•  

    Le territoire du Haut - Allier porte , depuis 1998 , le label " Pays d'Art et d'Histoire " et on ne peut qu'être séduit par ses petits villages de caractère , ses abbayes , ses églises romanes avec souvent de belles peintures murales , ses châteaux et tout son petit patrimoine rural très divers .

    Le petit village de Saint-Julien des Chazes se tapit dans les gorges de l'Allier .

    Il y avait là au Moyen-Age une abbaye dont il ne reste pratiquement plus rien .Elle avait été fondée en 800 par Engelmonde , épouse du seigneur de Chanteuges .Il n'en reste pratiquement plus rien dans ce village .

    Les moniales , dames nobles vêtues de noir, ne vivaient pas en communauté mais dans des maisons particulières groupées autour du cloître , comme celles de Blesles dont je vous ai déjà parlé .

    Près de ce village , sur l'autre rive de l'Allier, se dresse au pied de falaise basaltiques , la chapelle romane Notre-Dame des Chazes Elle faisait partie de cette abbaye.

     

     

    Une chapelle en Haute L .oire

     

    Une légende raconte que lorsque l'église ND du Puy eut été achevée , Sainte Anne , mère de Maris , descendit du ciel pour visiter le nouveau sanctuaire .Elle fut satisfaite u travail des hommes mais non de l'emplacement choisi et comme l'Auvergne n'offrait à la Vierge aucun emplacement digne de sa gloire , elle saisit le marteau du maître maçon , s'envola vers le soimmet de la Durande en disant : "Au lieu où le marteau cheera , une église s'élèvera !"...Et surgit comme par enchantement cette chapelle consacrée à la Vierge ...( sources : Guide de l'Auvergne Mystérieuse .Tchou éd .)

     

    Elle fut construite aux XIe et XIIe siècles en granit polychrome .

     

     

    Une chapelle en Haute L .oire

     

     

    Une chapelle en Haute L .oire

     

     

    Une chapelle en Haute L .oire

     

    Après la Révolution , elle fut utilisée comme bâtiment agricole , puis cédée en  mauvais état à la commune en 1865 .Elle fut restaurée mais le clocher s'effondra en 1904 .Les Beaux Arts furent chargés de sa reconstruction Elle comporte une nef unique en berceau avec une abside en cul de four .

    Les peintures murales ont disparu et la Vierge en bois polychrome qu'elle abritait a été exposée ailleurs  ...

     

     

    Une chapelle en Haute L .oire

     


    15 commentaires
  •  

    L'année dernière encore ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cette année...

     

     

     

     

    L'année dernière ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cette année ...

     

     

     

     

     

     

     

     


    16 commentaires
  •  

    Tous les propriétaires successifs du domaine de Randan ont eu à coeur d'être à la pointe de la modernité  et du confort en ce qui concerne les aménagements intérieurs du château et de ses dépendances :  la démonstration en est faite tout au long de la visite .

    La Région , qui est désormais propriétaire du domaine , accomplit petit à petit un travail considérable de restauration  et d'entretien

     Les dépendances ont été restaurées intérieurement et on peut en voir désormais une bonne partie . 

    En 1825 , à l'issue des travaux d'agrandissement confiés à l'architecte Fontaine , les cuisines se trouvaient au rez-de-chaussée du château .

    En 1828 , on se sentait tout de même encore à l'étroit et on déplorait que les odeurs de cuisine montent dans les étages .

    Louis-Philippe demanda donc à l'architecte de construire une aile supplémentaire qui serait reliée au château par un passage couvert et dont le toit serait aménagé en terrasse reliée au balcon du château par une passerelle qui mènerait à l'étage de la future chapelle .Ce projet d'associer la chapelle aux cuisines n'enthousiasma pas Fontaine mais il dut s'incliner .

     

     

    Le domaine de Randan 3 : les dépendances

     

     

    Cette nouvelle aile fut donc construite .Elle comporte un long couloir sur lequel ouvrent différentes pièces de service : cuisine , boulangerie , boucherie etc ..

     

     

    Le domaine de Randan 3 : les dépendances

     

     

    Le domaine de Randan 3 : les dépendances

     

     

    Le domaine de Randan 3 : les dépendances

     

     

    Le domaine de Randan 3 : les dépendances

     

     

    La chapelle comporte 2 niveaux : en rez-de chaussée l'espace réservé aux invités et au personnel .A l'étage , ouvrant sur le toit-terrasse ,la tribune réservée à la famille royale .

     

     

    Le domaine de Randan 3 : les dépendances

     

     

    Le domaine de Randan 3 : les dépendances

     

     

    Les vitraux ont été réalisés par la Manufacture Royale de Sèvres .

     

     

    Le domaine de Randan 3 : les dépendances

     

     

    L'orangerie  fut construite en 1835 en briques polychromes comme le château .Afin de ne pas donner prise au  froid , la façade Nord n'a pas de fenêtres, alors que la façade sud est entièrement vitrée , avec un système de ventilation  très bien conçu .Elle était destinée à abriter en hiver l'armée d'orangers qui faisait la renommée du château l'été , et ses 56 m de long n'étaient donc pas superflus .

     

     

    Le domaine de Randan 3 : les dépendances

     

     

     

    Le domaine de Randan 3 : les dépendances

     

     

    A l'avant de l'orangerie , les serres étaient construites sur le modèle de celles de Versailles .Elles bénéficiaient de 2  modes de chauffage : un calorifère , et la chaleur dégagée par la décomposition de fumier de cheval emmagasiné dans une fosse contiguë sur l'arrière ,et dont le mur comportait des plaques de fonte qui diffusaient cette chaleur .

     

     

    Le domaine de Randan 3 : les dépendances

     

     

     

     

    Le domaine de Randan 3 : les dépendances

     


    12 commentaires
  • Le Domaine Royal de Randan  (2)

     

     

    A leur retour d'exil , à la Restauration , le futur Louis Philippe et sa soeur - et égérie -Madame Adélaïde , héritèrent de leur mère et désirèrent investir dans un domaine situé à distance de Paris , en cas d'émeute et où ils pourraient recevoir famille et amis l'été .Ils choisirent d'acheter un petit manoir du XVIe siècle . près de Montpensier où ils possédaient déjà des forêts , tout proche  du Bourbonnais afin de reprendre racine sur les terres de leurs ancêtres .

    Ils décidèrent d'agrandir le château et c'est l'architecte Fontaine qui fut chargé de cette mission .

    Madame Adélaïde devint seule propriétaire du domaine  , pour lequel elle se passionna .

     

    Le Domaine Royal de Randan  (2)

     

    Elle commandita également le percement de routes , la construction d'un pont sur l'Allier , la création d'un moulin , d'une tannerie , d'écoles ...

    Elle mourut en 1847 et la révolution de 1848 qui chassa son frère du trône contraignit à nouveau la famille à l'exil  . Il lui fallut attendre 1871 et la chute de Napoléon III pour être autorisée à rentrer en France .

    Après ce long sommeil , c'est Antoine d'Orléans , fils cadet de Louis-Philippe , qui possédait le domaine. Il avait épousé la soeur  de la reine d'Espagne et partageait son temps entre son palais de Séville et Randan .

    A sa mort , c'est sa fille aînée , Isabelle , qui hérita du château et s'enthousiasma  à son tour pour lui et le modernisa à nouveau C'est à son initiative que  les grands  communs firent office  d'hôpital militaire en 1914 .

    Elle décéda juste après la Grande Guerre  en 1919 et son fils Ferdinand , dernier duc de Montpensier , hérita du domaine .C'était un chasseur passionné et c'est lui qui dota le château d'un extraordinaire musée de la chasse .

    Il devait mourir en 1924 , laissant le domaine à son épouse , une marquise espagnole .

    A chaque génération , les propriétaires ont habité à la belle saison ce château qui faisait vivre un très nombreux personnel et assurait une certaine prospérité au village .

     

     

    Le Domaine Royal de Randan  (2)

     

    En 1925 , dans des circonstances qui n'ont jamais été élucidées , le château brûla complètement .

    Seules demeureront les dépendances .

     

     

    Le Domaine Royal de Randan  (2)

     

     

    Le Domaine Royal de Randan  (2)

     

     

    Le Domaine Royal de Randan  (2)

     

     

     

    Le Domaine Royal de Randan  (2)

     

     

    Le Domaine Royal de Randan  (2)

     

     

     

    Le Domaine Royal de Randan  (2)

     

    Dans l'axe du château , en contrebas , ce bel arbre vient d'être frappé par la foudre ...


    16 commentaires
  •  

     

    Dans le parc du Domaine Royal de  Randan  est organisée cet été , dans les grands communs , une exposition en hommage aux hommes et aux femmes qui ont été les acteurs et les victimes de la Grande Guerre .

    Randan est une commune de Puy-de-Dôme  , à 40 km de Clermont-Ferrand et 14 km de Vichy .

    En 1821, Louis- Philippe d'Orléans  (alors futur roi des Français ) et sa soeur Adélaïde achètent un château à  Randan, puis Adélaïde en devint seule propriétaire et en fit , par des transformations et agrandissements  , au coeur d'un parc de 110 ha , une imposante résidence d'été pour y héberger sa famille et ses amis pendant toute la belle saison .

     

     

     

    A sa mort , c'est un des fils de Louis-Philippe qui hérite du domaine , et au décès de ce dernier en 1890 , sa fille , la comtesse de Paris , Isabelle d'Orléans.

    Le Ier août 1914 , le gouvernement français déclare la mobilisation générale qui précède l'entrée en guerre du pays .

    Le 3 août 1914 , alors que les hommes sont déjà en route vers les champs de bataille ,l'Empire allemand déclare la guerre à la France .

    Dès le lendemain , la Comtesse de Paris qui séjourne comme tous les étés en  son domaine de Randan fait savoir à la Croix - Rouge qu'elle met à leur disposition les grands communs de son château  pour l'établissement d'un hôpital  .Y seront aménagées des chambres à 2 ou 3 lits , un réfectoire , une cuisine ,une salle de pansements .

    Un médecin habitant le bâtiment assure le service , des religieuses et des dames volontaires dont la comtesse de Paris y font leurs heures de service elles aussi .

     

     

     

     

     

     

     

    Les convalescents étaient souvent photographiés dans le parc ou dans la cour des grands communs .Ils sont au nombre de 24 , correspondant au nombre de lits.

     

     

     

    En provenance des hôpitaux de Vichy , ils ont des pathologies lourdes : amputations , trépanations , maladies pulmonaires ...

    Si leur état se dégrade , ils sont envoyés vers les hôpitaux de Clermont et de Vichy .

    Les voitures du domaine étaient régulièrement utilisées pour le transport des blessés et les courses pour l'infirmerie .

     

     

     

    Des documents , des photographies , des cartes postales envoyées par les blessés à leurs familles ( les textes ont été recopiés en vis-à-vis des originaux ) sont exposés contre les portes des communs et le visiteur peut prendre tout son temps pour les parcourir  et mesurer le ourage de ces hommes .

     

     

     

     

     

     

     


    10 commentaires
  •  

     

     

     

    Je ne sais pas si vous avez entendu parler du château de Veauce ...

    Hier , je me trouvais dans l'Allier à côté d'Ebreuil , et en regardant la carte pour choisir un itinéraire de retour avec des surprises , j'ai vu ce nom .

    Cela m'a aussitôt rappelé une émission que j'avais vue dans les années 80 , où un vieux monsieur souriant expliquait que son château était hanté .Une équipe de reporters avait fait le voyage et il y avait là aussi un parapsychologue ...et tous auraient été témoins de l'apparition sur les hauteurs du château d'une forme blanche . Il en aurait été conservé des enregistrements .

     

     Château-fort des XIe et XIIIe siècles dont l'origine remonterait à l'an 808  , ce beau et vaste château  flanqué de 5 tours a été remanié presque à chaque siècle  et constitue un ensemble imposant .

    J'arrive donc dans ce tout petit village avec l'intention de visiter une  demeure aussi tentante .

    L'endroit est sympathique :il y a de jolies maisons en pierre blanche coiffées de hauts  toits bruns , de petites maisons plus modestes aussi parmi les roses trémières qui fusent un peu partout  ;on entend des rires et des conversations ici et là , à l'ombre , sur les terrasses .

    Arrivée devant le château , je vois une pancarte :"Closed "!

    Le château est actuellement fermé pour restauration .

     On n'en voit rien du tout à cet endroit , si ce n'est des armoiries .

     

     

     

    J'ai donc pris une petite route espérant tout de même en découvrir quelque chose , sans succès , sinon sans doute des communs - pleins  de charme .

     

     

     

     

    Fantôme ?

     

     

    En face , une curieuse petite maison très vieille

     

     

     

     

    Du vieux cimetière tapi autour de l'imposante église du village , j'ai pu apercevoir quelques bribes ...

     

     

     

     

     

     

    Je devrai donc imaginer encore le décor où Lucie ( je crois me souvenir que c'est ainsi qu'elle s'appelait) domestique de 18 ans issue d'une famille noble ruinée , fut courtisée par le baron de l'époque .Alors qu'il était parti guerroyer - milieu du XVe siècle ! - son épouse jalouse emprisonna sa rivale dans une des tours où elle ne tarda pas à mourir de froid , de faim et de peur .C'est son fantôme qui depuis hanterait le château .

     

     


    13 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires