•  

    Le décor : un vieil abri de jardin dont la porte baille dans sa partie supérieure .

    Là-dedans , une étagère : dessus  divers petits outils désaffectés  et une pile de gants de jardin .

    Il y a quinze jours , j'ai eu la stupéfaction de voir trônant sur cette pile ...un nid .

    Je crus que mon fils l'avait déposé là après l'avoir trouvé à terre et je m'approchai pour l'examiner de plus près .

    Surprise : le nid était  profond , bien garni de duvet et dedans ... il y avait cinq petits oeufs blancs ! Je ne m'attendais pas à cela en juillet ...

    Je suis vite sortie et j'ai doucement repoussé la porte , veillant bien à l'entrebâillement et décidée à ne plus pénétrer dans cet abri avant quelques semaines  .

    Mais il y a quatre jours , ne voyant pas d'allées et venues  , je me suis risquée à aller vérifier qu' un prédateur n'était pas passé par là .

    Tout était silencieux et , tout au  fond du nid , il y avait une petite masse brune qui palpitait et où se dessinait très vaguement le contour de deux becs ...

    Rassurée , je suis sortie .

    Hier , je me suis mise à l'affût pour essayer de voir de quels oiseaux il s'agissait .

    C'était en début d'après-midi , quand le soleil tape fort .

    A peu près toutes les 10mn , un parent arrivait avec sa becquée .

    Mais il y a là deux "personnalités " très différentes : l'un s'engouffre résolument par l'entrebâillement  et ressort quelques brefs instants après , vif comme l'éclair . L'autre est beaucoup plus prudent .Il se pose sur une tuile , observe , avance sur une autre tuile , observe encore .Enfin , dernière halte sur le haut de  la porte avant d'entrer...Et pfftt ! mission accomplie ...

    C'est celui-ci que j'ai photographié , de très loin bien sûr : si je m'approche , l'oiseau s'envole avec la becquée et met du temps à revenir !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il s'agit d 'un couple de rougequeues noirs et c'est vraisemblablement la femelle que j'ai photographiée .

     

     

     

     


    29 commentaires
  •  

    Version auvergnate , Limagne - sud .

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Oh! On a déjà tout sali !

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Ici , c'est notre coin à nous les mésanges ...Mais où sont passées les autres ?

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Qu'est-ce que c'est bon quand l'eau est toute propre et que personne ne s'y est encore baigné !

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Moi je suis timide, quand je me risque à venir manger , il n'y a plus rien !

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Moi je suis tout seul de mon espèce ici mais je m'en moque , je suis assez culotté !

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Les oranges , c'est bien bon aussi de temps en temps ! Les autres ne savent pas ce qui est bon !

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Combien est-on ce matin , Neuf, comme d'habitude ?

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Hum !!! C'est bien meilleur que les graines !

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Dommage que je n'en trouve pas d'autres  !

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Qu'est-ce que tu dis ?

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Et le réchauffement climatique dans tout ça ? J'en ai le tournis quand j'y pense !

     

     

    Toutes ces photos sont faites à travers la vitre - et de la cuisine , ce qui n'arrange rien !

     

     

     


    26 commentaires
  •  

    Il faut prendre son ticket !

     

     

    Il faut prendre son ticket !

     

     Restera-t-il  encore quelque chose à se mettre dans le bec  pour les moineaux , les mésanges et le rouge-gorge  , après que les 12 colombes et les 10 étourneaux se seront gavés ?

     


    11 commentaires
  •  

    C'était au début août .

    La sérénité semblait régner sur l'étang , comme ici en fin de journée où les bernaches tenaient conseil avant de s'envoler bruyamment .par petits groupes bien décidés .  .

     

    La menace .

     

     

     

    La menace .

     

     

    Le héron rêvassait , comme   souvent , immobile sur cette branche ...

     

     

    La menace .

     

     

    Mais les milans étaient omniprésents , et  à toute heure du jour ...

     

     

    La menace .

     

     

    La menace .

     

     

    La menace .

     

     

    Pas rassurant pour les  grèbes  devant sans cesse nourrir leur portée piaillante de faim .

     

    Finie l'insouciance du printemps où ils se régalaient en toute quiétude .

     

     

    La menace .

     

     

    Contrairement aux parents  bernaches qui restent solidaires et ne se lâchent pas d'une palme , les grèbes - du moins ceux que j'ai observés là, se relayaient dans cette tâche de nourrissage .

     

     

    La menace .

     

     

    Un seul est présent , et tandis qu'il plonge pour pêcher , les petits restent seuls et continuent à avancer sur l'eau avec une vélocité surprenante . Ainsi isolés , ils  deviennent   une proie idéale pour les milans  planant  au-dessus de l'étang .

     

     

    La menace .

     

     

    Un soir , l'adulte revenait  de sa fructueuse plongée et  rejoignait à peine sa progéniture quand l'un des rapaces  piqua  sur elle ...

    A mon grand soulagement , la petite troupe a plongé,  les petits malgré leur inexpérience et quelques instants plus tard , tout le monde état là ,  au complet !

     

     

    La menace .

     

     

    La menace .

     

     

     


    21 commentaires
  •  

    Ces temps-ci , au bord de l'étang et dans le chemin qui y conduit , j'entendais les guêpiers sans réussir à en voir un seul : je me trouvais minable , c'était frustrant !

    Et puis , par hasard , sur un chemin voisin  , j'en ai vu une dizaine sur les fils électriques  ...Une famille à surgi à vélo , hurlant à  qui mieux mieux sa joie d'être e n vacances  et les oiseaux se sont envolés pour ne plus revenir ...

    Une autre fois peut-être ...

    Mais ce que je voudrais , c'est les observer  dans un environnement plus naturel ... ...

     

    Les guêpiers .

     

     

    Les guêpiers .

     

     

    Les guêpiers .

     

     

    Les guêpiers .

     

     

    Les guêpiers .

     

     

    Les guêpiers .

     

     

     

     


    12 commentaires
  •  

    Ambiance du soir  -2

     

     

    A l'autre extrémité de l'étang évoluent deux familles de grèbes  , avec des petits d'âges différents de quelques jours :dans l'une ils nagent comme des grands ...

     

     

    Ambiance du soir  -2

     

     

    Dans l'autre , ils préfèrent encore  le dos des parents 

     

     

    Ambiance du soir  -2

     

     

    Même s'ils s'aventurent aussi tout à côté ...

     

     

    Ambiance du soir  -2

     

     

    Mais voilà , les parents des plus jeunes ne supportent pas la promiscuité et ils ont immédiatement ouvert les hostilités 

     

     

    Ambiance du soir  -2

     

     

    Les autres n'ont pas voulu perdre la face tout de suite ...

     

     

    Ambiance du soir  -2

     

     

    Et là , Crac ! ma batterie n'a plus rien voulu savoir ! C'était ma chance habituelle ...

    Le temps que je la change , le pugilat , très bref mais bruyant , à grand déploiement d'ailes et protestations , était terminé ! L'un des deux couples s'est enfui et j'ai été surprise par la vélocité des petits ...

    Les parents des plus jeunes étaient désormais les maîtres des lieux.

    Il ne leur  restait plus qu'à rassurer leur  petit monde ...

     

     

    Ambiance du soir  -2

     

     

     

     


    19 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique