•  Le temps de la découverte 

     

    Quand la mort s'habille en jaune .

     

     

     

    Le temps des amours 

     

    Quand la mort s'habille en jaune .

     

     

     

    Les jours passent vite en été ...

    Quand la mort s'habille en jaune .

     

     

    La vie vous rogne les ailes parfois ...

    Quand la mort s'habille en jaune .

     

     

    Et puis soudain , ce qu'on n'attendait pas ...

    Quand la mort s'habille en jaune .

     

     

    Quand la mort s'habille en jaune .


    23 commentaires
  •  

     

    Gare aux étourdis !

     

     

     

    Gare aux étourdis !

     

     

     

    Gare aux étourdis !

     

     

     

    Gare aux étourdis !


    11 commentaires
  •  

    Les araignées se faisant  rares elles aussi cette année ,  ce  fut une bonne surprise de découvrir au soleil ,  dans les hautes herbes bordant un sentier , quelques belles épeires fasciées ( dite aussi argiope bruennichi ou encore araignée frelon ). Je n'en ai pas vu ailleurs ..Il existe chez ces araignées un grand dimorphisme sexuel , la femelle étant plus colorée et  plus grosse que le mâle (17mm et 7 mm !)

    Il s'agissait donc ici ici de femelles .

     

    L'épeire fasciée .

    Face dorsale

     

     

    L'épeire fasciée .

    Face ventrale .

     

     

    L'épeire fasciée .

    Vous remarquez , au sein de la toile , le zig-zag blanc qu'on appelle "stabilimentum" .Il a suscité plusieurs théories :

          -renforcement de la toile ,

                                                                                                          -procédé pour attire les proies , celle-ci étant particulièrement sensibles à sa brillance ,

                                                                                                            - protection pour l'araignée elle-même : agressée , elle fait vibrer sa toile                                                                                                                        et son corps ainsi agité à toute vitesse peut être confondu avec le stabilimentum  ...

    Cette araignée pratique le cannibalisme sexuel ...mais le mâle a la possibilité d'abandonner son système copulateur pour avoir la vie sauve !

     

    Elle  se nourrit d'insectes qu'elle piège dans sa toile et qu'elle emmaillote avec un rapidité remarquable .

    Ici , il lui a fallu quelque secondes pour ce malheureux criquet .

     

     

    L'épeire fasciée .

     

     

    L'épeire fasciée .

     

     

    L'épeire fasciée .

     

    Ici , c'est une libellule qui s'était fait prendre .Pas facile à emballer ...

     

     

    L'épeire fasciée .

     

     

    La plus grosse de ces argiopes n'a pas eu le loisir de rester longtemps dans les parages .Elle a été zigouillée vite fait par un ennemi des araignées .Quand je suis repassée devant , tout était piétiné rageusement et l'herbe où elle s'était établie avait été arrachée .Et après , on va verser des larmes de crocodile sur la raréfaction des espèces ...C'est qu'on aime la nature , et on y promène en pays conquis son droit de choisir ...!

     

     


    8 commentaires
  •  

    Les mal aimées .

     

     

    Les mal aimées .

     

     

    Les mal aimées .

     

     

    Les mal aimées .

     

    Celles-ci sont de taille modeste , colorées . Ce sont certainement de petites merveilles  dans leur genre - et elles vivent dehors : elles ne me font pas peur et je les observe de près avec curiosité . Mais j'avoue que les tégénaires me donneront toujours  la chair de poule ...

     

    Mes premières  rencontres mémorables avec elles se situent dans l'enfance ...

    La première , c'était dans une location . Mes parents en vacances préféraient loger chez l'habitant pour mieux découvrir une région , mais il y avait des surprises , quelque soit le prix !

    Une nuit , je lisais en cachette  dans mon lit au matelas pentu quand mon regard fut attiré par le rond de lumière que la lampe de chevet dessinait chichement au plafond et sur le haut du mur : ça bougeait sous la tapisserie décollée ! Je crus à une petite souris et j'étais amusée , mais tout à coup je vis sortir lentement une longue patte noire , puis deux , puis ... J'étais clouée d'horreur , surtout en pensant aux copines qu'elle devait  avoir sous le lit !

    La suivante , ce fut au lycée . J'étais pensionnaire depuis peu et la grosse saucisse aux choux bien grasse qu'on nous servait impérativement tous les mardis me causait des nausées pour la journée . Une nuit ,  encore patraque , j'étais devant le lavabo du dortoir  devant l'essuie-mais à rouleau : je tirais sur le torchon à la recherche d'une hypothétique place propre où m'essuyer les mains quand    je vis arriver, agrippé au tissus , imperturbable ,  un monstre noir et velu aux longues  pattes ...

     

    Les mal aimées .

     

     

     

     

     


    17 commentaires
  •  

    Pendant la canicule , une petite épeire bien seule est venue établir ses pénates sur la terrasse sur  un fuchsia qui résistait plantureusement au dessèchement général ...

     

     

    Disette .

     

     

    Pleine d'espoir de bombance , elle a tissé sa toile et patiemment attendu dans la mi-ombre aux reflet roses . 

     

     

    Disette .

     

     

    Hélas , il ne passait personne , pas plus là que sur le buddleia en pot qui embaumait sans  succès à côté .

     

     

    Disette .

     

     

    En 10 jours , juste une bestiole à l'oeil  accusateur impressionnant !

     

     

    Disette .

     

     

    Du coup , elle a pris ses pédipalpes à son cou  et s'en est allée tenter sa chance  ailleurs .

     

     

    Disette .

     

     

     


    13 commentaires
  •  

     

    A chacun son festin ...

     

     

    A chacun son festin ...

     

     

    A chacun son festin ...

     

     

    A chacun son festin ...

     

     

    A chacun son festin ...

     

     

    A chacun son festin ...

     

     

    A chacun son festin ...

     

     

     

    En période de fêtes  , alors qu'huîtres  , crustacés ébouillantés vivants , foies d'oies gavées , gibier trucidé et mammifères divers délicatement tués s'apprêtent à garnir nos assiettes de  civilisés  replets , qui oserait trouver ces bestioles cruelles ?

     

     


    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique