abomination au XXI ème siècle , ni sur la viande "bien élevée et bien tuée " ( !!! ) , ni sur le beurre ni sur la crème  . On grossit rien qu'à regarder tous ces  les plats ornés , pour accéder à l'aristocratie du goût , des indispensables graffiti de sauces ...

    Il y a aussi les émissions vouées à la pâtisserie où , entre deux jets de pubs à tuer un boeuf, on nous exhorte à savamment  empiler les textures différentes et les saveurs itou , le tout recouvert du sacro-saint glaçage , blanc , rouge , rose , vert , bleu , chocolat , peu importe le colorant pourvu que ça brille et que ça en jette ! Il faut saliver avant de déguster si on n'est pas une bête !

    Les concurrents fébriles au trône  du meilleur confectionneur de ces merveilles  se fourragent  dans les cheveux  et de se tripotent le visage pour  montrer leur stress,  et  se lèchent à tout bout de champ  leurs doigts aux ongles démesurés ...

    Les effets sur la santé de ces chefs - d'oeuvre "in ",  que leurs auteurs assurent " leur ressembler " - ce qui est la marque de l'artiste inspiré  ?

    La question  a miraculeusement disparu...

    Et je n'ai pas parlé  des substituts aux protéines animales , qu'on nous recommande tant et qui sont souvent importés de pays lointains , ce qui n'est pas très écologique ...

     

    Quand nous étions enfants , on nous apprenait simplement qu'"il faut manger pour vivre et ne pas vivre pour manger ! " comme disait déjà Molière .

    Moyennant quoi nous pouvions déguster dans la bonne humeur  des desserts tout simples  sans que notre mère ne culpabilise : tarte aux pommes qui embaumait la maison  ,  riz au lait , oeufs à la neige , mousse au chocolat , tarte à la vergeoise etc ...Nous n'étions pas des goinfres et nous n'étions pas obèses ...

    Et cuisiner n'était pas un casse-tête !

     

     

    Nostalgie ...

     


    18 commentaires
  •  

     

    Cette année à Landogne , en complément de la Ronde des  crèches ( il y en avait 78 ) et dans le même esprit de curiosité et d'ouverture , des instruments du monde entier étaient exposés dans la salle polyvalente , pour "donner un aperçu de l'immense et incroyable variété de formes et de sonorités des instruments de musique à travers le monde ."

    En voici quelques uns :

     

    Instruments du monde à Landogne (63).

    A : Gita : grande calebasse finement décorée autour de laquelle sont accrochés des coquillages à l'aide de lanières de cuir . L'instrument est lancé à bout de bras et produit un son claquant quad les coquillages viennent percuter la calebasse .Instrument utilisé par les femmes au Burkina Faso lors de danses de cérémonies ( mariages etc ...)

     

    : Cheekere : hochet à percuteurs externes , réalisé avec une calebasse entière , évidée puis recouverte d'un filet rempli de graines ou de perles .On la tient d'une main tête en bas , tandis que l'autre main imprime à l'embout tressé un mouvement de va-et-vient hotizontal , vertical ou combinant les deux Afrique de l'Ouest et Cuba .

     

    : Tambour d'eau ; une moitié de calebasse remplie d'eau sur laquelle est placée une autre moitié de calebasse à l'envers et plus petite .On frappe dessus avec les mains , des baguettes de bois , des cuillères ou des  semelles de tong en caoutchouc .Joués pour les enterrements , les assemblées mystiques ou pour appeler la pluie . De nos jours , ils sont utilisés par les femmes durant les travaux pénibles pour accompagner des chants  ( Mali , Burkine Faso , Sénégal ) 

     

    : Sistres ; des rondelles de diamètre différent provenant de calebasses sont enfilées selon un ordre croissant , les parties concaves se faisant face , le long de deux branches d'une  fourche en bois , l'autre branche servant de poignée à l'instrument qui sert au cours de cérémonies en Afrique, notamment au  Gabon .

     

     

    Instruments du monde à Landogne (63).

    Les trois petits instruments à gauche : Caxixi . (prononcer catchitchi ) : hochets constitués d'un panier clos en forme de cloche à fond plat ( rondelle de calebasse)  contenant des graines au autres éléments de petite taille . On les secoue . Afrique et Amérique du sud ( Brésil en particulier ) .En Afrique de l'Ouest , il sont utilisés par les chanteurs en même temps que le tambour .

     

     

    Instruments du monde à Landogne (63).

    Donso ngoni : sorte de harpe jouée avec le pouce et l'index .Instrument à cordes pincées d'Afrique de l'Ouest = 6 boyaux qui se tendent avec des ficelles et des noeuds et une calebasse utilisée comme caisse de résonance .

     

     

    Instruments du monde à Landogne (63).

    Sur le devant : Balafon  . Le plus connu des idiophones africains ( instruments de musique de la famille des percussions dont le son est produit par le matériau de l'instrument lui-même ) .

    Ce sont des lames en bois et des calebasses en guise de caisse de résonance .Chaque lame est testée avec sa calebasse correspondante pour que tout soit accordé comme on le souhaite .

     

     

    Instruments du monde à Landogne (63).

    Udu .

     

     

    Instruments du monde à Landogne (63).

    Piano à pouces .

    On trouve ce petit instrument idiophone dans de nombreux pays d'Afrique . C'est l'instrument typique des griots et des conteurs africains . il est constitué d'une série de lames en métal ou en bambou qu'on fait coulisser pour accorder et d'un résonateur  ( calebasse , planche , boîte de conserve etc ...) .Son nom lui vient de la façon dont on en joue , en pinçant les lames alternativement avec les deux pouces  .

     

    Avant de faire ces photos , j'étais allée voir les crèches tout au long des rues du village . Il faisait très froid ce jour-là  ,  je ne sentais plus mes doigts mais surtout , je n'avais pas pensé à la condensation qui allait se produire sur l' objectif en entrant dans une pièce chauffée et comme je n'avais rien d'adéquat sous la main pour l'enlever , c'était pratique !

     

     


    22 commentaires
  •  

     

    Bonne année !

     

    Je vous remercie des voeux que vous exprimez tous si chaleureusement .

    Que cette étoile soit la messagère des miens : que cette année vous apporte du bonheur et tout le cortège des petites joies !

    Il nous faut rester optimistes dans notre monde si tourmenté sur tous les plans , et garder  confiance en des jours meilleurs !

    " Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible . " Saint-Exupéry .

     


    19 commentaires
  • Un petit peu de neige ?


    15 commentaires
  •  

    Trois villages du département (63) organisent tous les ans une exposition de crèches où les habitants peuvent montrer leur imagination , leur créativité et , lorsqu'ils décorent leurs fenêtres , leur bonne humeur et leur sens du partage .En dehors de toute opinion religieuse , c'est un thème à illustrer à partir de la tradition .

    Je vous ai déjà montré les expositions des années précédentes et j'entrerai donc moins dans le détail cette fois .

    Pour 2018 , j'ai choisi ce qui m'a semblé le plus expressif et (ou) original ...

     

    A Viverols .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A Saint-Jean des Ollières .

     

     

     

     

    Tout simple et ingénieux . 

     

    Tendre ... 

     

     

     

     

     

    Joyeux ... 

     

    Et pour celles qui aiment le point de croix... Moi je n'aurais pas la patience ...

     

    A Landogne .

     

    Ici , la " Ronde des crèches " se déroule pour la 22ème année consécutive . Pas moins de 78 crèches du monde entier exposées dans des vitrines le long des rues du village J'y suis allée juste au moment où le froid s'installait  : de la buée venait de se former sur les vitres , à l'intérieur et à mon grand regret , je n'ai pas pu photographier comme je l'aurais voulu .

     

     

    Italie : atelier Fantanini . 

     

     

    Italie : design .

     

     

     

    France : galet Gaussen .

     

     

    Parmi les crèches miniatures...

     

     

    et Portugal...

     

     

     

     


    17 commentaires
  •  

    Aujourd'hui , je vous propose de venir vous réchauffer autour de l'alambic en vous montrant ces quelques images de sa mise en chauffe .

    Sylvain passait de bon matin par le petit village de  Soulasse , au sud de Clermont-FD et il en a profité pour faire ces quelques photos du tout début du processus .

    C'est un spectacle qui se raréfie .

    Autrefois en Auvergne  les bouilleurs de cru ( profession très réglementée ) passaient avec leurs  alambics déclarés en douane  de village en village et distillaient le marc  de raisin apporté  par les propriétaires récoltants  .

    Cette activité se poursuit encore ici et là dans la région , dans une ambiance conviviale . Il n'y a pas que la distillation : dans les vases pleins de marc, on glisse des charcutailles ( lard , jambon , saucisses , saucissons ...)  enveloppées dans un linge , qui vont cuire doucement en s'imbibant d'arômes très particuliers ...

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pou vous réchauffer .

     

     

      

     

         

     

    Pour vous réchauffer !

     

     

     

     

     

     


    26 commentaires