•  

     

    Sans paroles .

     

     

    Sans paroles .

     

     

    Sans paroles .

     

     

    Sans paroles .

     

     

    Sans paroles .

     

     

    Sans paroles .

     

     

    Sans paroles .

     

     

    Sans paroles .

     

    " Les animaux sont mes amis  et je ne mange pas mes amis . " G.B.Shaw .

     

    " Nous ne pouvons pas avoir deux coeurs , un pour les animaux , un autre pour l'homme .Dans la cruauté envers l'un ou l'autre , il n'y a aucune différence sauf pour la victime " . Lamartine .

     

     

     


    31 commentaires
  •  

     

    Rosa , rosa , rosam ...

     

    J'ai entendu à la radio que l'enseignement du grec et du latin au lycée serait menacé en France...

     

    Cela m'a rappelé une anecdote...

    Quand j'étais en 4ème , il fut décidé d'agrandir mon lycée et d'en  transférer une partie à l'autre bout de la ville dans un immense bâtiment.

    En un premier temps , seul l'internat fut transféré , si bien que les internes étaient obligées , après le dîner , de traverser la ville : très agréable sous la pluie , l'orage ou la neige . Nous gagnions nos pénates nocturnes en longues processions de fourmis et personne ne récriminait .

    A ce régime-là , les internes étaient défavorisées pour la préparation des devoirs .Or , nous avions des compositions dans chaque matière tous les mois , un classement rigoureux . Pas de vacances en février , 2 jours à la Toussaint.

    Cette année -là , notre prof de latin nous donnait des tartines à traduire et elle était à cheval sur la discipline...

    Beaucoup avaient déjà quitté le navire des latinistes et cette année -là nous n'étions dans mon dortoir que 2 à poursuivre l'aventure du latin . 

    Un soir que nous n'avions pas réussi à tout traduire pour le lendemain , nous nous sommes concertées pour y arriver quand même.

     Nous avons emporté chacune notre gros dictionnaire Gaffiot , et alors que tout le monde dormait du sommeil du juste , nous sommes allées ...dans les WC terminer notre chef d'oeuvre .

    Chacune installée sur son trône et bénéficiant de la lumière de cet endroit charmant .

    Je dois dire que nous étions allée chercher dans nos casiers des biscottes et de la confiture...Pour la Guerre des Gaules ,il fallait bien des munitions ! Mais Jules César résistait et il se faisait très tard lorsque la pionne , ayant éprouvé un petit besoin - incident sur lequel nous n'avions pas compté - fit irruption dans cette étude parfumée .

    Ce fut le scandale et nous dûmes regagner vite fait notre lit sous les glapissements .

    Le lendemain , le verdict tomba :nous fumes "collées" pour tout le week-end  !

    Pas rancunière , j'ai continué des études de latin en faculté et me suis rendu compte combien ce pouvait être passionnant : une littérature et une histoire très riches - et une partie précieuse  de nos racines culturelles .

    Mais il y a une manière de l'enseigner , tout est là , et j'espère qu'on trouvera une solution intelligente pour (re) donner à cet enseignement la place qu'il mérite .

     

     

    Rosa , rosa , rosam ...


    14 commentaires
  •    

    Souvenirs ... de saison .

     

     

     

    Souvenirs ... de saison .

     

     

     

    Souvenirs ... de saison .

     

     

     

    Souvenirs ... de saison .

     

     

     

    Souvenirs ... de saison .

     

     

     

    Souvenirs ... de saison .

     

     

     

     

     


    15 commentaires
  •  Une photo jaunie et un petit texte que j'ai conservé s'y rapportant : les enfants , dont le regard est encore  tout neuf , ont l'art du portrait .

     

     

    Portrait .

     

     

    Portrait .

     

    (clic gauche sur le texte pour le lire ) 

     


    12 commentaires
  •  

     

    Ados.

     

     

     

    A cet âge ,  de nos jours ,la vie s'étend à perte de vue ,avec tant de possibilités pour la remplir ! Quoi qu'en disent les pessimistes  et les passéistes , c'est ma-gni-fique !

     

    NB : seul et unique petit dessin fait par ordinateur :je n'ai pas récidivé !


    14 commentaires
  •  

    En fouinant dans mes tiroirs,j'ai retrouvé un petit "billet d'humeur" qui m'avait bien fait rire et qui me produit toujours le même effet,des années après !

    Mon fils venait tout juste d'apprendre à lire et à écrire et il lorgnait souvent en direction de la machine à écrire pour y essayer en douce ses nouveaux talents.

    Il avait découvert à la même époque les saucissons du terroir,roulés dans la cendre . Ceci explique sans doute en partie cela...

    J'ai juste effacé le nom de la marque...

     

    Pour rire un peu


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique