•  

    A cause du confinement qui a provoqué  du retard , certains petits chemins ont encore échappé - plus pour longtemps hélas-  au fauchage-bille à réro ...Il fallait en profiter ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je n'ai pas légendé ces photos , ce sont des fleurs qui vous sont familières , sauf peut-être celle-ci que j'ai aperçue au bord d'une petite route à proximité d'un village : un seul pied .Comment avait-il poussé là ? Cette fleur m'a intriguée avec ces sortes d'épis incurvés .J'ai eu du mal à trouver son nom :phacélie à feuille de tanaisie .Elle a une délicieuse odeur de miel !

     

     

     

     

    Pardonnez moi si je n'ai pas le temps de laisser de petits mots lorsque je passe sur vos blogs .Je suis plongée dans le désherbage de mes deux grands jardins que j'avais laissés sans entretien  dès avant le confinement faute de pouvoir évacuer les déchets verts : fréquenter la déchetterie toujours bondée sans masque nous semblait imprudent  .Ensuite le confinement n'a rien arrangé , ce qui continue d'ailleurs puisqu'on ne peut avoir de rendez-vous avant la mi -juin -mais le statu quo était devenu impossible , alors on entasse les sacs dont le contenu se décompose et empeste .


    34 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

    A vivre dans son jardin et à s'extasier sur les petites fleurs modestes qui résistent à la tonte , on en redeviendrait presque optimiste et confiant .

    Première reprise de contact avec un supermarché - on a beau habiter la campagne , se fournir directement chez le petit producteur est souvent devenu impossible .

    N'ayant pas trouvé de chariot désinfecté comme annoncé , et aucun ne s'annonçant à l'horizon ,  j'avais dû me résoudre à me contenter de mes sacs ...et je ne voulais pas les poser par terre .

    J'étais chargée , je n'ai plus vingt ans , et je commençais à fatiguer lorsque je suis arrivée à la caisse et la personne  qui me précédait m'a très gentiment cédé sa place .

    J'ai eu le temps de constater dans la file d'à côté  qu'une dame , avec l'autorisation du caissier , avait mis sa petite poussette de marché sur le tapis roulant  pour la vider sans avoir à se se pencher : super l'hygiène !

    Devant  moi , il y avait un trentenaire BCBG .

    En rangeant ses achats avec componction , il a vu que j'étais passée devant .

    Mu comme par un ressort , et  gesticulant de ses petits bras soigneusement musclés, il  a braillé en direction de celle qui m'avait cédé sa place : " Madame , vous avez vu , ON est passé devant vous , ne  vous laissez pas  faire ! "... Un petit exemple banal de la vertu à la Robespierre ...Très à la mode en ce moment , où la délation est monnaie courante !

    Rentrée chez moi , j'ai eu la visite de quelqu'un venu m'offrir ses services pour tailler mes 180 m de pyracanthas : c'est fou ce que cette haie suscite de bonnes volontés - et les devis sont souvent délirants !

    Il était masqué et je l'ai fait entrer pour qu'il me donne une fourchette de prix .

    Alors que j'étais retournée sur mes pas pour fermer le portail ,et que je m'apprêtais à le rejoindre ,  j'ai vu qu'il finissait d'uriner  sur un arbre  ,  qu' il avait ôté son masque  pour   tousser   et  cracher    par terre tout à son aise ...

     

     

     

     

    Anecdotique, direz-vous...Peut-être pas tant que ça, c'est tout un état d'esprit qu'il y a derrière de tels comportements ...

     

     

    Bonne fin de semaine , avec un peu de soleil , si possible !

     

     

     

     

     


    32 commentaires
  •  

    Déconfinement : jour 1 .

     

     

    Déconfinement : jour 1 .

     

     

    Déconfinement : jour 1 .

     

     

    Déconfinement : jour 1 .

     

     

    Déconfinement : jour 1 .

     

     

    Déconfinement : jour 1 .

     

     

    Déconfinement : jour 1 .

     

     

    Déconfinement : jour 1 .

     

     

    Déconfinement : jour 1 .

     

     

    Déconfinement : jour 1 .

     

     

    " Le pessimiste se plaint du vent , l'optimiste espère qu'il va changer , le réaliste ajuste ses voiles ."  (W.A.Ward

     


    29 commentaires
  •  

    Le sycomore .

     

     

    Le sycomore .

     

     

    Le sycomore .

     

     

    Le sycomore .

     

     

    Le sycomore .

     

     

    Le sycomore .

     

     

    Le sycomore .

     

     

     

    Le sycomore .

     

     

    Le sycomore .

     

     

    Le sycomore .

     

     

    Le sycomore .

     

     

    Le sycomore .

     

     

    Le sycomore .

     

     

     

    Le sycomore .


    20 commentaires
  •  

    Les nouvelles feuilles de l'hibiscus , avec la sécheresse , avaient du mal à grandir mais ce terrain de jeux tout neuf semblait idéal à deux adèles qui marivaudaient  au soleil de midi . Monsieur approchait , Madame esquivait mais se reposait tout près ... Leur ballet était très gracieux à observer et les figures en étaient si rapides que je n'ai pas pu  photographier ensemble les deux insectes en grand émoi ! La scène a duré , duré ...et puis les deux ont disparu soudain  sans que rien ne se soit encore passé !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     A l'autre bout du jardin  , dans  la haie de pyracanthas  , sur une grappe de fleurs qui ne sentent franchement mauvais , les cétoines , pas à ça près , ne procédaient pas avec autant de délicatesse !

    Monsieur s'approche sans hésitation tandis que madame , imperturbable , continue à se délecter  .Il s'installe posément sans rencontrer de résistance tandis que l'élue continue son repas ! Et le scénario se répète là où les fleurs sont les plus denses dt que le soleil est là !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    21 commentaires