• Sculpture romane en Basse Auvergne - 4

     

     Le singe cordé .

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Eglise de Mozac (63)

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Eglise de Maringues (63) 

    ( Ici , c'est un cavalier qui tient le singe )   

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Eglise de St-Nectaire ( 63 )

     

     

    C'est  un thème presque aussi  répandu  que la sirène ...

     

    Le singe avait mauvaise réputation au Moyen-Age : laid , impudique , libidineux , imitateur donc menteur , il ne véhiculait que du négatif...

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Eglise de Mailhat ( 63 ) : un modillon .

     

     Il symbolisa donc facilement  les penchants de l'homme  à une  bestialité  diabolique   .

      

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Eglise de Thuret ( 63 ) . 

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Id .  

     

    Ce qui n'empêchait pas les montreurs de singes d'être une attraction à succès , ce qui fait

    qu'on pourrait  voir dans tous ces singes au bout d'une corde qui figurent sur de si nombreux chapiteaux , une représentation  de cette distraction ...

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Basilique St Julien , Brioude ( 63 )

    Ici , à gauche , on voit un jongleur... 

     

     

    Ce serait tout de même incongru ...

    L'explication semble  autre :"Disposant de l'aide de l'enseignement de l'Eglise représentée par la corde , le bon chrétien maîtrise ses mauvais penchants inspirés par le Diable. Il est capable de dominer l'animal qui est en lui , de l'empêcher de divaguer à sa guise , pouvant ainsi assurer le salut de son âme et jouir du Paradis " ( Alain Toureau .Visite guidée ND du Port .)

    Le singe , c'est donc la partie mauvaise qui est en chacun de nous . 

     

    On voit  que le combat est rude .

     Ici , les singes méditatifs  posent leurs  mains sur  leurs genoux  (= ils sont dans une démarche de conversion  qu'ils sont déterminés à maîtriser - et la fleur-étoile est un élément très positif ) .

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Eglise de Mailhat ( 63 ) 

     

    Il y a des chapiteaux où la corde est bien   tendue . 

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Eglise de St Amandin ( 15 ) 

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Eglise de Saignes ( 15 ) 

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Eglise de Lanobre .

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Eglise de Biozat ( 03 ) 

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Basilique ND du Port , Clermont-Ferrand .

     

     

    D'autres où la tension semble se  relâcher ... 

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Basilique St Julien , Brioude ( 43 ) 

     

     

    Il y en a même où  le singe s'est  saisi lui aussi de la corde ! 

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Abbatiale St Austremoine , Issoire ( 63) .

     

     

    Une petite remarque : ces chapiteaux sont le plus souvent très hauts , trop ou mal , ou pas du tout éclairés ( vandalisme) .Quelquefois , la pierre utilisée accroche très mal la lumière , ou l'usure ou les dégradations  sont telles  qu'on ne distingue plus trop les motifs ( les guerres de religion , la Révolution , les modifications apportées aux édifices ont parfois laissé des traces - et même la pudibonderie notamment pour les modillons au XIXème siècle ! et il y a les fils électriques , les ampoules et les raffistolages  au ciment grossier parfois très laids ,  et les toiles d'araignées millésimées qui font des moustaches aux personnages ou de longues draperies : il faut ruser , contourner et le résultat cloche ...!

     

    « Sculpture romane en Basse Auvergne - 3 .Sculpture romane en Basse Auvergne - 5 »

  • Commentaires

    1
    Samedi 17 Novembre à 16:31

    Je me suis toujours demandé pourquoi ces singes. Et voilà une belle explication

    Bisous

    2
    Samedi 17 Novembre à 16:48

    tu fais un sacré travail de recherche et tu vas partout pour avoir ces photos en illustration 

    je te tire mon chapeau !

    c'est excellent et instructif pour tout le monde 

    3
    Samedi 17 Novembre à 17:18

    Coucou Sophie,
    Je t'avoue bien humblement découvrir tous ces sujets de chapiteaux, car très vraiment je ne m'y suis jamais intéressée.
    En effet, tu as fait un super travail de recherche, tant dans leur significations que dans les photos.
    Merci pour ma culture personnelle très enrichie au fil de tes articles.
    Bises et bonne fin de journée

    4
    Samedi 17 Novembre à 19:29

    Bonsoir Sophie merci pour ces jolis moments avec tes superbes photos que tu partage avec nous c'est un très beau reporatge bon samedi bisou Claudine Daniel

    5
    Dimanche 18 Novembre à 21:44

    Bonsoir Sophie

    Je ne me rappelle pas si j'ai vu des singes dans les chapiteaux maintenant je vais mieux regarder, ils sont très beaux même si au moyen âges ils ne les trouvaient pas beaux, moi j'aime bien les singes et leurs mimiques

    Je te souhaite une bonne soirée, bisous

    6
    Lundi 19 Novembre à 10:12

    Bonjour Sophie,

     Grâce à toi, je vais regarder un plus attentivement tous ces chapiteaux dans les églises que j'aurai l'occasion de visiter. Et du coup, je me demande si dans   mes églises jurassiennes, on retrouve cette même symbolique. Et bravo pour les photos, car certainement pas simple à faire.

     Bises.

      • Lundi 19 Novembre à 16:24

        Cela m'intéresserait beaucoup de voir si et comment ces thèmes sont présents ailleurs !

    7
    queline
    Lundi 19 Novembre à 14:54

    TRÈS INTÉRESSANT !  et plutôt curieux. MERCI !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :