• Survivre quand même .

     

    La nature , impassible , a ses rudes nécessités .

    Chacun doit se nourrir .

    L'homme , lui , peut raisonner ses choix ...( Le fait-il ? Hum ...)

    L'animal choisit selon son instinct - quand nous lui avons laissé la possibilité de le faire ...

    Au bord des étangs , hérons , milans , entre autres , ont de robustes  appétits qu'il leur faut satisfaire .

    De nombreuses couvées en font les frais  .

    Comme ici à l'Ecopôle , celles des bernaches et des foulques .

     

     

    Les parents bernaches sont pourtant d'une vigilance qui ne se relâche jamais .

    Les deux  agissent en étroite collaboration - on serait tenté de dire concertation - que ce soit à terre ou sur l'eau , depuis la couvaison jusqu'à un âge avancé de la progéniture .

     

     

     

     

     

     

     

    Ils l'encadrent et surveillent les environs .

     

     

     

     

     

    Ils se joignent même à d'autres couples pour faire corps ..

     

     

    A la moindre alerte leurs cris font sentir à l'adversaire que la bataille sera rude !

     

    Les foulques , elles , sont beaucoup moins avisées et moins  prudentes .

    Si elles veillent avec le plus grand soin à la nourriture de leurs petits , elles laissent beaucoup trop de distance entre eux et plongent trop longtemps en les abandonnant  sans surveillance , réapparaissant plus loin , alors qu'ils se sont déjà dispersés , étant véloces et hardis ...Résultat : tout ce petit monde disparaît et  c'est désastreux .De la couvée que je voyais passer ces temps-ci , il ne reste déjà plus que deux petits sur cinq ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Survivre quand même .

    « Le bihoreau gris .Retour sur le bihoreau . »

  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Juillet à 12:42

    Coucou Sophie,
    Quel bonheur de suivre ainsi les couvées. Les petiots sont vraiment adorables.
    C'est vrai que certains oiseaux sont vraiment acharnés à protéger leur progéniture, les Échasses blanches font partie de ceux qui n'ont vraiment peur de rien, pas même des rapaces à qui elles n'hésitent pas à ficher de bonnes "piquettes" en poursuite en vol.
    Bel article et de belles observations.
    Bises et bonne journée

    2
    Lundi 15 Juillet à 13:19

    Bonjour Sophie

    Trop mignons ces bébés foulques c'est la première fois que j'en vois, il faudrait que je retourne sur le bord de la Charente pour en voir

    Les parents prennent soin d'eux, ça doit être marrant de les voir faire.

    Je te souhaite une bonne journée, bisous

    3
    Lundi 15 Juillet à 14:46

    Bonjour Sophie,

    C'est un beau billet. J'aime suivre les petits et voir la progression.
    Tes photos sont très belles.
    Je trouve que les parents oiseaux sont les meilleurs parents. Le couple s'occupe bien des jeunes. Très attentifs ils savent leur apprendre toutes les règles de vie pour se nourrir et survivre. Puis un jour,ils savent que les petits doivent quitter le nid. Ils aident encore un peu en les nourrissant puis "oups" plus personne !

    J'ai souvent pu observer des couvées et à chaque fois je me suis émerveillée de leur savoir faire et de leur sagesse.

    Bon lundi. Bises Sophie

    4
    Lundi 15 Juillet à 15:25
    Robert

    Une très belle série sur l’esprit familial.

    5
    Lundi 15 Juillet à 17:26

    j' aimerais tant voir des petits foulques 

     les bernaches  j' en voient beaucoup

     mais elles vivent sur  les ilots 

     et je me demande  si se sont les mêmes  que celle -ci 

     c'est des bernaches de  Cravants   chez moi , elles ne sont pas sédentaires 

     je pense  que les petits  naissent  lors de leur  périple

     bonne soirée Sophie 

     magnifiques  tes photos 

    6
    Maya61
    Lundi 15 Juillet à 17:28
    Magnifiques clichés ! J'adore
    7
    Lundi 15 Juillet à 17:42

    Bonjour Sophie

    Je les ai photographié aussi et filmé quand ils étaient au complet.

    Je suis bien triste de constater l’hécatombe chez les Foulques.

    On a pas idée aussi, de les laisser si longtemps sans surveillance...

    Passe une bonne soirée.

    Bise, Michel

     

     

     

    8
    Lundi 15 Juillet à 19:22

    Bonsoir Sophie,

    Oui les Bernache sont très présentes et protectrices avec leurs "enfants" mais bon, comme je l'ai montré dernièrement, les accidents arrivent hélas. Les parents foulques macroules sont plus imprudents, et beaucoup de petits manquent à l'appel. Tes photos sont superbes, un vrai régal ! 

    Bonne soirée, bises, Véronique

    9
    Lundi 15 Juillet à 19:25

    Bonsoir Sophie merci du partage de ces merveilleuses photos de ces belles familles j'aime beaucoup bonne soirée bisou Claudine Daniel

    10
    Lundi 15 Juillet à 21:38

    Bonsoir Sophie

    Trop mignon.

    C'est la première fois que je voie des petits foulques. 

    Douce soirée, amitié

     

    11
    Lundi 15 Juillet à 21:58
    Bonsoir Sophie oui Tes photos sont superbes hélas pour les petits qui sont si mignons !! , ici en Hollande il y en a des centaines ... Incroyable de voir tout ça !? Gros bisous belle semaine à++ merci
    12
    Mardi 16 Juillet à 10:31

    Adorables clichés, ils sont si mignons ces petits sous l'oeil vigilant et aimant de papa, maman,

    Merci Monique pour ce magnifique partage!!

    Bises de Christiane

    13
    Mardi 16 Juillet à 14:17

    Bien observé ! 

    c'est vrai que pour certaines espèces c'est la cata ,  mais il y en a souvent un qui en réchappe et c'est déjà cela 

     

    14
    Mardi 16 Juillet à 15:52

    Bonjour Sophie,

    en passant sur l'ordi d mon mari.

    Tes photos sont sublimes, de mes petits oiseaux bien éclos et peut être partis maintenant je ne vois que les crottes laissées sur la marche d'entrée, car ils sont ou étaient juste au dessus dans la corniche. Du tuffeau c'est bien tendre à creuser pour les parents. Et c'est vieux.

    Merci pour toute cette beauté et quand je t'écris de mon vieil engin prêté par Georges ça tombe dans les cases. contact, chez moi c'est sous tes news. Car je vois ton article mais ne peux en général que voir l'article mais pas y répondre.

    Belles journées d'été et bisous.

     

     

    15
    Mercredi 17 Juillet à 10:05

    Quel prix à payer pour le manque de vigilance des parents, quels qu'ils soient.

    De bien belle photos en tous les cas.

    Bonne et belle journée,

    Annie

     

    16
    Samedi 27 Juillet à 11:38

    Bonjour Sophie.

     De belles photos pour illustrer un sujet cruel mais qui pourtant est celui de la vie.

     Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :