• Un monument aux Morts , parmi tant d'autres ... C'est celui de Royat ( 63 ) , sur la hauteur , un peu à l'écart , pour qu'on puisse s'y recueillir ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cette célébration du centenaire de l'Armistice du 11 novembre 1918 nous concerne tous . Tous nous avons des grands-pères ou arrière-grands pères  qui furent des soldats de cette guerre si abominable .

    Ils nous ont laissé des lettres , des écrits qui nous permettent d'imaginer leur enfer .

    Voici , en hommage à tous ces hommes , quelques extraits du  récit de mon grand-père :  le quotidien de ces héros .

     

    "Le soir , notre bataillon reçut l'ordre d'attaquer . A neuf heures , nous commençons à avancer par une nuit très claire . Nous rampons dans un champ de luzerne dont la rosée nous trempe jusqu'aux os . Un silence ! On jurerait que nous n'avons personne devant nous .

    Tout à coup , le tic-tac d'une mitrailleuse . Autour de nous le miaulement rageur des balles qui passent par milliers . Nous avançons toujours à plat-ventre .

    Le capitaine est en avant , debout , calme . Un chien blanc passe devant nous dans l'ombre . Un hurlement de douleur . Le malheureux chien est la première victime .

     Les balles arrivent maintenant de plus en plus denses . Plusieurs mitrailleuses crachent sans arrêt . Mon voisin , légèrement en avant , se dresse soudain , comme mû par un ressort , puis retombe sur moi en disant : "Ah! ". Pour me dégager , je le saisis par la tête : il est mort . Jamais je n'oublirai son cri déchirant .

    Maintenant des obus de 77 ! Ils éclatent autour de nous avec un bruit métallique . C' est bientôt un fracas épouvantable .

    Un adjudant couché près de moi reçoit une balle qui le traverse de l'épaule au talon et coupe en même temps la courroie de ma gamelle . Un sergent prend le commandement de la section . Il est frappé à son tour .Deux autres officiers qui lui succèdent en quelques minutes , subissent le même sort .C'est intenable .

     

     

    On crie à tue-tête , pour se griser , pour faire peur à l'ennemi, avec l'espoir qu'il va se sauver peut-être . Un obus éclate tout près , dans un éclair. On ferme les yeux , on hésite l'espace d'une seconde, puis heureux de n'être pas touché , on avance en criant plus fort...Voici les barbelés ennemis, on enjambe... Ah saleté !...On se décroche , on s'arrache . Une mitrailleuse est là qui crache...Encore un pas , une grenade jetée , un saut dans un trou sombre , puis plus rien .

    Plus rien qu'une joie féroce , animale , immense , d'être là , vivant...Pendant quelques minutes , c'est de la folie...vous êtes mouillés jusqu'aux os , vous avez du sang partout sur vous...Bah , ça ne compte pas , on les a eus !

     

     

    Dans la vie civile , on reste évanoui pour la moindre blessure .J'ai vu là-bas des hommes , le ventre ouvert , maintenir leurs entrailles à deux mains et se sauver , tomber , se relever encore...J'ai vu un homme traînant sa jambe fracassée se servir de son fusil comme d'une béquille et courir vers la délivrance ...

     

     

     


    15 commentaires
  •  

    Nous ne sombrons véritablement dans le gouffre  de la mort que le jour où notre visage ,  notre regard , notre voix , notre silhouette , notre chaleur n'habitent plus l'esprit ni  le coeur de personne et tous les chrysanthèmes du monde n'y peuvent rien changer...

    Viendra le jour où avec un peu de chance un lointain descendant viendra noter  notre nom dans une généalogie où notre vivant sera résumé en quelques sèches  dates: naissance , mariage(s), venue au monde d'enfants , mort ...

     

     

     

     

     

     

     

     

    Toussaint .

     

     

     

     

     

     

     

    Il faut tout de même avancer malgré nos angoisses et (ou) nos deuils . L'humour est un bon bouclier contre les bourrasques de cafard .

    On peut chanter avec Brassens Trompe -la-Mort  , Le Testament , Oncle Archibald , la Ballade des Cimetières , et surtout La  Supplique pour être enterré à la plage de Sète ...

    Ce qui n'exclut pas pour autant Schubert ...

     

     


    16 commentaires
  •  

     

    Joyeuses Pâques !

     

     

     


    12 commentaires
  •  

     

    Bonne Année !


    26 commentaires
  •  

     

    Je vous remercie tous des voeux que vous avez si joliment exprimés et vous souhaite à mon tour une belle année 2017 : qu'elle soit le plus possible conforme à vos aspirations les plus vives, pour vous-mêmes et pour tous ceux dont le bonheur vous est précieux , et ceci dans un monde en progrès vers plus de tolérance ,  de respect de la vie et de sincérité  dans l'engagement de respecter l'environnement !

     

     

     

    Et ..."Bonne année à toutes les choses au monde , à la mer , aux forêts, 

    Bonne année à toutes les roses que l'hiver prépare en secret !" ( Rosemonde Gérard )

     

     


    29 commentaires
  • J'ai cueilli ce matin les toutes dernières fleurs de mon jardin pour vous souhaiter à tous de retrouver aujourd'hui un peu de votre âme d'enfant pour vivre une très belle journée de Noël , joyeuse , tendre et confiante !

     

     

    Joyeux Noël !


    29 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique