•  

    Version auvergnate , Limagne - sud .

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Oh! On a déjà tout sali !

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Ici , c'est notre coin à nous les mésanges ...Mais où sont passées les autres ?

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Qu'est-ce que c'est bon quand l'eau est toute propre et que personne ne s'y est encore baigné !

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Moi je suis timide, quand je me risque à venir manger , il n'y a plus rien !

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Moi je suis tout seul de mon espèce ici mais je m'en moque , je suis assez culotté !

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Les oranges , c'est bien bon aussi de temps en temps ! Les autres ne savent pas ce qui est bon !

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Combien est-on ce matin , Neuf, comme d'habitude ?

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Hum !!! C'est bien meilleur que les graines !

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Dommage que je n'en trouve pas d'autres  !

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Qu'est-ce que tu dis ?

     

     

    Les hôtes du jardin .

    Et le réchauffement climatique dans tout ça ? J'en ai le tournis quand j'y pense !

     

     

    Toutes ces photos sont faites à travers la vitre - et de la cuisine , ce qui n'arrange rien !

     

     

     


    22 commentaires
  •  

    La galerie de l'étage porte elle aussi l'empreinte de Rigaud  avec ces peintures murales représentant une ville portuaire , souvenir des nombreuses missions de Rigaud en tant qu'ambassadeur et fin négociateur . Ces peintures ont  été réalisées sur deux murs en angle droit . S'agit-il de la même ville ?Et dans ce cas , Rhodes ?C'est en tout cas une hypothèse . Le reste des peintures a probablement disparu , peut-être y avait-il d'autres villes , séparées par de la végétation .

    Intérieur du château de Villeneuve- Lembron .Suite et fin .

     Mur du fond

     

     

    Intérieur du château de Villeneuve- Lembron .Suite et fin .

     Détails .

     

     

     

    Intérieur du château de Villeneuve- Lembron .Suite et fin .

    Mur latéral 

     

     

    Intérieur du château de Villeneuve- Lembron .Suite et fin .

     Mur latéral (suite)

     

     

    Pour ce qui est des appartements nous n'avions que quelques instants pour prendre des photos puisqu'en principe elles sont interdites . C'était au cours des Journées du Patrimoine , la visite était gratuite , je ne sais pas ce qu'il en est en temps normal , quand la visite est payante et complète ) .

     

    Intérieur du château de Villeneuve- Lembron .Suite et fin .

     La cuisine 

     

      

    Dans les pièces d'apparat et les chambres , il se mêle dans la décoration  la marque des deux familles qui entrèrent successivement en possession du château après la mort du dernier descendant en ligne directe de Rigaud.

     

    A Gaspard de Montmorin à qui échut le château au début du XVIème siècle on doit ce qui reste  des peintures murales qui devaient revêtir la plupart des  murs . Il en subsiste dans les embrasures des fenêtres ,  c'est  prodigieux et vaut la visite .  Les sujets mythologiques y abondent , ainsi que des grotesques  à l'imitation de l'Antiquité . On aimerait s'y attarder et les voir dans le détail .

     

     

    Intérieur du château de Villeneuve- Lembron .Suite et fin .

     

     

    Intérieur du château de Villeneuve- Lembron .Suite et fin .

     

     

    Intérieur du château de Villeneuve- Lembron .Suite et fin .

     

     

    Intérieur du château de Villeneuve- Lembron .Suite et fin .

     

     

    Intérieur du château de Villeneuve- Lembron .Suite et fin .

     

     

     

    Mi - XVIIème siècle ,  Isaac Dufour , Trésorier général ,  acheta le château et le mit à la mode d'alors ( décoration des plafonds ,  des cheminées , revêtements des murs avec des lambris ) .

     

     

    Intérieur du château de Villeneuve- Lembron .Suite et fin .

     

     

    Intérieur du château de Villeneuve- Lembron .Suite et fin .

     

     

    J'allais oublier  une belle tapisserie relatant le mariage de Rigaud . En voici un fragment :

     

     

    Intérieur du château de Villeneuve- Lembron .Suite et fin .

     

     

     

    L'intérieur  de ce château contient encore beaucoup de choses intéressantes à voir...A vous de les découvrir si vous passez par là !

    J'espère ne pas vous avoir trop pris la tête avec cette (trop?) longue visite !

     

     


    17 commentaires
  •  

    Retour au château de Villeneuve-Lembron pour une visite de l'intérieur .

    Les photos sont interdites .

    Ce jour-là (Journées du Patrimoine ) la guide s'est laissée un  peu fléchir et a autorisé quelques clichés , au compte-gouttes .

    Du temps de la prospérité du château , trois familles s'y sont succédé et chacune s'y est suffisamment plu pour désier y laisser son empreinte , notamment dans la décoration , selon sa personnalité mais aussi les goûts de l'époque .

     

    A Rigaud d'Aureille nous devons  le décor des galeries du corps de logis (rez-de-chaussée et étage ).

    Dans  la galerie du rez-de-chaussée  il   exprime sa verve et sa  philosophie de la vie . .

    En arrivant on remarque d'abord l'importance du thème cynégétique , la chasse étant alors  un loisir seigneurial de choix !

    Près de la porte de la chapelle , un chasseur dans un bois sur fond de ville .

     

     

     

     

     Puis plusieurs têtes d'animaux sculptés , en bois , surmontées de vraies cornes  : ramures de cerf (dont une offerte par l'Empereur Maximilien lors d'une ambassade de Rigaud en Allemagne au début du XVIème siècle ) , massacre d'élan ( souvenir des voyages de Rigaud ) , bois de bouquetins  .

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mais c'est le décor peint qui retient  l'attention  . Il s'accompagne de cartouches où sont inscrites en lettres gothiques des réflexions sur la vie et des conseils de sagesse dictés par l'expérience  .

    Un astrologue , personnage très précieux  à cette époque . On remarque l'astrolabe  et la sphère armillaire servant à déterminer la position des astres .

     

     

     

    Le portrait de Rigaud lui-même , le Maître d'Hôtel ( = conseiller) de quatre rois, assis sur une cathèdre et coiffé d'une cramignole , avec à côté un cartouche "Vous qui à la cour servez , entendez mon enseignement , oyez, voyez , souffrez, taisez et vous portez courtoisement , faites bien , servez loyaument et celui qui grace y aura acquière un lieu secrètement pour aller quand la Cour faudra.Vous devez bien considérer que la Cour faut soudainement ou par mort ou par trop y avoir de gent ou par rapport fait faussement.mais quand la Cour se restreindra, le temps s'en va , bien le savez , et grâce fault soudainement , le futur regarder devez , Que vous ne soyez indigent , car s'l vous vient quelque accident , cas pourvu vous secourra et direz "J'ai un logement pour aller quand la Cour faudra ". Toujours d'actualité , non ?

     

     

     

     

    Enfin , les célèbres dits de la Bigorne et de la Chiche Face.

    La Bigorne est une sorte de tigre , un monstre pléthorique  , et on le serait à moins : pensez donc ,  la nature l'a  ainsi fait qu'il se nourrit exclusivement des hommes que leur épouse  fait tourner en bourrique  ! 

     

     

     

    Le cartouche à gaucher exprime la prière qu'un mari souffre-douleur adresse à la Bigorne pour qu"elle mette fin à ses souffrances en le dévorant illico !

     

     

    Un peu plus loin ,  , la Chiche Face , plutôt loup-garou , est décharnée  à faire peur , C'est une évidence , elle ne mange que les femmes qui filent doux devant leur seigneur et maître !

     

     

      

     

    Et le cartouche exprime les angoisses de la bête  : "Des ans il y a plus de deux cent que ceste tiens entre mes dents et  je n'ose l' avaler de peur de trop longtemps jeûner car deux mille ans ai esté sans avoir jamais trouvé de proie !"

     

     

     

     

    On s'est demandé si Rigaud avait des raisons particulières d'être misogyne mais rien dans ce que nous savons de sa biographie  ne permet de le dire Il s'agit simplement d'un thème populaire à l'époque , mentionné dans plusieurs écrits du XVIème siècle et illustré aussi au château du Plessis-Bourré dans le maine-et-Loir .

    Des commentateurs voient dans ce choix l'expression satirique d'une pensée philosophico - politique : une mise en garde contre une "rupture des rapports hiérarchisés et de l'ordre social".

    Reste que dans ce cas, la femme  est considérée comme quelqu'un que sa nature destine à obéir ! Conséquence de la manière dont elle a été créée, à partir d'une côte d'Adam , et de son rôle dans la commission du péché originel ?

     

     

     

     


    22 commentaires
  • Savez-vous ce qui se cache derrière ce joli nom ?

    L'autre jour, je cuisinais du poisson ,ce qui m'arrive rarement : je ne consomme plus de viande , et du poisson de moins en moins .

    Après avoir lavé un filet, apparemment très frais et bien blanc , je remarquai en le séchant une sorte de petit hématome .

    Passant le doigt dessus , je ne sentis aucune protubérance particulière mais , par précaution , je décidai d'inciser cet "hématome".

    Avec la pointe du couteau , je mis en évidence et j'extirpai une sorte de fil gris-rosé que je déposai sur le papier absorbant pour l'examiner de plus près . Et là...,j'eus la surprise de voir la "chose " ...se tortiller et se rouler en boule !

    Evidemment , je remballai le poisson et son hôte pour le rapporter vite fait au vendeur afin qu'il avise ... Et cela après avoir cherché sur le Net ce dont il pouvait s'agir .

    C'est un anisakis , nématode de la famille des Ascaridida , qui peut provoquer des chocs anaphylactiques et des lésions digestives très graves .

    Quand je pense que certains consomment du poisson cru ou simplement mariné ...


    30 commentaires
  •  

     

    Ce sont celles du château de Villeneuve-Lembron (63).

    Je vous ai déjà parlé de ce château  qu'a fait construire à la fin du XVème et au tout début du XVIème siècle Rigaud  d'Aureille , personnage important de l'époque puisqu'il fut "Maître d'Hôtel", c'est à dire conseiller privé, de quatre rois : Louis XI, Charles VIII ,

    Louis XII et François Ier ( qui a dormi  dans ce château en se rendant à Marseille pour le mariage de son fils Henri II et de Catherine de Medicis en 1533.) (voir ici )

    Je ne vous avais pas montré l'intérieur  qui possède un remarquable décor peint dont une partie a été réalisée à l'initiative de Rigaud (galeries du corps de logis) et une autre  à celle de Gaspard de Montmorin à qui le château est échu en 1577 .

    Nous commencerons justement par les écuries et leur étonnant plafond peint rescapé et restauré : en effet , si le château est la propriété de l'Etat depuis 1938 , les écuries sont restées la propriété d'un agriculteur jusque'en 1965 - et bien sûr il y mettait ses vaches ...

     

     

     

     

    Ces communs  sont  d'une grande ampleur : 24 m / 9 m . Les écuries sont voûtées en berceau et les murs en étaient entièrement peints (330 mètres carrés.) Selon toute vraisemblance , ce décor a été réalisé vers 1581 pour le mariage de Gaspard de Montmorin et de Claude de Chazeron , les écuries ayant été pour l'occasion aménagées en salle de banquet et de bal pour accueillir la foule des invités . ...Par la suite , elles sont retournées à leur utilisation première !

    Du côté Nord , ces peintures représentent une scène de guerre -deux armées qui s'affrontent - ,avec une grande finesse de trait et beaucoup de vigueur...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sur la retombée de la voûte , on voit un satyre et des personnages féminins assez martiaux   au-dessus de chiens aboyants .

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le côté sud , au contraire , est tout entier consacré à la paix .Cérès , déesse des moissons , qui chevauche un cerf,  se livre à une joute amoureuse dont elle sort victorieuse , avec un soupirant , fier cavalier nu dont la tête porte couronne et dont dont elle a le coeur enflammé   à merci de sa lance .

     

     

     

     

     

     

    Des écuries peu ordinaires ...

     

     

     Toute une faune , animaux  fantastiques ou non complètent ce tableau , ainsi que des personnages ...

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au plafond , on peut voir quatre  médaillons qui ont pour thème la musique , donc l'harmonie .

     

     

    Orphée entre la licorne et le cerf ?

     

     

     

     

    Sur le mur du fond , un chariot transporte de paisibles voyageurs et va croiser  un élégant cavalier .

     

     

     

     

     

    Avec cette antithèse guerre : paix , bien/mal , il se pourrait qu'on ait voulu exprimer une aspiration à la paix en cette période de guerres de religion .C'est assez miraculeux d'avoir pu en sauver une auusi belle surface !


    22 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique