•  

    A la recherche des insectes le long d'un  sentier en bordure d'Allier , que l'on ne voit que par de rares trouées , mais qu'on entend en contre-bas .

    De part et d'autre , tout est envahi par la renouée du Japon , qui gagne chaque année du terrain sur les orties et  les quelques broussailles .

    Là où il y a des arbustes malingres  , il pleut des gouttes poisseuses qui proviennent des sécrétions des cicadelles que le vent , toujours présent à cet endroit  fait tomber .La végétation en ce moment est maculée de pollens .Des promeneurs ont trouvé intelligent de massacrer par endroits la renouée : elle repoussera de plus belle , et en attendant , c'est sinistrement laid  !

    En cherchant avec constance et application , on trouve encore quelques insectes sur ce parcours ...Moins d'espèces et en nombre réduit .

    Il faut tenir les tiges sur lesquelles ils se posent à cause du vent et le résultat s'en ressent !

    Voici quelques calopteryx , pas trop sauvages ...

     

     

     

     

     

     

     

     


    20 commentaires
  •  

    Hier,  au bord d'une petite route en bordure d'étang : inspection es ombellifères et les orties qui n'ont pas encore été fauchées à la recherche d'hypothétiques insectes .

    Pas un seul papillon , quelques taupins      

     

     

     

     Des  pisaures  (mirabilis ) 

     

     

     

     Quelques empis...

     

     

    C'était tout : rien d'emballant .

    Et soudain ceci .

     

     

    ??? 

     

     

     

     Cela ressemblait à un empis mais ...

     

     

    Au retour , recherche -

    Pas facile quand on n'a aucune piste ...

    Il devait effectivement s'agir d'un empis , mais atteint par un champignon , Enthomorpha muscae , qui s'attaque aussi aux mouches domestiques qu'il envahit  , les condamnant en quelques jours.

    Les corps contaminés  se couvrent d'un duvet cotonneux .Quand les spores entrent en contact avec le corps de l'hôte , elles  pénètrent à l'intérieur , émettant des filaments qui passent à travers les parties molles . Selon Wikipedia "après la mort de l'insecte , le responsable s'extériorise en élaborant un halo mycélien externe autour du cadavre , immobilisé , collé à une vitre par exemple .

     

    Bon dimanche ! 

     

     

     

     

     


    12 commentaires
  •  

     

    Déjeuner sur l'herbe...

    A deux , c'est mieux , et on peut se faire des confidences ! !

     

     

     

    Déjeuner sur l'herbe...

    Il faut manger des légumes les enfants !


    12 commentaires
  •  

    Joli mois de mai ?

     

     

    Joli mois de mai ?

     

     

    Joli mois de mai ?

     

     

    Joli mois de mai ?

     

     

    Joli mois de mai ?

     

     

    Joli mois de mai ?

     

     

    Joli mois de mai ?

     

     

    Joli mois de mai ?


    24 commentaires
  •  

    Tirée à quatre épingles .

     

    Un grand parc  bordé d'une haie d'arbustes en fleurs ...

    Un délicieux parfum de lilas .

    Un beau soleil à peine voilé , une température très douce , le calme , l'air pur ...mais pas d'insectes ou si peu ...

    Et soudain mon regard est tombé sur cette coccinelle .

    Je croyais qu'elle allait s'envoler...

    Mais non , elle remettait tranquillement de l'ordre dans ses dessous ...

     

     

    Tirée à quatre épingles .

     

     

    Tirée à quatre épingles .

     

     

    Tirée à quatre épingles .

     

     

    Tirée à quatre épingles .

     

     

    Tirée à quatre épingles .

     

     

    Tirée à quatre épingles .

     

     

    Tirée à quatre épingles .

     

     

    Tirée à quatre épingles .

     

     

     


    21 commentaires
  • Il m'arrive souvent de partir pour une destination X et de me retrouver  assez loin de là ...et à une heure où les contre-jours sont assassins !

    J'étais partie pour la Zone Verte du lac d'Aydat mais il y avait un monde fou ...

    J'ai obliqué  jusqu'à Compains ...

     

     

    Quitte à avoir un arbre bien droit et tout le reste subtilement de travers , j'y suis allée carrément et j'ai opté pour le fish-eye - une fois n'est pas coutume !

    Constatant combien en altitude la végétation était en retard , je me suis souvenue que je n'avais jamais vu au printemps le monastère orthodoxe qui se trouve à La Traverse près de Marcenat ( Cantal ) , complètement isolé , comme hors du temps , au bout d'une petite route où il n'est pas possible  de se croiser Aucun bruit humain , aucun signe de vie . Le chant d'un coucou et le tintement de clarines au loin ...Quel plaisir , un tel calme ...

     

     

     

     

     

     

    En rebroussant chemin , ces imposants  chevaux et moi , nous nous sommes fait des civilités ...

     

     

     

     

    Les hasards du retour m'ont fait passer par Montgreleix :  j'ai aperçu une belle église et je me suis donc arrêtée dans ce village .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Renseignements pris , ce petit village de  42  habitants ( en 2015, ) est le plus haut du Cantal (1250m) .

    En 1884 , un incendie l'avait ravagé et dévoré 60 maisons ...L'église avait elle aussi été très endommagée .

    Elle a cependant conservé son remarquable retable baroque .

     

     

     

     

    Les grives picorant le raisin apportent beaucoup de vie à ce décor .

     

     

     

     

     

     

     


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique