• C'est un joli mot ...

    Donnons lui corps en suivant  les consignes à la lettre .

    Ne manquons pas de respect envers ceux qui travaillent à notre survie et à notre subsistance .Ne soyons pas irréfléchis , égoïstes , bêtement frondeurs !

    Certes , le confinement est beaucoup plus difficile pour beaucoup , de par leurs conditions de logement ou leurs difficultés familiales , et ils sont à plaindre... Mais la sortie du cauchemar est à ce prix ...

    Une sorte de fraternité nous unit tous de par le monde devant cet ennemi inconnu surgi soudain et si avide de nos vies ...

    Parions sur l'intelligence pour trouver le remède !

    Parions sur la Vie !

     

    Résilience .

     

     

    Résilience .

     

     

    Résilience .

     

     

    Résilience .

     

     

    Résilience .

     

     

    Résilience .

     

     

     

    Résilience .

     


    23 commentaires
  •   

     

    Mon blog restera muet jusqu'en début de semaine prochaine et j'espère qu'alors se dessinera une lueur d'amélioration  dans cette tragédie ...

    Tant il est difficile de détacher ses pensées de ceux qui sont malades , endeuillés , anxieux pour les leurs - et de tous ceux qui combattent ce fléau au péril de leur vie....Je me sens trop ...décalée .

    Mais je continue à visiter ceux qui publient !

    Prenez bien soin de vous ...

     

     

     


    27 commentaires
  •  

    L'église tout là-haut perchée

    Sur le roc est arc-boutée .

    Son toit de lauzes fait le gros dos

    Parmi les tombes de l'enclos.

     

    A son chevet l'ancien château

    Jadis protecteur du hameau

    N'est que pans de murs éboulés

    Sur des herbes échevelées .

     

    De l'enclos, la porte rouillée

    S'entr'ouvre à demi-dégondée

    Sur des tombes à l'abandon 

    Moussues , envahies de chardons .

     

    Tout est oubli , désolation...

    Des croix , les noires inscriptions 

    S'effacent , érodées par le vent .

    Pres du seuil une vieille attend...

     

    Et c'est en vain que dans le vent

    la cloche grêle sous l'auvent

    Lance son appel monotone

    En cette matinée d'automne ...

     

     

    Mon père avait écrit cela   il y a longtemps , à son arrive dans la région .Il avait été frappé par l'état d'abandon de certaines petites églises de campagne , haut perchées souvent , et situées dans des paysages austères comme il les aimait ..

    Depuis , beaucoup ont été restaurées . Celles qui ont gardé leur cimetière vont s'animer un peu dans les premiers jours de novembre et les fleurs viendront y apporter quelques touches de couleur sur les tombes pas assez vieilles pour ne plus avoir de visiteurs .

     

     

    Creste (63)

     

     

     

     

    Le Chastel (63)

      

     

     

    Colamine (63)

     

     

     

     

    Saint - Hérent (63)

     

     

      

     

    Dauzat-sur-Vodable  (63)

     

     

     

     

     

    Le temps qui passe ...

     

     


    26 commentaires
  •  

    Un 15 août pa comme les autres (suite) .

     

    Je vous remercie  pour vos  petits mots qui m'ont fait chaud au coeur ...

    Il y a une amélioration  mais la guérison totale n'est pas encore là . C'est long , mais pas étonnant vu la gravité de cette maladie quand on ne consulte pas dès les premiers signes ...

    Je manque d'éléments de comparaison , ne connaissant personne qui ait développé cette pathologie ...

    A bientôt ...

     

     

     


    26 commentaires
  •  

     

     

    Je vous ai fait faux bond tous ces temps-ci ...

    Mon fils est tombé gravement malade la veille... du 15 août avec des symptômes d'emblée  inquiétants .

    Médecin traitant en congé de maladie .

    Services d'urgence du CHU en grève ...

    Bref , des conditions que je ne souhaite à personne .

    Diagnostic du généraliste vers lequel il a été dirigé : pneumonie + pleurésie  .

    J'ai vécu dans l'inquiétude , pour ne pas dire l'angoisse , ce quinze août et les jours qui ont suivi , et dans une solitude totale à cause des vacances .

    Mon mari était médecin , j'étais toujours rassurée , j'avais les explications , je pouvais savoir si les choses évoluaient normalement ou pas ...Là , je ne peux m'appuyer sur rien .

    Si je vous raconte tout cela , c'est que la photo n'est pas totalement étrangère à cette catastrophe .

    Les jours précédents , en pleine forme , il avait fait des photos d'oiseaux avec un objectif très lourd et dans des postures à se rompre le dos  . Lorsqu'elles sont survenues , il avait attribué ses douleurs thoraciques à cet exercice , d'autant qu'il ne toussait pas ...

    Comment est-il possible d'avoir une pneumonie en plein été ? Une  clim , je suppose ...

     

     


    24 commentaires