•  

     

     

    Conseil de famille .


    13 commentaires
  •  

     

    Billes et calots .

     

     

    Les écoles n'étaient pas mixtes .

    A la récréation , les garçons jouaient aux billes  ou au foot .

    Pour nous les filles , c'était la balle au mur , les osselets et la corde à sauter  , et en classe , différence notoire , nous avions des leçons de couture !

    L'égalité hommes/femmes et ses délicats problèmes d'équilibre faisait son chemin pourtant...

    Toutefois , la "théorie du genre" était encore dans les limbes .

     

     


    15 commentaires
  •  

    Lorsque mon fils était petit , autant il s'impatientait de me voir passer un temps qu'il estimait déraisonnable à faire quelques photos ( avec l'argentique , il ne fallait pas trop rater ...) autant il aimait regarder peindre son père . Du coup , il dessinait beaucoup lui aussi , et ce qu'il faisait était très joyeux , très coloré et très décoratif .J'ai un jour demandé à son père de copier fidèlement quelques uns de ces dessins sur des assiettes de porcelaine bien blanche afin que les couleurs ressortent mieux .Tout ceci restait entre nous et nous  ne risquions pas d'en faire un petit cabotin .

    Aujourd'hui , le papier des dessins a jauni mais les assiettes , conservées soigneusement , ont gardé toute leur fraîcheur !

     

     

    Assiettes maison .

     

     

    Assiettes maison .

     

     

    Assiettes maison .

     

     

    Assiettes maison .

     

     

     

    Assiettes maison .

     

     

     

    Assiettes maison .

     

     

     

    Assiettes maison .

     

     

     

    Assiettes maison .

     

     

     

     

     

     


    18 commentaires
  •  

     

    On peut porter les coquillages à son oreille pour y entendre la mer  , comme font les enfants...

     

    On peut aussi contempler leurs formes

     

     

    Couleurs et reflets .

     

     

    Et les chatoiements de leur nacre

     

     

    Couleurs et reflets .

     

     

    Couleurs et reflets .

     

     


    10 commentaires
  • L'ambre ,résine fossilisée , matière étrange et translucide ,  qui a des éclats de soleil , exerce une grande attirance depuis l'Antiquité et a été de tout temps et dans beaucoup de civilisations recherché pour la parure des femmes.

    Les légendes associent souvent aux larmes la formation de l'ambre et c'est l'une d'entre elles que raconte le poète Ovide , dans ses Métamorphoses ( Livre II , 340 ).

    Lorsque Phaeton ,fils du Soleil , fut foudroyé par Zeus pour avoir conduit le char de son père et mis en danger l'univers , ses soeurs , les Héliades  , furent plongées dans une telle douleur , si vive et si longue , que les dieux miséricordieux les métamorphosèrent en peupliers blancs pour abréger leur souffrance . Leur mère désespérée tenta de stopper cette métamorphose en essayant d'arracher l'écorce qui  emprisonnait leurs membres mais elles la supplièrent d'arrêter car elle leur faisait mal ;  "Mais sous des formes nouvelles leurs larmes coulent encore . Durcies par le soleil , elles tombent dans l'Eridan rapide qui les recueille pour en parer les dames du Latium "

    L'ambre ,matière naturelle , aurait le pouvoir de porter bonheur et de donner force et courage ...

    C'est en le taillant qu'on découvre des inclusions qui font de chaque bijou une pièce unique .

     

    L'ambre .

     

     

    L'ambre .

     

     

     

     

     


    12 commentaires
  • La fin de l'année est la période où perdure la tradition des cartes de voeux même si elle subit la concurrence des mails et SMS...

    Bien avant qu'on ait cette possibilité de communication rapide , nos aïeux étaient aussi impatients que nous de converser avec des êtres chers ,famille,amis,soupirants ou de se rappeler à leur pensée.Ils n'avaient pas encore le téléphone

    Alors,ils s'envoyaient beaucoup de cartes postales, rédigées de leur belle écriture calligraphiée ;quelquefois,ils étaient très bavards et leurs messages débordaient sur l'illustration .Il faut dire que la partie réservée à la correspondance n'était pas très grande,quand il y en avait une .Souvent,c'était l'écriture et le cachet de la poste qui authentifiaient l'expéditeur ,ce qui permettait aux amoureux de faire leur cour avec une insistance ...silencieuse !

    Ces cartes représentaient des sites,des villes et des villages et aujourd'hui elles nous paraissent bien tristounettes , en noir et blanc ou sépia ,et représentant les choses telles qu'elles étaient , sans ,  le plus souvent , rechercher d'effet esthétique ou artistique ;on y voyait aussi des thèmes historiques,patriotiques,documentaires,la représentation des métiers,des usines,même les casenes y figuraient ;il y avait aussi parfois des thèmes plus légers,comme les portraits des artistes célèbres de l'époque et aussi des choses grivoises.

    Nous retrouvons tout cela dans nos greniers,dans les malles de nos aïeux :de gros albums qui contiennent ce qui fut des trésors...

    Enfant,j'étais fascinée par les cartes à thèmes sentimentaux,quand ma grand'mère me faisait l'honneur de ses albums .Je trouvais leurs cartes très jolies , de par leur matière,quelquefois translucide,leurs découpes ouvragées,leurs illustrations très variées et souvent en relief ,avec même des choses collées dessus pour figurer de la végétation ou des cheveux:là;pour moi,c'était le grand luxe !

    En voici quelques unes qui représentent des fleurs ...

     

     

    Cartes postales

    Cartes postales

    Cartes postales

     

     

     

    Cartes postales

     

    Cartes postales

    Et puis je me disais que toutes ces femmeqs destinatrices de ces missives devaient être bien jolies pour en recevoir autant

     

     

    Cartes postales

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique