•  

    Quand on respire mal en Limagne , on a la ressource d'aller s'oxygéner quelques heures en altitude .

    Prendre le chemin des écoliers est toujours plus amusant !

    Aujourd'hui , passage par Colamine .

    La petite église , au milieu de son cimetière ravagé par le temps se dresse en rase campagne à côté 'une exploitation agricole .

    La première fois que je l'ai vue , c'était précisément côté ferme  et sa silhouette massive m'était apparue au-dessus d'une rangée de citrouilles dodues d'un orange éclatant , dans une forte odeur d'étable .C'était saisissant ...

    Hier , elle était à contre-jour , sous un ciel bleu où se promenaient quelques petits nuages hésitants .

     

     

     

    Il y a des jours où elle a beaucoup plus de caractère ...

     

     

     

     

    Passé le portail grinçant , le regard tombe  sur la croix de peste , bien droite parmi les tombes démantibulées 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'épreuve du COVID 19 fait que nous sommes beaucoup plus perméables à tout ce qu'ont pu éprouver nos ancêtres  confrontés sans arrêt aux grandes épidémies , la peste entre autres , et aux diverses maladies contre lesquelles il n'y avait aucun remède efficace et cela sans aucun moyen de lutter contre la douleur .

    Dans la décoration des édifices religieux , las abbés ont exploité cette hantise pour motiver les fidèles à veiller à leur salut et on imagine l'impact que pouvait avoir ce type de représentation de la mort aux aguets sur une population pour qui l'Eglise était omniprésente de la naissance à la mort.Espoir de salut peut-être , mais au prix de quelles angoisses !

     

    Danse macabre .Abbaye de La Chaise-Dieu (43)

     

     

    Mors . Abbaye de Lavaudieu (43)

     

     

    Eglise de Jenzat :La peste noire .Scène d'imploration .

     

     

    Collégiale d'Ennezat (63 )  .Les trois morts et les trois vifs .

     

    Assez de  ces ruminations sinistres . Direction La Godivelle .

     

    Le coq du clocher guette l'arrivée des vacanciers amateurs de grands espaces et de marches régénérantes .

     

     

    Escapade .

     

    Une cheminée fume encore  sur son toit de lauzes :il fait frais et les murs épais  n'ont pas encore emmagasiné de la chaleur...

     

     

     

     

     

    Une petite incursion dans l'église pour tenter de photographier une chaire très finement  sculptée , mais il y faisait beaucoup trop sombre 

     

    Sur le chemin du retour , comment ne pas admirer  les troupeaux qui se prélassent au soleil ...

     

     

     

    Celui là , je n'oserais pas lui flatter l'encolure ...

     

     

    La flore est abondante mais , en cette saison , déjà presque fanée . Dommage .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour finir , une petite note comique : pour faire nos photos dans l'église , nous avions mis nos masques et puis , avec l'habitude , nous avions oublié de les enlever à la sortie . Au premier arrêt devant le taureau , nous les avions encore sur le nez et un cycliste qui passait à toute allure , ivre de sa puissance dqns  la descente , et pour éblouir sa belle qui le précédait ,  nous a beuglé : :"Enlevez vos masques , hé , connards !"


    12 commentaires
  •  Le temps de la découverte 

     

    Quand la mort s'habille en jaune .

     

     

     

    Le temps des amours 

     

    Quand la mort s'habille en jaune .

     

     

     

    Les jours passent vite en été ...

    Quand la mort s'habille en jaune .

     

     

    La vie vous rogne les ailes parfois ...

    Quand la mort s'habille en jaune .

     

     

    Et puis soudain , ce qu'on n'attendait pas ...

    Quand la mort s'habille en jaune .

     

     

    Quand la mort s'habille en jaune .


    21 commentaires
  •  

    A y regarder de près , c'est un insecte fascinant ...

     

     

    Grande sauterelle verte .

     

    D'abord par sa taille d'environ 40 mm sans compter les ailes ...

    Par son beau vert brillant , qui lui permet , malgré sa grande taille , de passer inaperçu e parmi les hautes herbes qu'elle affectionne .

     

     

    Grande sauterelle verte .

    Par sa faculté de se déplacer et en volant , et en sautant grâce à sa dernière paire de pattes , prodigieusement longues .

     

     

    Grande sauterelle verte .

     

     

     

    Grande sauterelle verte .

     

     

    Grande sauterelle verte .

     

     

    Sa bande brune le long du dos est sa petite concession à l''élégance personnelle .

     

     

    Grande sauterelle verte .

     

     

    Quant à la complexité et à la  perfection de son système masticatoire , de type broyeur , elles sont merveilleuses ...

     

     

    Grande sauterelle verte .

     

     

    Grande sauterelle verte .

     

     

    Grande sauterelle verte .

     

     

    Si la curiosité vous prend  un dictionnaire des symboles , vous voyez que tout ce que vous trouvez prodigieux dans la la sauterelle  est à la source d'une très mauvaise réputation depuis l'Antiquité .

    Les sauterelles étaient redoutées "pour leur propriété  se déplacer en véritables nuées qui " dévastaient les récoltes et provoquaient la disette . Pline l'Ancien la considérait comme un fléau envoyé par la colère divine .

    " Dans la Bible , elles sont l'une des neuf plaies d'Egypte et elles apparaissent aussi dans l'Apocalypse où elles sont représentées sous des traits proprement diaboliques ".Note positive pourtant dans les Proverbes où elles apparaissent comme " l'image des païens convertis .et c'est avec cette signification symbolique que l'iconographie la représente dans les main de l'Enfant Jésus ;En outre , dans certains tableaux , une sauterelle peut figurer aux pieds de ST Jean Baptiste dans le désert -il s'y est nourri de sauterelles et de miel sauvage ". (Sources :la Nature et ses Symboles  , éd Hazan . )

    J'ai cherché ces représentations sur le Net mais je n'ai encore rien trouvé .

    Par contre , j'ai vu des tableaux du peintre néerlandais Balthasar van der Ast (1593-1657 ), où des sauterelles  figurent en bonne place dans quelques  natures mortes .

     

     

    Grande sauterelle verte .

     

     

    C'est vrai , comme vient de le souligner Pascale , qu'en Afrique , sauterelles et criquets  font toujours , hélas , beaucoup de dégâts parmi les cultures ...


    18 commentaires
  •  

    Ephémères et radieuses .

     

     

    Ephémères et radieuses .

     

     

    Ephémères et radieuses .

     

     

    Ephémères et radieuses .

     

     

    Ephémères et radieuses .

     

     

    Ephémères et radieuses .

     

     

    Ephémères et radieuses .

     

     

    Ephémères et radieuses .

     

     

    Ephémères et radieuses .

     

     

    Ephémères et radieuses .

     

     

    Ephémères et radieuses .

     

     

    Ephémères et radieuses .

     

     

    Ephémères et radieuses .

     

     

    Ephémères et radieuses .

     

     

     

    Ephémères et radieuses .


    18 commentaires
  •  

    Ce qui fut un sentier mais qui est en train de retourner à l'état sauvage : un fouillis d'herbes sèches  et de fleurs sauvages presque fanées .

    Des insectes pouvaient y avoir trouvé un lieu de villégiature enfin tranquille .

    A part une pisaure qui prenait le soleil 

     

     

    Une belle surprise .

     

    Et un agrion folâtre

     

     

    Une belle surprise .

     

     

    Rien ne bougeait ...

    Et puis soudain , nos regards se rencontrèrent ...

     

     

    Une belle surprise .

     

    Nous sommes restés stupéfaits et immobiles l'un et l'autre un moment . Je voyais son cou palpiter ...

    Je n'osais pas bouger de peur de rompre le charme et c'est avec d'infinies précautions que j'ai pris quelques photos avant qu'il ne disparaisse dans les fourrés.

     

     

    Une belle surprise .

     

     

    Une belle surprise .

     

     

    Une belle surprise .

     

     

    Une belle surprise .

     

    Il s'agit , vous l'avez reconnu , du lézard vert ( lacerta bilineata ) et plus précisément d'un mâle , avec sa belle tête turquoise ...

    Comme il se nourrit principalement d'insectes , il doit y avoir du monde dans ces fourrés ! Du moins je le lui souhaite !

     

     

     

     


    26 commentaires
  •  

    Après ma petite escapade  dans le bestiaire roman , retour dans les prés du pays des volcans et des fromages !

     

     

    Les vrais .

     

     

    Les vrais .

     

     

    Les vrais .

     

     

    Les vrais .

     

     

    Les vrais .

     

    Le bonnet d'âne se pratiquait encore à l'école dans mon enfance .Mais nous y avions échappé , notre institutrice ayant eu l'intelligence de comprendre que c'était un procédé inadmissible ...

     

    Il existe beaucoup de dictons sur les ânes .

    Je m'en souviens d'un en particulier .

    C'était à un cours de droit . Le prof , tout digne dans sa toge , découragé par l'apathie de l'auditoire en période post-prandiale , avait laissé tomber :"On ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif !".La scène était comique , pour une fois !


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique