• Rosa , rosa , rosam ...

     

     

    Rosa , rosa , rosam ...

     

    J'ai entendu à la radio que l'enseignement du grec et du latin au lycée serait menacé en France...

     

    Cela m'a rappelé une anecdote...

    Quand j'étais en 4ème , il fut décidé d'agrandir mon lycée et d'en  transférer une partie à l'autre bout de la ville dans un immense bâtiment.

    En un premier temps , seul l'internat fut transféré , si bien que les internes étaient obligées , après le dîner , de traverser la ville : très agréable sous la pluie , l'orage ou la neige . Nous gagnions nos pénates nocturnes en longues processions de fourmis et personne ne récriminait .

    A ce régime-là , les internes étaient défavorisées pour la préparation des devoirs .Or , nous avions des compositions dans chaque matière tous les mois , un classement rigoureux . Pas de vacances en février , 2 jours à la Toussaint.

    Cette année -là , notre prof de latin nous donnait des tartines à traduire et elle était à cheval sur la discipline...

    Beaucoup avaient déjà quitté le navire des latinistes et cette année -là nous n'étions dans mon dortoir que 2 à poursuivre l'aventure du latin . 

    Un soir que nous n'avions pas réussi à tout traduire pour le lendemain , nous nous sommes concertées pour y arriver quand même.

     Nous avons emporté chacune notre gros dictionnaire Gaffiot , et alors que tout le monde dormait du sommeil du juste , nous sommes allées ...dans les WC terminer notre chef d'oeuvre .

    Chacune installée sur son trône et bénéficiant de la lumière de cet endroit charmant .

    Je dois dire que nous étions allée chercher dans nos casiers des biscottes et de la confiture...Pour la Guerre des Gaules ,il fallait bien des munitions ! Mais Jules César résistait et il se faisait très tard lorsque la pionne , ayant éprouvé un petit besoin - incident sur lequel nous n'avions pas compté - fit irruption dans cette étude parfumée .

    Ce fut le scandale et nous dûmes regagner vite fait notre lit sous les glapissements .

    Le lendemain , le verdict tomba :nous fumes "collées" pour tout le week-end  !

    Pas rancunière , j'ai continué des études de latin en faculté et me suis rendu compte combien ce pouvait être passionnant : une littérature et une histoire très riches - et une partie précieuse  de nos racines culturelles .

    Mais il y a une manière de l'enseigner , tout est là , et j'espère qu'on trouvera une solution intelligente pour (re) donner à cet enseignement la place qu'il mérite .

     

     

    Rosa , rosa , rosam ...

    « Crapauds et grenouilles (3)Rose de serpent . »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 20 Mars 2015 à 09:22

    Et oui il y a la manière !! tout est basé là-dessus ! bon vendredi Sophie bisouss

    2
    Vendredi 20 Mars 2015 à 09:27

    Bonjour Sophie,

    J'étais pensionnaire moi aussi, et ça ne rigolait pas et je n'en suis pas morte  ! aujourd'hui pauvres élèves, ils sont fatigués, faut pas trop leur donner de devoirs et ils sont toujours en congés ! quand je vois le niveau que nous avions et le niveau actuel, ça fait peur ! j'aimais bien le latin moi aussi ... Passe une bonne journée, bises, Véronique

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Vendredi 20 Mars 2015 à 09:29

     je  te  souhaite un trés bon printemps

    ( ah les  histoires de  classes ou de  pensionnat souvenirs

     ( je lisait sous les draps  avec un epile )

     et bien sur  attrappée  aussi en flagran délit loll)

     kénavo Sophie   bises

    4
    Vendredi 20 Mars 2015 à 10:55

    Bonjour Sophie

    Je n'ai pas eu de cours de latin ni de grec mais comme j'ai fait des études médicales, les cours de terminologie étaient au programme. Donc je me débrouille avec les racines

    Très belle couleur pour ta fleur du jour

    5
    Vendredi 20 Mars 2015 à 11:08

    hélas pas de latin dans mon collège de campagne et pourtant j'aurais adoré,

    je me souviens qu'à l'école privée , ils avaient latin et je trouvais cela du dernier chic et injuste qu'on en soit privé

    6
    Vendredi 20 Mars 2015 à 11:27

    Je n'ai jamais étudié le Latin et je le regrette bien.

    C'est vrai que ça lève le voile sur les racines de notre belle langue française.

    Je te souhaite un bon premier jour du printemps.

    Pas de vision d'éclipse pour nous sur l'Auvergne! Dommage.

    M'en fiche, je l'ai vue sur BFMTV

    Amicalement, Michel

    7
    Vendredi 20 Mars 2015 à 11:38

    Pour Micromick :quelque chose me dit que tu as fait des études scientifiques , ce que j'aurais bien aimé aussi , c'est parfois mon regret ...

    8
    Vendredi 20 Mars 2015 à 11:46

    J'aime beaucoup le tableau et la photo de rose !
    Bisous et bon WE Sophie

    9
    Vendredi 20 Mars 2015 à 13:06

    Bonjour Sophie,

    Ah le latin ..... on m'a "obligée" à en faire et cela m'a poursuivit jusqu'au bac. Tu le dis justement, l'enseignement du latin doit être bien fait, d'un prof à l'autre cela change et peut te dégoûtée. Mais c'est comme tout. 

    Aujourd'hui la langue de Molière est à l'honneur et ce n'est pas un mal !!!!! 

    Bon WE Sophie.

    10
    Vendredi 20 Mars 2015 à 13:37

    J'ai bien aimé le latin, je crois que c'est ce qui m'a permis d'aimer cette belle langue qu'est le Français.
    Sympa votre lieux d'études les filles ;-)
    Très belle cette rose jaune.
    Bonne journée

    11
    Vendredi 20 Mars 2015 à 15:56

    De biens jolies images avec une anecdote qui me plaît, Sophie...

    12
    Vendredi 20 Mars 2015 à 16:18
    francinea

    bonjour, le latin,m'en parle pas, on étudiait que la guerre des gaules, de jules césar! passionnant;  je te souhaite une bonne journée bisous 

    13
    Samedi 21 Mars 2015 à 14:02

    Moi aussi, j'étais chez les religieuses Trinitaires puis les Jésuites et l'enseignement et la discipline était rude.

    J'en retire que du bienfait c'est ce qui m'a permis d'avancer moralement dans la vie .

    14
    Vendredi 3 Juillet 2015 à 12:22

    Bonjour Sophie

    j'aime bien ton histoire d ' étude du latin : à ce point !!!

    sans rire : je trouve que les 3 ans pendant lesquels  j'en ai fait m'ont barbé au plus haut point

    et maintenant retraitée , je réalise à quel point j'ai eu tort de ne pas m'y consacrer plus

    par contre il n'est jamais trop tard, j'ai du plaisir à rechercher  les racines grecques et latines au cours de jeux , lectures ,

    de dictionnaire , ma passion , j'adore les dicos

    à bientôt pour des visites

    Nicole81

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :