• Sans titre .

     

     

    Hier le vent était tombé et il faisait presque doux . Dans le petit chemin qui mène à l'étang , deux  mésanges à longue queue se poursuivaient , rapides comme l'éclair ,  d'un arbre à l'autre  .

     

     

     

     

     

    Le soleil sur les feuilles mortes parfumait l'air de tabac blond , d' ambre et de cuir ...

    Tout était paisible , presque joyeux ...

    Arrivée en vue  d'un pré où résident  d'habitude , en toute tranquillité , deux vieux chevaux inséparables , je les cherchais machinalement du regard .

    Il n'y en avait qu'un , mais  une bâche banche , inhabituelle , attirait le regard ...

    Un peu plus loin , j'appris que l'un des deux chevaux était mort dans la nuit .

    Ceux qui , la veille , étaient passé par là  l'avaient vu couché  .Il remuait les oreilles et  semblait se reposer en se chauffant au soleil ...

    Le lendemain matin , il était à la même place et  ne bougeait plus ...

    Un cheval angoisse-t-il en sentant venir la mort ?

    Celui-ci aura peut-être eu une longue agonie  : la présence d'un maître aimant l'aurait-elle apaisé ? Aurait-on pu lui éviter de souffrir ?

    La nuit froide de février aura emporté ses secrets ...

    Tous ceux qui fréquentent habituellement ce chemin se sentaient tristes ...

    La conformation des lieux fait qu'on ne pouvait pas l'approcher mais , avec son compagnon , il mettait de la vie dans ce paysage . J'aimais les entendre ,  sentir leur odeur et les imaginer heureux d'exister , tout simplement.  Inexplicablement ,  c'était communicatif ...

     

     

     

     

     

     

     

    .

     

     

    « Amours secrètes .Le soleil en partage ... »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 21 Février à 10:57

    bonjour 

     cette histoire est trés émouvante 

     je regarde souvent les chevaux 

     et ce matin justement,  deux étaient dans  une pâture  avec  chacun un mateau 

    il étaient tranquiles , que  cela apaise  ton histoire 

     bonne journée Sophie 

     kénavo

     

    2
    Jeudi 21 Février à 11:06

    Quelle triste nouvelle pour ce pauvre cheval, mort tout seul, sans son maître Sophie  cry cry.

    Superbes clichés des mésanges et du coucher de soleil.

    Aujourd'hui pour l'instant temps brumeux, le soleil fait la grâce matinée .

    Bonne journée chère amie. Bises amicales de Christiane

    3
    Jeudi 21 Février à 11:46

    Bonjour Sophie

    Peut être que son maître ne s'attendait pas à cette mort !

    Très beau coucher de soleil, j'adore

    Je te souhaite une bonne journée, bisous

    4
    Jeudi 21 Février à 12:17

    Je suis sûre, que dans la douce lueur de la pleine lune, il est parti directement au paradis des chevaux. Elle est très émouvante cette histoire. J'espère que le cheval qui reste trouvera un quelconque réconfort. Bises alpines.

    5
    Jeudi 21 Février à 13:33

    Bonjour Sophie très belle photo mais quelle triste histoire pour ce cheval cela fait très mal au coeur surtout que je suis sensible de nature qu'il repose en paix bonne journée bisou Claudine Daniel

    6
    Jeudi 21 Février à 15:02

    C'est bien triste pour ce cheval ! est ce qu'il a souffert ??? on ne peut pas savoir !!

    Je suis très sensible et je serais triste aussi pour ce cheval !!

    Gros bisous 

    7
    Jeudi 21 Février à 15:05

    Bon jour Sophie,
    Très jolie ta petite Mésange charbonnière sur la branche. Dommage, tu n'as pas eu les mésanges à longue queue qui se faisaient la course ?
    L'histoire est bien triste et me renvoie à de bien mauvais souvenirs...
    S'il était malade il y avait probablement quelque chose à faire, mais s'il s'est éteint de vieillesse, eh bien, c'est comme pour tous les animaux dont nous faisons partie, cela peut se passer sans souffrir... ou pas.
    Je pense que tous les animaux sentent venir la mort, d'ailleurs beaucoup d'entre eux vont mourir cachés quand ils le peuvent.
    Bises et bonne journée.

    8
    Jeudi 21 Février à 16:02

    Une histoire bien triste.

    Hélas, ça fait partie de la vie.

    La mésange charbonnière est bien jolie sur sa branche.

    Passe une bonne soirée.

    Bise, Michel

    9
    GONG
    Jeudi 21 Février à 20:07

    le froid a un rôle inhibiteur de la souffrance

    en fait l animal se laisse partir comme une pile qui n a plus d énergie

    rester à le veiller peut rassurer les humains mais l animal SAIT que la fin est là.

    C est la vie !...la fin de vie

    10
    Vendredi 22 Février à 09:13

    Bonjour sophie

    ta mésange est magnifique

    et ton écrit lui m'a émue et j'avoue que les larmes ont coulés

    c'est triste et oui les chevaux sentent la mort et celui ci c'est lentement soumis à son départ

    tu sais, un jour j'ai vu un reportage sur les abattoirs et j'ai du m'accrocher

    les chevaux se sentant condamnés essaient de s'empaler sur les barrières de "protection"

    tu m'as bouleversée

    gros bisous

    11
    Vendredi 22 Février à 10:18

    Un bien triste post ce matin !

    Il reste donc un des deux chevaux, mais qui doit se sentir bien seul maintenant....

    Bon vendredi Sophie, et n'y pense pas trop, on ne peut rien y faire

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    12
    Vendredi 22 Février à 10:42

    son compagnon va se sentir bien seul et on sait que les chevaux n'aiment pas la solitude 

    j'espère qu'il ne le restera pas trop longtemps au risque de le voir partir lui aussi rejoindre son compagnon fidèle 

    13
    queline
    Vendredi 22 Février à 11:16

    Une histoire bien émouvante, bichette, qui laisse un peu sans voix et désorientée. Je viens de lire les commentaires qui peuvent réconforter quelque peu.

    Bisous.

    14
    Vendredi 22 Février à 22:58

    Coucou Sophie,

    oh quelle triste histoire que celle de ce cheval, oui un maître aurais pu rester près de lui pour qu'il se sente moins seul!

    Mais cela n'a pas été le cas. Si les nuits sont froides il aurait pu l'emmener dans son van et l'aider à l'écurie.

    Mais s'ils sont au près, c'est qu'il n'y a rien chez eux à la maison?

    Je le vois mal le mettre dans le salon ... surtout qu'un cheval couché ça prend de la place!

    Bon c'est la vie et la mort fait partie de la vie.

    Bon weekend quand même mon amie et

    bisous.

    15
    Samedi 23 Février à 10:29

    Plein soleil ce samedi !

    Après le dîner on se relance dans le géocaching délaissé pendant l'hiver.

    Bonne journée Sophie

    16
    Samedi 23 Février à 11:37

    Qui est le + à plaindre, celui qui part ou celui qui reste ?

    J'espère qu'il est parti en douceur, sans souffrance.

    Cette semaine sur 2 nuits Grichka n'a  pas mangé. Je me suis dit "la Mort approche". Il est venu vivre ici après la mort de l'un de "ses" deux chevaux. (2 nouveaux sont venus vivre avec le dernier) Le second est mort depuis. Des 3 seul Grichka aura un humain à son côté sur ses derniers moments. Beaucoup d'animaux vivent puis meurent sans avoir la  présence d'un ami  humain. Ce cheval avait un ami cheval ce qui est encore mieux qu'un ami d'une race autre que la sienne. 

    Que les jours présents et à venir vont sembler longs et tristes à celui qui reste.

    J'espère que bientôt tu nous annonceras qu'il n'est  plus seul.

    17
    Samedi 23 Février à 12:07

    Oh quelle tristesse ! Ce pauvre cheval mort sans soins, avec pour seul compagnon son ami d'infortune !
    Personne n'est intervenu quand ils l'ont vu au sol ? Personne ne connaît leur propriétaire ?

    Je suis vraiment très triste pour ce pauvre animal abandonné à sa souffrance.
    Bien sûr qu'il a dû souffrir. Le cheval est l'un des animaux les plus sensibles à la souffrance physique et mentale.

    C'est une bien triste histoire que tu nous racontes, sophie.

    Il faudrait savoir si l'autre cheval est en bon état, et voir si le propriétaire ne les laisse pas à l'abandon !
    Des chevaux, ça demande de l'entretien quand ils sont dehors.

    Je te fais de gros bisous et je te souhaite un bon week-end.
    Tiens-nous au courant si tu peux en savoir plus.

    A bientôt. Et merci pour ces jolies photos.

    Cath

    18
    Samedi 23 Février à 19:56

    Beaucoup d'animaux se cachent pour mourir, ce cheval est peut-être simplement mort de vieillesse ... ou pas ! arf Quand on aime les animaux on ressent autant de tristesse que pour les humains.  Les oiseaux sentent le printemps arriver, ils nous mettent un peu de baume au cœur, la petite mésange est très jolie. Bon W-E Sophie, à bientôt smile

    19
    Samedi 23 Février à 22:09

    Salut Sophie,

    Jolie mésange qu'on ne voit pas si souvent.

    Triste nouvelle pour ce cheval aussi.

    Bonne fin de soirée.

    Bises.

    20
    Dimanche 24 Février à 23:03

    Bonjour Sophie.

     Merci pour cette relation toute de tristesse mais aussi de tendresse. Elle nous ramène à la réalité de la vie. Il n'y a pas que les hommes sur terre. Et savoir un animal mort, peu importe les circonstances, je ne les connais pas, ne fait jamais plaisir. Surtout quand on côtoie cet animal régulièrement.

     Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :