• Intérieur du château de Villeneuve-Lembron . I .

     

    Retour au château de Villeneuve-Lembron pour une visite de l'intérieur .

    Les photos sont interdites .

    Ce jour-là (Journées du Patrimoine ) la guide s'est laissée un  peu fléchir et a autorisé quelques clichés , au compte-gouttes .

    Du temps de la prospérité du château , trois familles s'y sont succédé et chacune s'y est suffisamment plu pour désier y laisser son empreinte , notamment dans la décoration , selon sa personnalité mais aussi les goûts de l'époque .

     

    A Rigaud d'Aureille nous devons  le décor des galeries du corps de logis (rez-de-chaussée et étage ).

    Dans  la galerie du rez-de-chaussée  il   exprime sa verve et sa  philosophie de la vie . .

    En arrivant on remarque d'abord l'importance du thème cynégétique , la chasse étant alors  un loisir seigneurial de choix !

    Près de la porte de la chapelle , un chasseur dans un bois sur fond de ville .

     

     

     

     

     Puis plusieurs têtes d'animaux sculptés , en bois , surmontées de vraies cornes  : ramures de cerf (dont une offerte par l'Empereur Maximilien lors d'une ambassade de Rigaud en Allemagne au début du XVIème siècle ) , massacre d'élan ( souvenir des voyages de Rigaud ) , bois de bouquetins  .

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mais c'est le décor peint qui retient  l'attention  . Il s'accompagne de cartouches où sont inscrites en lettres gothiques des réflexions sur la vie et des conseils de sagesse dictés par l'expérience  .

    Un astrologue , personnage très précieux  à cette époque . On remarque l'astrolabe  et la sphère armillaire servant à déterminer la position des astres .

     

     

     

    Le portrait de Rigaud lui-même , le Maître d'Hôtel ( = conseiller) de quatre rois, assis sur une cathèdre et coiffé d'une cramignole , avec à côté un cartouche "Vous qui à la cour servez , entendez mon enseignement , oyez, voyez , souffrez, taisez et vous portez courtoisement , faites bien , servez loyaument et celui qui grace y aura acquière un lieu secrètement pour aller quand la Cour faudra.Vous devez bien considérer que la Cour faut soudainement ou par mort ou par trop y avoir de gent ou par rapport fait faussement.mais quand la Cour se restreindra, le temps s'en va , bien le savez , et grâce fault soudainement , le futur regarder devez , Que vous ne soyez indigent , car s'l vous vient quelque accident , cas pourvu vous secourra et direz "J'ai un logement pour aller quand la Cour faudra ". Toujours d'actualité , non ?

     

     

     

     

    Enfin , les célèbres dits de la Bigorne et de la Chiche Face.

    La Bigorne est une sorte de tigre , un monstre pléthorique  , et on le serait à moins : pensez donc ,  la nature l'a  ainsi fait qu'il se nourrit exclusivement des hommes que leur épouse  fait tourner en bourrique  ! 

     

     

     

    Le cartouche à gaucher exprime la prière qu'un mari souffre-douleur adresse à la Bigorne pour qu"elle mette fin à ses souffrances en le dévorant illico !

     

     

    Un peu plus loin ,  , la Chiche Face , plutôt loup-garou , est décharnée  à faire peur , C'est une évidence , elle ne mange que les femmes qui filent doux devant leur seigneur et maître !

     

     

      

     

    Et le cartouche exprime les angoisses de la bête  : "Des ans il y a plus de deux cent que ceste tiens entre mes dents et  je n'ose l' avaler de peur de trop longtemps jeûner car deux mille ans ai esté sans avoir jamais trouvé de proie !"

     

     

     

     

    On s'est demandé si Rigaud avait des raisons particulières d'être misogyne mais rien dans ce que nous savons de sa biographie  ne permet de le dire Il s'agit simplement d'un thème populaire à l'époque , mentionné dans plusieurs écrits du XVIème siècle et illustré aussi au château du Plessis-Bourré dans le maine-et-Loir .

    Des commentateurs voient dans ce choix l'expression satirique d'une pensée philosophico - politique : une mise en garde contre une "rupture des rapports hiérarchisés et de l'ordre social".

    Reste que dans ce cas, la femme  est considérée comme quelqu'un que sa nature destine à obéir ! Conséquence de la manière dont elle a été créée, à partir d'une côte d'Adam , et de son rôle dans la commission du péché originel ?

     

     

     

     

    « Anisakis .Intérieur du château de Villeneuve- Lembron .Suite et fin . »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 16 Janvier à 13:53

    Bonjour Sophie c'est vraiment un reportage avec ces jolies photos et explications et merci à la guide pour t'avoir permis de faire ces jolies photos bonne journée bisou Claudine Daniel

    2
    Jeudi 16 Janvier à 15:24

    Bon jour Sophie,
    Ces fresques murales sont splendides et je te remercie pour les explications que tu transmets également, fort intéressantes de surcroît.
    Sur la dernière fresque, la jeune femme ne semble ni terrorisée, ni dans la souffrance.
    Avec ces mamelles, cette Louve me fait songer à la mythologie Romaine et la légende de Romulus et Rémus.
    Bises et bonne fin de journée

    3
    Jeudi 16 Janvier à 16:06

    C'est vrai , je m'étais fait la même réflexion : sur le point d'être engloutie , la jeune femme a le visage serein .sans doute meurt-elle avec la satisfaction du devoir accompli !

    4
    Jeudi 16 Janvier à 16:12
    Robert

    À m0ins que ce soit une dernière tentative de séduire le loup pour qu’il la laisse partir...

    5
    Jeudi 16 Janvier à 16:13
    francinea

    Bonjour, c'est magnifique, et une chance que tu ais pu faire des photos, c'est rageant quand on ne peut pas en faire, surtout aux journées du patrimoine, je te souhaite une bonne journée, bisous

     

    6
    Jeudi 16 Janvier à 18:09

    Magnifique reportage 

     trés intéressant et  les décors et les légendes 

     quelles  belles découvertes 

    un chateau   dont les visites  sont surement trés convoitées 

     bonne soiréer Sophie 

    7
    Jeudi 16 Janvier à 18:52

    Bonsoir Sophie

    Un bel endroit pour la visite, tu as eu de quoi cliquer avec toute ces peintures

    Je ne sais pas si le loup à mangé beaucoup de femmes mais il est bien maigre lol

    Je te souhaite une bonne soirée, bisous

    8
    Jeudi 16 Janvier à 19:28

    Bonsoir Sophie,

    Ces fresques sont magnifiques et quelle chance que tu aies pu prendre quelques photos !! Passe une bonne soirée, bises, Véronique

    9
    Jeudi 16 Janvier à 22:36

    Coucou Sophie,

    de bien jolis clichés que tu as eu le droit de prendre là. C'est interessant tout ce que cela véhicule comme pensées de l'époque.

    Légende ou réalité: Domination de la femme, c'est presque éternel. Encore aujourd'hui selon les ethnies.

    Mais ces fresques sont magnifiques. Quelle chance finalement.

    Bisous.

      • Vendredi 17 Janvier à 11:41

         Ici on est loin du matriarcat . Pour Rigaud et ses contemporains , un ménage sain , c'est lorsque le mari tout naturellement commande et que l'épouse obéit et vaque à ses occupations de mère et de femme au foyer .

        Il a fallu attendre la seconde moitié du XIXème siècle pour que la jeune fille soit autorisée à faire des études supérieures , 1944 pour que la femme ait le droit de vote et 1965 pour qu'elle puisse ouvrir un compte en banque et conclure un contrat de travail sans l'autorisation de son mari .

    10
    Vendredi 17 Janvier à 07:52

    Merci pour cette "visite guidée" ... très bien documentée. Ce fut un plaisir de voir ces images et de lire toutes les explications

    11
    queline
    Vendredi 17 Janvier à 08:29

    Oui, merci pour cette belle visite et tes (r)enseignements: j'apprécie l'astrologue et l'astrolabe, les conseils du courtisan  qui rejoignent ceux de La Boétie ou de Castiglione. Je ne connaissais pas les Dits de la Bigorne et de la Chiche-face. 

    12
    Vendredi 17 Janvier à 08:42

    bonjour, Sophie 

    de tres belles fresques et décoration , celà valait le coup de revenir..

    beau reportage...

    bonne journée

    à bientot

    13
    Vendredi 17 Janvier à 09:49

    Vraiment pas agréables ces peintures.... plutôt effrayantes ; et j'ai horreur de tout ce qui touche la chasse de près ou de loin...

    Bon vendredi chez toi, Sophie

    14
    Vendredi 17 Janvier à 10:01

    Bonjour Sophie,  

     Merci pour cette visite, une véritable encyclopédie ouverte. Les peintures illustrent bien les croyances de l'époque dont on retrouve les écrits dans les cartouche. Je ne sais pas si ces dessins ont été restaurés mais ils sont d'une grande fraîcheur.

     Bises

    15
    Vendredi 17 Janvier à 15:47

    Finalement tu as réussi ce magnifique reportage. Les sculptures et peintures sont impressionnantes d'expressions.

    16
    Samedi 18 Janvier à 10:13

    Le temps reste désagréablement maussade !

    Le week-end commence : bonne journée Sophie

    17
    Samedi 18 Janvier à 13:43

    Bonjour Sophie,

    Quel beau reportage. Les couleurs sont magnifiques et les fresques murales sont de toute beauté.

    Pourtant habituellement je ne suis pas "fan" des massacres mais là ils ont présentés de belle façon.
    C'est rare un massacre d'élan.
    Merci à toi pour ce billet très agréable.
    Belle fin de semaine. Je t'embrasse.

    18
    Dimanche 19 Janvier à 15:01

    Bonne fin de dimanche Sophie

    19
    Dimanche 19 Janvier à 22:18

     

    Bonsoir Sophie,

    Comme Micromick a pris le temps aujourd’hui de refaire mon blog, je ne peux pas ne pas venir, mais en C/C sinon je ne m’en sortirai pas.

    Belle journée où j’ai pu sortir, déjà pour faire des panoramiques, et pour prendre le soleil. Et j’ai aussi rangé ma maison, mon salon n’est plus en version Noël. J’ai même ranger ma crèche, comme ça tout est fait.

    J’espère que tu as passé une belle journée avec du soleil aussi et que tu es en bonne santé.

    Amitiés et bisous.

    <style></style>
    20
    Lundi 20 Janvier à 11:25

    ah mais j'avais loupé cet article !  un chateau vraiment unique par ses peintures et oeuvres

    et les têtes ah oui !! la chasse  hi hi   mais c'est beau  !! 

    gros bisous A+  merci  

    21
    Mercredi 22 Janvier à 09:55

    Moi qui appelais de mes vœux le fait que l'auteur du dessins rajoute des explications, là, je suis bien servi.

    Bon, pas toujours facile à lire, tu as su nous en tirer la substantifique moelle.

    Bigorne et chiche face, extraordinaires représentations. Et toute une symbolique dans ces représentations.

    J'ai bien envie de retenir le mot " cramignole ", mais j'ai dans l'idée qu'il ne va pas beaucoup me servir :-((

    Quoique dans les jeux radio télé, il peut ressortir, et là, j'aurai tout bon.

    Amicalement. Yann

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :