•  

     

    L'entendez-vous , l'entendez-vous

    Le menu flot sur les cailloux ?

    Il passe et court et glisse ,

    Et doucement dédie aux branches 

    Qui sur son cours se penchent 

    Sa chanson lisse ...

    E.Verhaeren 

     

     

     


    15 commentaires
  •  

    Un petit village ensoleillé accroché à flanc de côteau  , au sud d'Issoire , non loin de Lempdes-sur-Allagnon .

    Des maisons paysannes , des fontaines qui parlent toutes seules  avec le plus grand sérieux 

     

     

     

    Des croix hors d'âge qui se confondent avec les murs de pierre 

     

     

     

    Et dans le haut du village , une porte fortifiée du XVIème siècle , vestige de l'ancienne enceinte .

     

     

     

     

     

     

     

    Et si on monte encore un peu on découvre le château , ses bâtiments d'époques différentes et l'église romane qui s'y encastre . 

     

     

     

     

     

     


    16 commentaires
  •  

    " L'Auvergne produit des ministres , des fromages et des volcans ". (Alexandre Vialatte )

     

    Mais pas que ... il y a aussi de très beaux paysages .

    Comme celui que nous offrent Saint-Diéry et ses nombreux hameaux , que j'aime photographier , à quelques kilomètres de Besse . 

     

    Saint-Diéry .

    Saint-Diéry Haut .

     

    Saint-Diéry .

    Saint-Diéry Bas , son château d'origine médiévale et sa chapelle romane .

     

    Saint-Diéry .

     

    Saint-Diéry .

     

    Saint-Diéry .

    Au hameau du Cheix , la chapelle 

     

    Saint-Diéry .

    Et l'oratoire ...

     

    Saint-Diéry .

    Face à  un vaste paysage où vous apercevez à  l'horizon le Puy de Dôme

     

    Saint-Diéry .

    Le petit  village du Creste agrégé  récemment à la commune 

     

    Saint-Diéry .

    Avec  sa vieille église , jadis entourée de son cimetière , haut perchée et solitaire .


    17 commentaires
  •  

    Mais où sont les neiges d'antan ,

     

    Le voyez-vous le fier château dressant ses  tours massives au sommet du piton volcanique qui domine le village de Vodable ?

     

    Mais où sont les neiges d'antan ,

     

    Eh bien non !  Devenu repaire de brigands  il fut rasé sur ordre de Richelieu en 1633 .

    Le village ( 196 habitants ) a  cependant gardé quelques vestiges de sa splendeur passée .

    Il fut en effet au Moyen-Age la capitale choisie par les dauphins d'Auvergne pour établir leur résidence . Leur château abritait une cour brillante où les troubadours étaient des hôtes très appréciés .

    Au milieu du XII ème siècle une querelle de famille avait divisé les comtes d'Auvergne  ce qui aboutit au  partage en deux du comté ; la branche cadette obtint , outre un croissant de terres allant de Croq  (32) à la pointe sud des Combrailles (63), la région de plateaux volcaniques entaillée par des rivières tumultueuses qui s'étend  entre les Monts Dore , le Cézallier et le Val d'Allier .

     

    Mais où sont les neiges d'antan ,

     

    Ces terres portèrent au Moyen-Age le nom de Dauphiné d'Auvergne parce que Robert IV, dit " Le Magnifique " fils de Guillaume VII  à qui elles avaient été attribuées , portait comme deuxième prénom celui de Dauphin , en souvenir de son grand-père paternel , comte d'Albion - Viennois  (pas étonnant : Vienne = Provence = grande imprégnation de la culture gréco-romaine ). Ce Robert , qui mit en pièces une armée de brabançons ayant fait irruption en Auvergne , était aussi réputé pour son amour des arts , il était lui-même troubadour à l'occasion , stimulé par ceux qui venaient en nombre  chanter à sa cour .Il échangea d'ailleurs des vers avec Richard Coeur de Lion ...

    Voici donc les armoiries  les armoiries de cette famille : " D'or au dauphin pâmé d'azur 

     

    Mais où sont les neiges d'antan ,

      

    Mais où sont les neiges d'antan ,

     

    On en  retrouve le souvenir  sur le blason adopté par la commune en 2010 :

     

    Mais où sont les neiges d'antan ,

    Le mouton et la gerbe de blé figurent l'économie locale et la crosse la présence  au Moyen-Age d'un prieuré dépendant de Sauxillanges .

     

     

    Mais où sont les neiges d'antan ,

     

     

    Mais où sont les neiges d'antan ,

     

     

    Mais où sont les neiges d'antan ,

     

     

    Mais où sont les neiges d'antan ,

     

     

    Mais où sont les neiges d'antan ,

     

     

    Mais où sont les neiges d'antan ,

     

     

    Mais où sont les neiges d'antan ,

     

     

    Mais où sont les neiges d'antan ,

     

     

    Mais où sont les neiges d'antan ,

     

     

    Mais où sont les neiges d'antan ,

     

    Tout près de là , en rase campagne se trouve , toujours sur le territoire de la commune ,  la petite église  de Colamine , (d'ou la crosse sur le blason ) dédiée à Saint Mary , dont je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises .

     

    Mais où sont les neiges d'antan ,

     

     

    Mais où sont les neiges d'antan ,

     

     

     


    19 commentaires
  •  Aujourd'hui , je vous emmène dans la région de Vic-le-Comte , dans le Comté d'Auvergne dont avait hérité Catherine de Médicis , une Latour par sa mère , et après elle sa fille  , Marguerite de Valois , la Reine Margot .

    Sur la commune de Sallèdes , le château de Lachaux-Montgros se situe à flanc de colline . Il est tombé en ruines au milieu du siècle dernier et actuellement une équipe courageuse a entrepris sa restauration mais la tâche est immense .

    C'est à la fois une forteresse et une construction Renaissance de forte inspiration italienne , en pierre de taille et en briques .

     

     

    Histoire et légende .

     

     

    Histoire et légende .

     

     

    Histoire et légende .

     

     

    Son origine et les étapes de sa construction sont incertaines . Elles  remontent  au Moyen-Age mais le chantier aurait un temps été abandonné .Pour certains ce serait  Catherine de Médicis qui aurait fait reprendre les travaux par des artisans venant d'Italie pour en faire don à Jean de La Guesle , grand serviteur des Valois dans les sphères de la magistrature , de la Guerre et de la diplomatie et peut-être son amant ajoutent certains . En 1575 , ce qui est sûr c'est qu'elle le  confirma dans sa possession du fief de Lachaux .

    Pour d'autres , la famille de La Guesle aurait possédé ce fief depuis le Moyen-Age et c'est l'un d'entre eux qui aurait fait construire ce château .

    Je  vous explique cela parce que , en 1810 , des ouvriers qui refaisaient le pavé de l'église de Sallèdes découvrirent dans l'une de ses deux chapelles un caveau  qui renfermait un cercueil d'étain  , portant la date de 1615 ,  et contenant lui-même un autre cercueil en bois richement sculpté où gisait une femme en robe pourpre et couronnée de fleurs de lys .Le contenu du cercueil ne résista pas à la manipulation ni  au contact de l'air  et  tomba en poussière .

    On pensa qu'il s'agissait de la Reine Margot , décédée en 1615 , qu'un  La Guesle aurait fait transporter là , dans doute conformément à ses dernières volontés . On fit des recherches pour savoir si une dame de cette famille de La Guesle était morte en 1615 , mais on n'en trouva pas trace .

    Et , pour corser le tout , lorsqu' en 1793 , on avait ouvert le tombeau de Marguerite de Valois à Saint-Denis , on l'aurait  trouvé vide . Sa dépouille aurait donc été enlevée antérieurement et par qui ? Et elle aurait voyagé dans le cercueil  en étain jusqu'à ce petit village .Pourquoi là et pas à Usson où elle avait vécu si longtemps ?

    Des historiens sérieux ont réfuté cette thèse mais le mystère demeure et les légendes ont la vie dure . Et n'est-ce pas plus poétique comme cela ?

     

     

    Histoire et légende .

     


    17 commentaires
  •  

     

    Nous sommes toujours dans le Puy-de-Dôme , à une vingtaine de kilomètres de Vichy .

    Nous arrivons par une route en surplomb qui permet de voir l'église , le beffroi et le château .

     

     

    Un petit tour à Chateldon .

     

    Un petit tour à Chateldon .

     

    Un petit tour à Chateldon .

     

    Un petit tour à Chateldon .

    La construction de ce château remonte au début du XIIème siècle .

    Il eut pour occupant en 1433 ,   Rodrigue de Villandandro , un aventurier espagnol , chef d'une bande de routiers , les Ecorcheurs , qui ravagèrent l'Auvergne sous le règne de Charles VII .Une chanson patoise en a conservé le souvenir.En voici la traduction :

     

    "Au temps où Villedandron

    Etait maître de Châteldon

    Les Anglais sont venus chez nous

    Mais ils furent si bien battus 

    Qu'ils n'y sont jamais revenus ".

     

     (Pierre Laval avait acquis ce château et y résidait lorsque le gouvernement de sinistre mémoire était installé à Vichy )

    La période de prospérité de la ville s'étend du XIIIème au XVème siècles :les tanneries , les coutelleries et les papeteries y étaient florissantes et le commerce  aussi . Il y  aurait eu jusqu'à 25000 habitants (de nos jours 773  )

    Mais une épidémie de peste la ravagea en 1348 .Ce qui restait des artisans partirent vers Thiers (couteliers) et Maringues (tanneurs ).

    Elle a conservé des souvenirs de sa prospérité .

     

    Un petit tour à Chateldon .

     

    Un petit tour à Chateldon .

     

    Un petit tour à Chateldon .

     

     

    Un petit tour à Chateldon .

     

     

    Un petit tour à Chateldon .

     

     

    Un petit tour à Chateldon .

     

    Une ancienne maison de vigneron  , très typique.

     

    Un petit tour à Chateldon .

     S'il y avait de nombreux vignerons à Châteldon , je n'oublierai pas de citer  son eau minérale naturellement gazeuse , qui , dit-on , plaisait tellement à Louis XIV qu'il s'en faisait livrer des bonbonnes qui traversaient l'Auvergne  à dos de mulet .

    La source est toujours exploitée de nos jours (3 millions de bouteilles /an , épiceries fines , restaurants de prestige )

     

    En ce début d'automne , les balcons se doraient encore un peu au soleil .

     

    Un petit tour à Chateldon .

     

    Un petit tour à Chateldon .

     

    Un petit tour à Chateldon .

     

     

     

     

     


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique