•  

    Quand l'art est à la porte .

     

     

    Quand l'art est à la porte . 

     

     

    Quand l'art est à la porte .

      

     

    Quand l'art est à la porte .

     

     

    Quand l'art est à la porte .

     

     

    Quand l'art est à la porte .

     

      

    Quand l'art est à la porte .

     

     

    Quand l'art est à la porte .

     

     

    Quand l'art est à la porte .

     

     

    Quand l'art est à la porte .

     

     

    Quand l'art est à la porte .

     

     

    Quand l'art est à la porte .

     

     

    Quand l'art est à la porte .

     

     

    Quand l'art est à la porte .

     

     

    Toutes ces portes appartiennent à des édifices romans de Basse-Auvergne .

     


    15 commentaires
  •  

    Quelques péchés capitaux .

     

    - L'avarice .

    C'est un thème qu'on rencontre dans plusieurs églises dont celles-ci :

     

    Sculpture romane en Basse Auvergne - 5

    Basilique St Julien , Brioude (43) .

     

    Sculpture romane en Basse Auvergne - 5

    Eglise de Maringues (63) .

     

    Sculpture romane en Basse Auvergne - 5

    Collégiale  d'Ennezat (63) .

     

    A ne pas confondre le magot de l'avare et de l'usurier avec la sagesse , trésor chèrement acquis qu'il faut sans cesse défendre contre les démons .

     

     

    Sculpture romane en Basse Auvergne - 5

    Eglise de Chanteuges (43)

    Ici le personnage reste imperturbable devant les monstres qui l'encadrent et hurlent à ses oreilles sans parvenir à s'emparer de lui .

     

     

    Sculpture romane en Basse Auvergne - 5

     

     

    - La colère .

     

    Sculpture romane en Basse Auvergne - 5

    Modillon  .Eglise de La Godivelle (63)

     

     

    Sculpture romane en Basse Auvergne - 5

    Le suicide de la colère .Basilique  ND du Port  Clermont-Fd

    Des serpents enserrent le bras de la colère sur le point de se trancher la gorge .

      

    - La luxure .

     

    Sculpture romane en Basse Auvergne - 5

    Modillon de l'église de Jaleyrac (15) .

     

     

    Sculpture romane en Basse Auvergne - 5

    Modillon de l'église de Moussages (15)

     

     

    Sculpture romane en Basse Auvergne - 5

    Modillon de l'église de La Godivelle (63) .

     

     

    Sculpture romane en Basse Auvergne - 5

    Eglise  de Blesle (43)

    Chapiteau extérieur .

     

     

    Sculpture romane en Basse Auvergne - 5

    Jeune homme chevauchant un bouc .

    Eglise de Biozat  (03)

     

     

    Sculpture romane en Basse Auvergne - 5

    Id .

    Abbaye St Pierre de Mozac (63)

     

     

    Sculpture romane en Basse Auvergne - 5

    Id ;

    Eglise de Combronde (63)

     

     

    Sculpture romane en Basse Auvergne - 5

    Eglise de Mailhat (63)

     

     

    Sculpture romane en Basse Auvergne - 5

    Eglise de Bourbon l'Archambault (03) 

    Ici le personnage a pris  conscience du danger et sonne du cor pour alerter de la présence du Diable . 

     


    10 commentaires
  •  

     Le singe cordé .

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Eglise de Mozac (63)

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Eglise de Maringues (63) 

    ( Ici , c'est un cavalier qui tient le singe )   

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Eglise de St-Nectaire ( 63 )

     

     

    C'est  un thème presque aussi  répandu  que la sirène ...

     

    Le singe avait mauvaise réputation au Moyen-Age : laid , impudique , libidineux , imitateur donc menteur , il ne véhiculait que du négatif...

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Eglise de Mailhat ( 63 ) : un modillon .

     

     Il symbolisa donc facilement  les penchants de l'homme  à une  bestialité  diabolique   .

      

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Eglise de Thuret ( 63 ) . 

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Id .  

     

    Ce qui n'empêchait pas les montreurs de singes d'être une attraction à succès , ce qui fait

    qu'on pourrait  voir dans tous ces singes au bout d'une corde qui figurent sur de si nombreux chapiteaux , une représentation  de cette distraction ...

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Basilique St Julien , Brioude ( 63 )

    Ici , à gauche , on voit un jongleur... 

     

     

    Ce serait tout de même incongru ...

    L'explication semble  autre :"Disposant de l'aide de l'enseignement de l'Eglise représentée par la corde , le bon chrétien maîtrise ses mauvais penchants inspirés par le Diable. Il est capable de dominer l'animal qui est en lui , de l'empêcher de divaguer à sa guise , pouvant ainsi assurer le salut de son âme et jouir du Paradis " ( Alain Toureau .Visite guidée ND du Port .)

    Le singe , c'est donc la partie mauvaise qui est en chacun de nous . 

     

    On voit  que le combat est rude .

     Ici , les singes méditatifs  posent leurs  mains sur  leurs genoux  (= ils sont dans une démarche de conversion  qu'ils sont déterminés à maîtriser - et la fleur-étoile est un élément très positif ) .

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Eglise de Mailhat ( 63 ) 

     

    Il y a des chapiteaux où la corde est bien   tendue . 

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Eglise de St Amandin ( 15 ) 

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Eglise de Saignes ( 15 ) 

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Eglise de Lanobre .

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Eglise de Biozat ( 03 ) 

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Basilique ND du Port , Clermont-Ferrand .

     

     

    D'autres où la tension semble se  relâcher ... 

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Basilique St Julien , Brioude ( 43 ) 

     

     

    Il y en a même où  le singe s'est  saisi lui aussi de la corde ! 

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 4

    Abbatiale St Austremoine , Issoire ( 63) .

     

     

    Une petite remarque : ces chapiteaux sont le plus souvent très hauts , trop ou mal , ou pas du tout éclairés ( vandalisme) .Quelquefois , la pierre utilisée accroche très mal la lumière , ou l'usure ou les dégradations  sont telles  qu'on ne distingue plus trop les motifs ( les guerres de religion , la Révolution , les modifications apportées aux édifices ont parfois laissé des traces - et même la pudibonderie notamment pour les modillons au XIXème siècle ! et il y a les fils électriques , les ampoules et les raffistolages  au ciment grossier parfois très laids ,  et les toiles d'araignées millésimées qui font des moustaches aux personnages ou de longues draperies : il faut ruser , contourner et le résultat cloche ...!

     


    8 commentaires
  •  

    La sirène .

    Ce thème  est un des plus répandus en Basse Auvergne .Les sirènes foisonnent , tant sur les chapiteaux extérieurs qu'intérieurs .

    Elle fait partie des emprunts faits à l'Antiquité ou par ici à la mythologie celte et adaptés au message que l'Eglise voulait transmettre ( La déesse celte de la fécondité , Sirona ,avait l'apparence d'une sirène .

    Dans la mythologie gréco-romaine , avec leur corps de poisson , leur poitrine et leur visage de femmes , elles séduisaient  les navigateurs qu'elles ensorcelaient aussi par leurs chants  avant de les entraîner pour leur perte dans les profondeurs d'où ils ne ressortiraient jamais . 

    Si la vie peut se comparer à un voyage , elles symbolisent toutes les embûches suscitées par les désirs insensés  et les passions   que le chrétien est incité à dominer et à vaincre avec le secours de la foi . La lutte contre le mal est omniprésente dans cette imagerie de pierre .

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 3 .

    Eglise du Moutier .Thiers  (63)

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 3 .

    Eglise d'Auzon (43)

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 3 .

    Eglise d'Egliseneuve d'Entraigues (63)

     

      

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 3 .

    Pont-du-Château (63) Eglise Ste Martine .

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 3 .

    Eglise de Bournoncle (43)

     

     

    Il n'est pas rare d'en trouver plusieurs représentations dans la même église 

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 3 .

     Eglise de Blesle (63)

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 3 .

    Id .

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 3 .

    Eglise de Mailhat (63)

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 3 .

    Id . 

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 3 .

    Eglise de Courpière (63)

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 3 .

    Id .

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 3 .

    Id .  Triton .

     

     

    Avec ce triton on constate qu'il existe la version masculine de la sirène .

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 3 .

    Eglise de St Nectaire : tritons.

     

     

    Ceci dit , comme toujours , les choses ne sont peut-être pas  pas aussi simples .

    On peut s'étonner qu'un symbole si négatif soit aussi fréquemment représenté .

      

    Peut-être ce thème représente-t-il simplement la double nature de l'homme .

     

      

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 3 .

    Chanteuges (43) Eglise Saint-Marcellin 

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 3 .

    Abbatiale St Julien Brioude (43)

     

     

    Quelques chapiteaux romans en Basse Auvergne - 3 .

    ID .

     

    Enfin , pour certains , la sirène peut  aussi évoquer la transformation morale apportée à l'homme par l'eau du baptême .

    Le mot de ralliement entre les premiers chrétiens était "iktius " (poisson) , mot issu des mots signifiant en grec  "Jésus Christ Fils de Dieu Sauveur " .Baptisés par l'eau , les chrétiens sont donc devenus les petits poissons du grand poisson qu'est le Christ .La sirène doit être considérée comme l'allégorie de la naissance spirituelle donnée par le baptême , le premier et le plus important des sacrements " (Alain Toureau ,Les cent plus belles sculptures de l'Auvergne romane .)

    A vous de vous faire votre opinion .... 

     

    A suivre : Le singe cordé .

     


    9 commentaires
  •  

    Les porteurs de moutons .

     

     

    Chapiteaux romans en Basse Auvergne  2.

    Eglise de Lempdes -sur-Allagnon  (43 )

     

     

    Chapiteaux romans en Basse Auvergne  2.

    Eglise de Biozat (03) 

     

     

    Chapiteaux romans en Basse Auvergne  2.

    Basilique St Julien  de Brioude (43) 

     

     

    Chapiteaux romans en Basse Auvergne  2.

    Eglise de Besse (63)

     

     

    Chapiteaux romans en Basse Auvergne  2.

    Eglise de Bournoncle (43)

     

     

    C'est un thème très souvent représenté sur les chapiteaux romans auvergnats . 

    Certaines églises ont même parfois deux chapiteaux qui le représentent

    (Issoire, Brioude ) , ce qui montre qu'ils devaient avoir une  signification bien précise et intelligible .

    Comment l'interpréter ? 

    - On y a vu la figuration du Bon Pasteur .

     

    Chapiteaux romans en Basse Auvergne  2.

     Eglise de Chanteuges (43)

     

     Mais si cette hypothèse est la bonne , pourquoi y a-t-il toujours 2 bergers - et pas simplement pour la symétrie car il y a  souvent des différences entre les deux ?

     Cependant  on peut rapprocher ces bergers de l'inscription qui figure sur le linteau de l'église de St Pourçain -sur-Sioule :"Je suis la porte des brebis, si quelqu'un entre par moi , il sera sauvé et il entrera et il trouvera des pâturages" : donc ces bergers évoqueraient le Christ et seraient là  pour donner une image positive du clergé qui accueille les fidèles dans l'église .

     Oui , mais  ce n'est pas si simple : très souvent , un des deux bergers tire la langue , ce qui à première vue n'a rien de positif !

     

    Chapiteaux romans en Basse Auvergne  2.

    Abbatiale St Austremoine d'Issoire . 

     

     

    Chapiteaux romans en Basse Auvergne  2.

    Eglise de Besse 

     

    - Hypothèse 1 :  cette langue tirée serait une condamnation de l'idolâtrie . Mercure avait été l'objet d'un culte dans la région , il  avait même eu un temple au sommet du puy de Dôme et il en restait peut -être quelque chose .Or Hermès-Mercure était parfois représenté dans l'Antiquité portant un bélier sur les épaules  (voir l'Hermes criophore au Louvre ) .

     

     

    Chapiteaux romans en Basse Auvergne  2.

    Basilique St Julien Brioude (45) 

     

     

    Chapiteaux romans en Basse Auvergne  2.

    Id .

     

     

    - Hypothèse 2 : Il s'agirait d'une stigmatisation de ceux qui rechignaient à payer la dîme , dont on s'acquittait parfois en nature -et dans ce cas , cela rejoint la condamnation de l'avarice ...

     

    - Hypothèse 3 : le berger vit dans les prés , à la limite des bois , au contact de la terre , et il peut représenter , en dehors de tout manichéisme , toute l'ambiguïté des forces de la nature que l'homme porte aussi en lui-même .

     

    Chapiteaux romans en Basse Auvergne  2.

    Eglise de St Nectaire .

     

     

    Chapiteaux romans en Basse Auvergne  2.

    Id .

     

     

    Chapiteaux romans en Basse Auvergne  2.

    Abbatiale  St Austremoine , Issoire .

     

     

    Chapiteaux romans en Basse Auvergne  2.

    Id .  

     

    - Enfin , pour certains , ces bergers quand ils sont agenouillés et qu'ils tirent la langue , montrent  leur humilité  et qu'ils utilisent leur langue pour louer Dieu 

     


    16 commentaires
  •  

     

     

    St Nectaire .

     

    La Basse Auvergne , qui comprend en gros le Puy-de-Dôme , l'arrondissemnt de Brioude en Haute-Loire , le quart sud-est de l'Allier et le nord du Cantal,  est exceptionnellement riche en églises  romanes : il en subsiste en effet environ  250 !

    A côté des édifices majeurs que sont ND du Port à Clermont , l'abbatiale St Austremoine à Issoire , ND d'Orcival ,l'Eglise de St-Nectaire , celle de St Saturnin , l'abbatiale de Mozac , la Collégiale d'Ennezat  pour le Puy-de-Dôme , et la basilique St Julien en Haute-Loire , il y a tous les édifices plus ou moins connus , et parfois tout à fait méconnus  , dans les villages et  les hameaux .

    J'aimerais vous faire partager ma  curiosité par  le biais des thèmes que l'on trouve le plus fréquemment illustrés sur les chapiteaux et les modillons .

    C'est une évasion dans le temps , il faut souvent s'astreindre à penser autrement pour comprendre ce qui était  exprimé là , à destination de fidèles qui le plus souvent ne savaient pas lire , à une époque où qui plus est l'imprimerie n'existait pas , et à qui était adressée  pour leur édification ,  toute une  imagerie de pierre qui leur était intelligible  alors qu'à nous , elle échappe parfois .

    Architecture ,  sculpture ,  vitrail ,  peinture ,tout était intimement lié et avait une fonction essentiellement didactique , La main de artistes était guidée par les moines - ce qui heureusement n'a pas empêché les tailleurs de pierre et les sculpteurs  de montrer parfois des sujets de la vie quotidienne et de donner libre cours à leur imagination .

      

    Pour commencer , voici un type de chapiteau qui n'est pas spectaculaire mais que l'on trouve uniquement en Auvergne et toujours dans le narthex , juste à l'entrée de l'église .

     

    ND du Port .

     

    Basilique d'Orcival .

     

     

    Eglise de St Nectaire .

     

     

    Comment interpréter ces chapiteaux , pour lesquels il n'existe aucun document d'époque ?

    Certains , qui les appellent "chapiteaux in folio " , ou " en piles de livres " , se basant sur le fait qu'on les trouve dans le narthex , où on recevait ceux qui venaient  demander le baptême , estiment qu'ils évoquent les livres de la Bible qui doivent nourrir le futur chrétien ." ( cf Monseigneur Aybram dans un fascicule sur la basilique d'Orcival .)

     

    Pour certains chercheurs qui les nomment "chapiteaux-bases " ils seraient en rapport avec " l'élaboration par le clergé grégorien à la fin du XIème siècle d'une nouvelle doctrine de l'édifice ecclésial: sursacralisation  du bâtiment-église dans sa matérialité de pierre sublimée et spiritualisée par la dédicace ." Ce seraient des colonnes renversées "élevées à la dignité de chapiteau , honorées dans leur  fonction de support honorifique des  colonnes " .On remarque qu'à St Nectaire , ces chapiteaux (il y en a 3 ) sont revêtus d'un mouchetage qui imite le marbre , ce qui les ennoblit et prouverait  bien qu'ils sont considérés comme figurant des pierres . (cf Jérôme Baschet,Jean-Claude Bonne et Pierre olivier Dittmar http://imagesrevues.revues.org/1611) 

     

    A bientôt pour la suite , avec le thème des porteurs de moutons , très répandu , moins abstrait mais énigmatique lui aussi .

     

     


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique